Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Halloween Duodecim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 19:06

Quest-ce que je fais ???? qu'est-ce que je fais??? non..non... c'est pas possible....

* Sojih tendit son bras gauche pour fermer l'eau, en premier. Elle le regarda avec horreur, car c'était son bras maltraité. C'était aussi le bras sur lequel elle avait fait enlever son tatouage. Au moins celui-ci, couvert de sang Navait pas tâché le costume dde la plus jeune. Elle n'avait pas cessé de trembler et écouta a peine Ryoko. *

R-R-Ryko.. il faut que tu partes... sans te tourner, sans regarder, ok??? je.. je ne veux pas que tu me vois comme ça.... je t'en prie..

* Mais comment est-ce que Ryoko expliquerait son costume détrempé alors? Si elles sortaient de la douche mouillées toutes les deux, ca n'aiderait surement pas la cause des 2 !!! Elle tenta de trouver une solution mais ne savait pas vraiment comment agir. Elle voulut se contrôler pour ne pas pleurer et renifla quelques fois. Malgré elle, elle était contente que Ryoko revienne vers elle, mais jamais.. jamais elle n'aurait voulu qu'elle la connaisse ainsi. Et maintenant, à moins que Ryoko ne soit parfaitement obéissante, elle allait tout découvrir. Elle cacha son bras gauche derrière elle, créant sans s'en rendre compte une traînée de gouttes rouges sur le plancher blanc alors que maintenant, l'eau ne les effaçaientplus... *

---------------------

Yasunari: ~ Mmmm... Mmnn.. Yasahiro.....

* Yasunari osa un petit sourire alors qu'il prononça le nom de son amant juste avant de d'abandonner à lui. Il s'agrippa plus sauvagement à lui, et gémit plus fortement alors qu'une puissante vague de plaisir s'empara de lui, que Yasahiro ressentirait comme étant le grand frisson qui parcourut le corps de Yasunari. Il aurait bien aimé le regarder faire plus longtemps, mais c'était déjà une torture que de se retenir deux minutes, alors il se laissa complètement aller, offrant toutes les preuves de son plaisir à son Cloud. Il respirait fortement et s'Était laissé arquer pour profiter maximalement de chaque spasme qui le prenait d'assault. Son souffle avait une tournure si sexuelle que sa voix de charmeur ne faisait qu'effleurer la réalité. Il était évident qu'il adorait ce long moment de pur plaisir qui l'avait trembler. Tranquillement il reprit ses esprits, et pencha un peu la tête vers Yasahiro, se mordant les lèvres de plaisir, et rougissant peut-être un peu à le regarder, tellement c'était une vision qui le rendait fou. *

Alors là.. comment est-ce que ca se fait que c'était si délicieux s'il ne savait pas comment faire?... Aahh Yasahiro te voir aller... je.. ca m'a complètement rendu dingue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 19:29

... Tu veux vraiment que j'parte? Si.. si c'est juste que tu veux pas que j'te vois, alors j'vais fermer les yeux...

*Ryoko ferma les yeux, comprenant un peu mal ce qui se passait. Peut-être était-ce parce que toute la soirée elle avait dit à Sojih qu'elle la trouvait sexy et maintenant elle était laide toute détrempée ainsi? Ca lui était égal, mais si cela pouvait mettre Sojih plus à l'aise, alors elle fermerait les yeux. Bien qu'elle était consciente qu'elle était très désobéissante d'être là, pour plusieurs raisons et envers plusieurs personnes, Ryoko ressentait un profond désir de rester auprès de Sojih, comme si inconsciemment, celle-ci voulait qu'elle reste. Elle avait l'impression d'attendre que la plus âgée lui dise qu'elle souhaitait qu'elle reste, mais Ryoko commençait à se faire à l'idée que Sojih n'avait juste vraiment pas voulu qu'elle entre, qu'elle vienne la voir, qu'elle s'en mêle. Peut-être même que lorsqu'elle l'avait invité à sa chambre, c'était juste pour lui faire plaisir au fond. Comme l'accolade était moins féroce, et à un seul bras, Ryoko tenait ses yeux fermés sagement et se pinca les lèvres pour ne rien ajouter. Elle avait fini par sentir les pointes de Sojih contre son corps alors que l'eau froide les avait mises en valeur.*

C'est super dramatique comme situation et toi tu penses à ça?! Sojih est déprimée, elle t'en veut, t'es toute mouillée, comment tu vas te sortir de ce mauvais pas, et Akusa qui t'attend même si dans le fond t'as envie d'être ici et toi tu penses à ça?!

*Ryoko s'en voulait de penser ainsi et se résigna donc. Elle prit une voix un peu plus obéissante, ou plutôt, même si au fond elle avait été extrêmement désobéissante.*

... j'ferai ce que tu veux. J'veux pas.. j'veux pas t'causer plus de problèmes. Gomen nasai, Sojih...

----------------------------------------------------

*Yasahiro s'était laissé complètement entraîné par le rythme du corps de son amant, écoutant celui-ci du mieux qu'il le pouvait. En l'entendant prononcer son nom ainsi, il ne put que gémir et se donner à lui encore plus afin de lui faire atteindre l'apogée. La main dans sa perruque le rendait tellement fou qu'il continua ses caresses sur lui malgré son atteinte, rougissant alors qu'il le goûtait et tenta de ne laisser aucune preuve physique du plaisir de son amant. Il glissa sa langue contre lui pour achever son nettoyage alors que son visage était plus rouge que jamais. Il leva alors les yeux sur Yasunari, comme pour avoir son avis, et avait l'air terriblement gêné. Son thorax s'élevait et se rabaissait fortement alors qu'il fixa Yasunari et s'adressa à lui d'une petite voix, timide mais avec une teinte de sexualité qu'il n'avait utilisé que lorsque l'autre homme l'avait libéré de ses tensions, plus tôt.*¸

Yasahiro: ~ Aah... ca... ca t'a plu?

*Le grand uke se mordit les lèvres de façon très évidente alors qu'il se trouvait audacieux de lui poser une telle question. Il s'était quelque peu redressé, maintenant assis un peu plus loin devant Yasunari. Il avait encore une main sur sa cuisse et l'autre essuya toute la sueur qui perlait sur son visage.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 21:35

Ryko... c'est pas que je voulais pas.... c'est juste que.. que.. tu as.. changé d'idée tantôt, non? Je pensais pas que t'allais venir... je pensais que j'étais seule.. ne.. ne bouges pas, ok?

* Sojih ne voulait pas rejeter la plus jeune, maintenant qu'elle avait comprit que celle-ci n,avait rien vu encore. Sûrement en ce moment, Ryoko pensait que Sojih prenait une douche toute habillée. Elle devait donc agir immédiatement. Elle regarda Ryoko en s'éloignant d'elle et remarqua que celle-ci avait fermé les yeux. Elle se leva délicatement debout et recula vers la porte de la douche, regardant l'horreur de l'espace qu'elle venait de quitter. Elle alla s'emparer de deux serviettes. Elles étaient blanches, c'Était ridicule mais elle n'avait pas le choix. Elle s'essuya le visage sur la sienne, la tachant de noir, mais étrangement une fois essuyée, elle n,avait plus un air aussi épeurant qu'avant. Elle avait plus ou moins juste l'air mouillée. Elle se précipita ensuite vers Ryoko et l'entoura d'une serviette aussi. Elle mit la sienne sur ses éapules comme une cape et cacha ses bras en dessous. Elle tendit le droit pour poser sa main sur l'épaule de RYoko. *

Ok.. tu peux te lever maintenant. Va dans la chambre, mais promets-moi de ne pas regarder le sol, ok?

* Sojih réalisait à quel point la plus jeune était compliante, et comprit que c'était justement parce qu'elle était habituée d'obéir. C'était son jeune âge qui ne lui donnait pas de pensées de faire à sa tête. *

--------------

Yasunari: Aahh.. si ca m'a plu? Oh oui... Aahh j'ai vraiment adoré....

* Yasunari le dévisageait, les deux respirant aussi fort l'un que l'autre, et soudainement, visiblement Yasunari craqua et sourit davantage, saisissant son partenaire pour l'embrasser presque sauvagement, tellement il était mignon. Si innocent, si fier, ca avait de quoi le re-starter tout de suite! Comme Yasahiro s'était éloigné un peu devant lui, Yasunari s'avança vers lui à quatre pattes, tout en l'embrassant, et s'assied juste à côté de lui, et relâcha les lèvres de son amant alors qu'il le prit par la taille et l'attira dos à lui, dos à son torse, et referma les bras alentours de lui, posant son menton sur son épaule et allant l'embrasser partout sur son cou. Contrairement à plus tôt où il posait stratégiquement ses lèvres sur lui, là, il se serrait contre lui de tout son être, caressant sa peau de la sienne, parsemant celle-ci de baisers, et bientôt, de doux coups de langue qui remontèrent jusqu'à son oreille, qu'il caressa premièrement du bout du nez. Ses mains parcoururent avidement le torse de son amant, pour le découvrir alors qu'il ne l'avait pas fait plus tôt. *

Yasunari: ~ Arigato... j'avais tellement envie d'être ton premier.. et je voulais durer plus longtemps mais tu m'as vraiment trop excité toute la soirée, j'aurais pas tenu... là je peux enfin profiter de toi autant que je veux... mmm aah j'oubliais... nos prénoms se ressemblent.. le mien c'est... Yasunari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 22:58

Ok, promis.

*Bien que la curiosité la pesait, Ryoko ne voulait pas causer plus de problèmes à Sojih alors elle garda les yeux fermés et se montra obéissante. Elle écouta ce qui se passait, et ressentit la serviette posée sur elle. Lorsque Sojih lui donna les prochains ordres, Ryoko se demandait pourquoi elle ne devait pas regarder le sol et si elle avait le droit d'ouvrir les yeux. Elle leva alors la tête vers le plafond, pour se situer quand même, et ouvrit doucement les yeux. Ainsi, il était évident qu'elle ne regardait pas le sol. Elle sortit de la salle de bain et s'essuya le visage avec la serviette, puis retira ses bottes poiur ne pas mouiller tout le sol. Ryoko tenta de faire sécher sa perruque sur sa tête.*

... en échange que j'regarde pas, est-ce que tu m'promets d'rien dire sur ma présence ici? ...Si les autres le savent, ils vont t'blâmer pour mes erreurs, et j'suis vraiment tannée d'ça. C'est pas juste que ce soit toi qui paie pour les trucs rebelles que j'fais.

J'me sens encagée. Toutes mes conneries sont justifiées par "c'est la mauvaise influence de Sojih". Non seulement c'est pas juste pour toi, mais ca excuse aussi tout c'que j'fais. Comme si j'avais pas d'conscience. J'suis pas une cruche, j'sais c'que j'fais.

Dis... tu dois m'trouver fatigante, ne? J'arrête pas d'm'émicer partout dans ta vie...

-------------------------------------------------------

*Yasahiro rougit à la réponse de son amant, et reçut le baiser de plein fouet, laissant entendre un petit son de surprise. Puis, il se fit retourner et ne donna aucune résistance, juste un autre petit son. Il tourna la tête de l'autre côté pour laisser de la place à Yasunari pour l'embrasser, et arqua même sa tête vers l'arrière alors que sa respiration était bien forte. Il ne put s'empêcher d'échapper un petit gémissement plus aigu et soudain alors que l'acteur s'amusait avec son oreille et que ses mains découvraient son torse. Yasahiro amena une main vers l'arrière pour fourager la chevelure brune de son amant. Lorsuqe celui-ci lui révéla son nom, et la similarité entre leurs deux noms, cela fit sourire le grand uke.*

Yasahiro: ~ Mmm Yasunari... je suis vraiment content que ..tu étais mon premier...

*L'Hikaru tourna sa tête afin de sceller ses lèvres avec celles de Yasunari dans un baiser passionné alors que celui-ci semblait déjà prêt pour plus d'action. Yasahiro se sentait brûlant et sur un petit nuage en même temps, tellement il avait pris goût à entendre son amant vivre ce plaisir.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 23:23

Non... je me demande seulement ce qui te prends.. Je ne suis pas habituée, Ryko.

* Sojih laissa la plus jeune sortir de la salle de bains, mais elle, ne sortit pas. Elle était en très mauvais état alors ce n'était pas le moment de sortir. Elle resta sur le pan de la porte de la salle de bains. *

Je te promets de ne rien dire... j'aimerais bien discuter avec toi et comprendre... et peut-être répondre à tes questions car ca serait normal si tu en avais, mais avant je vais me doucher, cette fois pour de vrai, et je me sentirais plus à l'aise ainsi... ok? Je vais laisser la porte ouverte, comme ça tu sauras que je ne fais pas de conneries... à moins que tu aimerais mieux t'en aller?

* Sojih resta cachée dans sa serviette, bien que celle-ci se colorait de plusieurs teintes tout à la fois. Elle se demandait si Ryoko allait repartir ou si celle-ci allait rester, car elle ne comprenait vraiment pas sa venue. Elle en était profondément bouleversée. *

---------------

* Si Yasunari pouvait s'accaparer Yasahiro au grand complet, il le ferait, tellement son étreinte était possessive, et à la fois, parfaitement sensuelle. Il l'Écouta et sourit contre son cou, répondant par un petit "mmm" et en prenant délicatement le contour de son oreille entre ses lèvres pour le faire frissonner. Il ressentait sa peau brûlante et pourtant il le ramenait davantage contre lui, entremêlant l'une de ses jambes avec les siennes. Ses mains découvraient tout le corps de son grand uke, comme s'il désirait l'apprendre par coeur. Il en découpa chaque muscle, glissa sur son ventre, vers ses hanches, vers ses cuisses, et remonta par la suite s'attaquer aux pointes plus sensibles du bout des doigts. Il se l'était imaginé tellement de fois ce soir, mainetnant il devait voir à quel point il était encore mieux que son fantasme. Il se mit à murmurer, pour ne pas le faire sursauter, collant sa tête contre la sienne et fermant les yeux. Il se sentait après tout si léger, et si bien, surtout ainsi, après l'apogée, et découvrant finalement cet homme qu'il avait tant désiré durant cette longue soirée. *

Yasunari: .. Yasahiro...? je sais que je ne suis pas ton premier pour tout... mais il faut que tu me promettes quelque chose... parce que tu es mon partenaire, parce que nous avons passé du temps mémorable ensemble.... hmm..

Yasunari: Juste parce que tu es spécial.. ou peut-être que tu ne l'es pas et que je m'imagines des trucs... mais je.. au cas où..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Sam 6 Juil - 23:55

*Ryoko avait l'habitude d'être directe et impulsive, alors depuis qu'elle se questionnait davantage, elle-même n'était pas habituée à se retenir et garder des choses secrètes. Elle regarda la plus âgée qui se tenait dans le cadre de porte avec sa serviette, et malgré son air déprimé, son costume détrempé et le sol qu'elle ne devait pas regarder, Ryoko trouvait intéressant de le voir ainsi, dans le cadre de porte, lui disant qu'elle allait prendre une douche. La manière dont Sojih avait formulée ses questions ne fit qu'hanter la plus jeune davantage.*

À moins que quoi? aah comment j'ai pu penser comme ça ?! Mais là, tu parlais d'ta douche, que la porte ouverte j'pourrais veiller sur toi... "à moins que tu aimerais mieux..." c'est sur qu'elle allait pas dire ça après >.< !! Je dois...reprendre mes esprits. Vraiment. Sojih j'aimerais tant pouvoir tout t'dire mais... j'peux pas tout dire, ne?

J'aimerais ça rester... si tu veux d'moi. J't'expliqu'rai quelques trucs après... ne?

*La jeune blonde ne pensait qu'à la femme devant elle et se posait milles et une questions à son sujet, sachant qu'elle n'aurait quand même pas droit à toutes les réponses. Ryoko ne savait pas non plus tout ce qu'elle voulait bien dire ou ne pas dire à Sojih, lorsque celle-ci sortirait de la douche. Et tôt ou tard, elle allait devoir trouver une excuse et réaliser qu'elle avait surement commis une erreur en quittant Akusa car elle perdrait surement son amitié proche avec elle. Elle espérait tout de même que cette erreur se prouve avoir des bénéfices pour sa relation avec Sojih. *

-----------------------------------------------

*La manière dont Yasunari le tenait était tellement possessive et sensuelle qu'il se sentait complètement lui appartenir. Plus le brun agissait ainsi et plus l'Hikaru espérait le voir à ses côtés lors de son éveil. Yasunari n'était pas un tombeur pour rien, il savait quoi dire et comment agir, il n'y avait pas de doute. Le grand uke succombait à toutes ses caresses et ses belles paroles, se laissant gémir et frissonner à la sensation agréable qui venait de son oreille. Lorsque l'acteur se permit de s'attaquer à ses pointes, Yasahiro laissa entendre un son beaucoup plus aigu, se mordant les lèvres par la suite comme s'il était gêné d'avior pu paraître aussi excité par un tel toucher. Sa main dans la chevelure brune de l'autre homme se ressera légèrement et il fit un petit son alors que celui-ci l'interpela.*

Yasahiro: ~ Mmm ? qu'est-ce que... je dois te promettre?

Je te prometterais n'importe quoi en ce moment...

Yasahiro: ..Yasunari...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 0:21

* Sojih finit par lui offrir un petit sourire, et acquiesca doucement, puis elle marcha jusqu'à sa valise et en ressortit une camisole noire et un short mauve carrotté noir et les déposa sur le lit. C'était son pyjama "normal". Elle en avait aussi un plus sexy, elle le prit donc pour elle. Elle ne pouvait pas passer ça à Ryoko! *

C'Est pour toi.. si tu ne veux pas sortir toute mouillée comme ça chercher tes trucs.

*Ensuite, elle tourna les talons et s'enfonça plus loin dans la salle de bains. Elle ne pensait pas au fait que Ryoko continuerait à regarder possiblement, elle croyait simplement que celle-ci attendrait sagement dans la chambre. Elle déposa sa "robe de nuit" noire sur le comptoir, puis alla jusqu'au fond pour y déposer la serviette colorée de noire et de rouge. Elle enleva ensutie les lambeaux de gants de CLoud of darkness et les jeta à la poubelle tellement ils étaient irrécupérables. Ainsi elle restait dos à la porte ouverte. Elle avait décidé de le faire ainsi, car elle avait l'habitude qu'on veuille garder un oeil sur elle lorsqu'elle était en phase dépressive, mais ne réalisait pas que Ryoko ne comprendrait sûrement pas ces actions. Peut-être même les prendraient-elle pour uen tentative de séduction! Elle retira son maillot, et finalement la cape, ce qui la mit à nue, puis elle entra dans la douche, qui était quand même givrée, et partit l'eau à température adéquate. Elle se mit à tout nettoyer frénétiquement du bout des pieds et observa son désastre de bras gauche pour la première fois. *

...Si je n'avais pas fait ça, serais-tu revenue? ..

-------------

Yasunari: Que... tu ne laisseras jamais personne te prendre sans protection.. pas même moi.

* Bien que sa voix était légèrement plus sérieuse, elle n'en restait pas moins sensuelle. Il voulait que Yasahiro lui promette cette affirmation, et même s'il savait que les chances étaient faibles que même s'il promettait, il se devait de l'essayer. Et il voulait que sa demande se fasse naturellement, car elle était dictée par la passion, celle de le protéger pour toujours. Il attendit sa réponse, non pas sagement, mais en appronfondissant ses attaques. Il plaqua ses lèvres à l'encolure de l'épaule de son amant, et entreprit de lui laisser une marque, alors qu'il profitait de la sensibilité nouvellement découverte de Yasahiro. Ainsi d'une main, il fit glisser délicatement la douce pointe sous la longueur de ses doigts, vers le centre de sa main, et revint vers le bout de ses doigts, afin de l'entendre gémir à nouveau, et lui permettre de découvrir des sensations délicieuses. À la fois, de l'autre main il le maintenait rapproché contre lui, appuyant son bassin contre le bas de son dos. *

Est-ce ton innocence qui fait que je jalouse déjà ceux qui passeront après moi??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 0:43

*Lorsque Sojih lui offrit un pyjama, Ryoko rougit et le regarda, posé ainsi sur le lit. Elle acquiesca doucement. La phrase "aller chercher tes trucs" lui sonna des cloches, et elle pensa à Akusa, à qui elle avait dit qu'elle voulait tout savoir de ses aventures avec Saionji. Il faudrait lui trouver une excuse de fer pour que ce soit acceptable, et Ryoko n'avait vraiment rien d'intelligent en tête pour l'instant. Comme si elle n'était pas assez dérangée par ses propres questionnements, elle regarda Sojih qui partait dans la salle de bain et rester de dos, commençant à se déshabiller. La plus jeune n'avait pas cru que son aînée était sérieuse lorsqu'elle avait parlé de garder la porte ouverte, mais de là à se changer directement vis à vis du cadre de porte, ce qui donnait une vue bien évidente à la jeune fille! Il lui était impossible de comprendre uqe c'était juste pour l'observer durant sa phase dépressive. Ryoko sentit son coeur battre de plus en plus vite, et même si elle se disait que ce n'étiat pas poli, elle ne parvenait pas à détourner le regard. Elle suivit les mouvements des vêtements qui se faisaient retirés, observant le corps de Sojih qui se mettait à découvert devant elle. La courbe de son tour de poitrine, puis sa taille, et ses hanches, et ainsi de dos, elle vit littéralement les fesses de la jeune femme. Une fois Sojih dans la douche, Ryoko voulut s'asseoir sur le lit pour reprendre ses esprits, mais elle faillit s'asseoir à côté et dû se reprendre par deux fois pour s'asseoir adéquatement tant elle était nerveuse. Maintenant assise, elle s'essuya le front d'une main et osa regarder autre chose que Sojih, soit le pyjama qu'elle avait laissé pour elle. La jeune Hikaru entreprit donc de se changer, mais alla tout d'abord vérifier que la porte était bel et bien barrée car elle avait étrangement peur d'une irruption et n'en voulait absolument pas. Puis, elle revint devant la porte ouverte de la salle de bain et se changea elle aussi, son coeur battant toujours bien trop vite.*

Aaaahhh c'est quoi l'idée?! Tu m'testes?! J'suis folle, j'suis vraiment pas bien. Faut pas que j'pense comme ça... ... err ... j'suis vraiment contente d'pas être un gars, au moins c'est moins évident, l'effet qu'tu m'fais.

--------------------------------------------------------

*Yasahiro fut plutôt surpris de la demande, mais il fit un petit sourire car il trouvait Yasunari tout simplement trop adorable de vouloir le protéger ainsi. Avant qu'il ne puisse se retourner la tête pour l'embrasser en guise de réponse et d'approbation, le brun s'était déjà remis à l'attaque et encore plus qu'avant. Le grand uke ne pouvait absolument pas retenir les sons de plus en plus aigus qui s'émanaient de lui en réponse aux caresses sur ses pointes, où il se trouvait particulièrment sensible. Il arqua la tête vers l'arrière et commença à cabrer son dos et son bassin vers celui de son seme. Sa voix était terriblement teintée de cette touche sexuelle, et ses joues étaient rosées en permanence dû à l'effet avancé de son excitation.*

Yasahiro: ~ Aahh... je le promets... A-arigato, Yasunari...

...Si je suis clean, alors quand on se reverra, tu pourras m'avoir à nouveau, ne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 1:05

* Sojih entreprit de passer le savon frénétiquement sur son bras coupé, et cela faisait une brûlure d'enfer, mais cela la soulageait à la fois de tout ce stress engendré par l'arrivée de la jeune fille dans la chambre. Elle ne s'y était vraiment, mais vraiment pas attendue, et avait choisi d'agir pour son bien à elle plutôt que de rester prisonnière de sa douleur. Elle se demandait sérieusmeent pourquoi Ryoko était revenue et comment elle avait fait. Mais intérieurement elle ne voulait pas trop chercher, car cela la rendrait un peu plus heureuse, et ne voulait pas que ce sentiment s'estompe tout de suite. Elle entreprit de laver ses longs cheveux blonds, après avoir savonné tout son corps. Cela lui prit quand même quelques minutes, mais elle fit tout d emême rapidement, de peur que Ryoko se tanne et s'enfuit. *

Je crois que tu n'as rien vu, ne? Je ne sais pas pourquoi tout s'est passé ainsi, mais cela a valu la peine. Finalement tu seras avec moi... tu es revenue.. tu es véritablement revenue pour moi! S'il avait fallu que tu vois la vérité, tu te serais enfuie pour toujours et tu n'aurais jamais plus voulu me voir.. ah! Quel soulagement de savoir que tu n'as rien compris... j'espère que tu ne le sauras jamais... j'espère réussir à me contrôler un peu mieux...

---------

* Yasunari poussa un petit soupir de soulagement et serra le jeune homme contre lui un moment, satisfait de sa réponse, et s'abreuvant en même temps de ses réactions. Il glissa ses lèvres un peu plus bas, là où il pensait avoir rendu Yasahiro plus sensible et commença à lui laisser une seconde marque. Pendant ce temps, il prenait un plaisir fou à déclencher des réactions et de doux cris aigus chez son partenaire, alors il n'allait certainement pas cesser. Il lui permit quelques secondes de repos, descendant ses mains pour caresser son ventre et ses cuisses, puis remonta vers la pointe qu'il n'avait pas encore caressée. Une fois l'ayant marqué à nouveau, et satisfait de ce geste, il passa lentement sa langue jusque derrière l'oreille de son uke et la taquina quelques secondes avant de murmurer à nouveau. *

Yasunari: ~ Yasahiro... si tu savais comme j'ai envie de te prendre.. et en plus tu me l'as demandé.. ne..? ... mais si je fais ça je vais te blesser.... laisses-moi te montrer ce qui te fera plâner encore plus.. ~ et je sais que tu vas adorer....

* Avant qu'il ne puisse répondre, Yasunari remonta sa main libre et saisit le visage de son amant pour l'embrasser langoureusement, à se faire perdre la tête lui-même, avant de le convaincre qu'il saurait l'envoûter comme il se doit. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 1:38

*Un peu mal à l'aise d'enfiler le pyjama de Sojih ainsi, Ryoko s'assécha avec quelques mouchoirs avant de mettre le fameux pyjama. Elle retourna s'asseoir sur le lit pour regarder la silhouette de Sojih qui se lavait avec une attention un peu distraite et un petit sourire au visage. Elle tenta de se relaxer et prit une bonne inspiration, ce qui lui fit capter l'odeur agréable de Sojih à travers son pyjama.*

Ça sent Sojih... aah Mineko-san, vous m'avez mis toutes sortes d'idées dans la tête!! Et moi qui arrêtait pas d'dire que c'était pas comme ça entre nous, là, j'arrête pas d'penser croche! ... Pour une fois, j'suis d'accord, c'est ta faute Sojih. Si t'étais pas aussi sexy en Cloud of Darkness, peut-être que j'aurais pas eu toutes ces pensées. Ça, mais aussi quand t'as posé tes lèvres sur ma joue, quand on a fait l'épreuve de Sirène, quand Akusa a cru qu'on... comment est-ce qu'elle a pu penser ca, ne? , quand tu m'as invité à ta chambre, quand tu m'as serré contre toi, après la remise du prix... et là tu t'changes juste là, dos à moi. Aah et moi qui t'imaginait, nue sous la douche, voilà que tu l'es, juste là, devant mes yeux... Aah non, il faut que j'arrête de penser à ça >.< !

*La jeune Hikaru avait retiré tout son costume de Prishe et enfilé le pyjama, mais il lui restait encore les oreilles. Elle s'approcha donc du miroir le plus accessible, qui était sur la porte de la salle de bain. En voyant son reflet, il constata que la camisole de Sojih ne lui allait pas si mal, finalement. Bien sur sa poitrine n'était pas aussi développée, mais elle n'avait pas l'air complètement perdue ou absente. Elle se surprit à s'observer, s'assurant que ce pyjama la mette quand même en valeur.*

---------------------------------------------------------

*Les touchers de Yasunari démontraient à quel point il avait de l'expérience et savait ce qu'il faisait, connaissant les endroits les plus sensibles et sachant comment faire crier son uke encore plus. Yasahiro étant plutôt inexpérimenté, il réagissait fortement à toutes les sortes de toucher, et laissa sa voix craquée et succombée dans une teinte sexuelle nouvellement explorée pour lui. Lorsque l'habile seme fit usage de sa voix à nouveau, l'Hikaru crut qu'il allait venir tant cela lui donnait des frissons qui parcouraient tout son corps. Il se laissa emporter par le baiser de Yasunari, gémissant à travers celui-ci, puis s'en libérant pour lui répondre.*

Yasahiro: ~ Tout ce que tu veux...

...mais je n'ai pas peur. Tu peux me prendre, même si c'est douloureux. Je suis capable d'en prendre... pour avoir le plaisir qui vient avec. Yasunari... avant que tu partes, il faut... il faut que tu me prennes au moins une fois...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 12:05

* Sojih s'observait aussi, mais pour différentes raisons. Elle était un peu découragée d'elle-même car les rasoirs faisaient toujours une job très épouvantable, laissant de grandes cicatrices profondes et larges, et croches, qui étaient difficiles à faire correctement coaguler. Elle se dit que ce qui importait, c'Était qu'elle aie accès à ses bandages avan que RYoko ne puisse voir. Elle termina donc sa douche et prit la serviette posée sur le rebord en haut, et s'enroula dedans. Elle tint son bras gauche serré contre elle-même. Le droit avait quelques petites blessures, mais celles-ci ne pesaient tellement pas le poids comparé à l'autre bras qu'elle ne pensait même pas que c'était significatif. Elle sortit donc, enroulée dans sa serviette et remarqua Ryoko qui n'était pas loin et lui offrit un petit sourire. *

Je suis contente que tu sois restée, as-tu trouvé tout ce que tu voulais?

* Comme elle ne pouvait pas lâcher sa serviette encore, elle ne fit que prendre son bandage qui trainait sur le comptoir dans sa main droite. *

----------------

* Si Yasahiro y portait attention, il remarquerait que Yasunari avait toujours mis l'emphase sur éviter de blesser, éviter les risques inutiles, dans la sexualité. Il y avait donc deux options, soit il était profondément dégoûté par les maladies transmissibles de cette manière, soit il en était effrayé. Il prenait donc aisément la décision d'éviter de blesser Yasahiro, jugeant que c'Était plus sécuritaire pour tous les deux, mais n'en semblait pas du tout affecté. Pour lui c'était tout aussi plaisant que de trouver comment amener son uke au 7e ciel sans cette technique. Il se dégagea de lui doucement, réalisant à quel point la chaleur s'était émincée entre leurs deux corps, et alla poser ses lèvres sur celles de Yasahiro pour ensuite le faire tomber sur le dos sur le lit. Il sépara ses lèvres des siennes pour parcourir le corps de Yasahiro d'un regard admiratif rempli de désir. *

Yasunari: ~ tu as un corps de rêve...

* Il glissa une main sous la cuisse de Yasahiro, alors qu,il vint poser ses lèvres sur le torse brûlant de son amant, capturant sa peau entre ses lèvres, suivant la délimitation de ses muscles avec envie. Il prenait son temps pour pouvoir y goûter pleinement, et ainsi laisser sa marque partout sur le corps du bel uke. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 12:52

*Lorsque la douche s'arrêta Ryoko se disait qu'elle ne devait pas être dans la salle de bain, mais Sojih sortit rapidement et s'enroula dans une serviette. La jeune Hikaru se retourna en l'entendant parler et rougit un peu. Elle posa ses deux mains derrière elle-même, sur le comptoir et observa la plus âgée. Elle inclina la tête sur le côté, réalisant qu'elle portait encore ses oreilles de Prishe.*

Eh? Je... faut juste que j'enlève les oreilles ^^'

Trouvé c'que j'voulais? J'étais supposée chercher quelque chose?

*Le sourire de Sojih lui fit un bien immense et la jeune blonde lui sourit en retour. Elle serra le comptoir avec ses mains et détourna le regard en se pincant les lèvres. Ainsi, Ryoko se remit dos à Sojih et entreprit d'enlever les oreilles. En s'observant dans le miroir pour défaire ses oreilles, Ryoko réalisa qu'elle voyait le reflet de Sojih et ainsi continua de l'observer sans le mentionner.*

J'suis contente que tu veux que j'reste ^^

-----------------------------------------------

*Le grand uke réagit fortment aux baiser brûlants de Yasunari sur son torse, se sentant complètement séduit par les actions parfaites du tombeur. Il était complètement à sa merci, prêt à faire tout ce que celui-ci désirait, peu importe ce que c'était. Il n'avait aucune idée de ce que le brun avait en tête, mais il semblait tout autant excité alors Yasahiro n'était pas inquiet. Il rougit au compliment et tourna un peu la tête sur le côté, laissant toujours entendre sa voix plus aigue dans un souffle effréné. C'étiat comme is n'importe quel contact avec cet homme le faisait constamment monter. De ses mains, il s'aggrippa à Yasunari au niveau de ses omoplates, puis descendit le long de son dos et remonta dans ses cheveux.*

Yasahiro: ~ A-arigato... Aaah

Aah je n'en peux plus... libère-moi Yasunari... aah, je me sens si chaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 18:43

* Sojih la regarda faire tranquillement. Elle ne voulait rien dévoiler de son bras alors elle se dit que c'Était peut-être mieux d'aller dans la chambre avec son bandage. Elle passa derrière Ryoko et la regarda dans le mirroir. *

C'est dommage, c'est tellement mignon, ces oreilles...

* Elle la regarda encore quelques secondes, amusée, puis se déplaça dans la chambre et se dirigea derrière le lit, où elle s'acroupit, et libéra son bras, découragée du look de celui-ci. Elle se dépêcha de l'enrubanner du bandage blancdu coude au poignet. Elle le fit quand même épais, au cas où. Puis elle se redressa. Elle oublia qu'elle avait taché la serviette là ou elle maintenait son bras serré, et maintenant, se sentait plutôt libre. Elle revint vers la salle de bains et prit son pyjama. Elle-même était très à l'aise avec son acoutrement, c'Était peut-être l'inverse qui ne le serait pas. *

Je suis désolée, c'est pas super approprié, mais j'espère que ca te dérangera pas trop.

----

* Alors que Yasahiro s'agrippait à lui, Yasunari continuait de parsemer son torse de baisers, et était remonté là où il en avait réellement envie. Par contre il n'Était pas sans étudier l'anatomie de son amant contre son ventre et se redressa quelques secondes pour le regarder. *

Yasunari: ~ Mmmm... si tu ne te retiens pas... je ne pourrai pas t'embrasser partout où j'en ai envie...

* Yasunari lui envoya un regard taquin et se mordit les lèvres, avant d'aller poser ses lèvres sur la pointe de droite, qui dressée, l'appelait depuis quelques instants. Yasunari profitait du corps de son amant pour laisser le temps au sien de récupérer afin d'avoir la chance de partager la prochaine apogée avec lui. Il le caressa du bout des lèvres, puis de la langue, s'en soutirant des frissons, tellment il aimait cela lui-même! *

J'adore cette voix aigue que tu prends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 19:08

*Alors que Sojih croisait son regard dans le miroir, la jeune Hikaru rougit de s'être fait prendre ainsi et baissa les yeux rapidement, pour ne pas avoir l'air de l'espionner par ce reflet. Le commentaire de Sojih à propos de ses oreilles la fit sourire, et comme elle quittait la salle de bain, Ryoko en profita pour regarder un peu ce look avec oreilles qu'elle avait. De toute façon, même si elle essayait de les enlever, elle n'avait pas le produit alors ce serait plutôt douloureux et surement très laid. Les garder était surement une meilleure idée. Comme elle s'apprêtait à sortir pour laisser la place à Sojih, celle-ci revenait vers elle avec un pyjama sexy. La plus jeune releva ses yeux sur la plus âgée et fit un petit sourire.*

Tu peux porter c'que tu veux ^^'

Non. Non, ca m'dérange PAS DU TOUT! En fait, oui ca risque d'me déranger trop T_T mais surement pas dans l'sens que tu penses, ne?

Finalement faut que j'garde les oreilles ^^' j'ai pas l'produit pour les enlever, et sinon ca va faire trop mal.

J'aime mieux passer pour une mauviette et les garder, en plus tu trouves ca mignon, ne? A défaut d'pouvoir être sexy, surtout avec mon âge, au moins j'peux être mignonne, ne? ... Bon ca y est! Maintenant j'essaie d'lui plaire?! Ben non, c'est juste pour lui faire plaisir, pour qu'elle sourit, pour qu'elle soit bien. C'est juste pour ça. C'est pas pentoute la même chose.

-----------------------------------------------------------

Yasahiro: ~ Aah Mmm !! ..Yasu...nari...

*Arquant la tête aux sensations divines apportées par les caresses habiles de Yasunari, le grand uke fit un petit sourire alors que son amant le taquinait, le forçant à se retenir plus longtemps. Yasahiro savait que c'était pour qu'ils puissent ensuite en profiter ensemble alors il voulait se retenir, et la sensation de retenue, le fait de se faire languir pendant les caresses, l'excitait encore plus. Il n'avait cependant aucune retenue au niveau de sa voix et de ses réactions, comme si l'idée de se retenir ne lui avait même pas croisé l'esprit. Il était embarassé d'autant réagir, mais il lui était impossible de ne pas le faire. Les mains de Yasahiro s'aggrippaient et se relâchaient contre le corps de son amant, autour de sa taille, de son dos, de son bassin, comme si cela lui permettait de se contrôler et de ne pas succomber au plaisir tout de suite. Sa respiration faisait place à une série de gémissements, plus aigus les uns que les autres alors que son corps se cabrait davantage afin de s'approcher des touchers exquis de Yasunari.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 19:30

Oh, c'est sûrement mieux ainsi.Elles sont flexibles, je crois, alors tu ne devrais pas trop avoir de trouble à dormir...

* Sojih offrit un regard affectueux à Ryoko, et la voir ainsi dans son pyjama avec ses oreilles la fit sourire, tellement c'était cute. Elle fit quelques pas vers la douche, et se retourna, jetant la serviette dans un coin, et enfila son pyjama à elle par le haut en étirant les bras. C'était un espèce de déshabillé moulant noir, dont les seins étaient caché dans une brassière, et qui finissait assez court, en une petite jupette. Il y avait une rose brodée semi-transparente sur le côté gauche de son corps. Bref cela moulait son corps, mais n'en révélait en rien les secrets. Sojih n'en semblait pas vraiment gênée, elle alla se chercher une serviette et sécha ses cheveux, puis prit la brosse pour les lisser. Une fois qu'elle eut retiré les noeuds, elle leur mit une mousse spéciale, car ses cheveux étaient longs, et cela préservait leur vie, leur volume. Elle regarda ensuite Ryoko. *

Est-ce que tu es confortable? C'est un peu grand, mais ca dérange pas, pour dormir, ne?

---------------

* Yasunari commençait à avoir réellement chaud et à se couvrir de sueur, tellement les réactions de son uke étaient fortes et étaient un réel turn-on. Il savait que Yasahiro n'avait jamais eu la chance qu'on le découvre ainsi, alors il en profitait au maximum, pour lui donner un souvenir extraordinaire, pour le marquer pour toujours. À le voir, à le ressentir réagir autant, Yasunari se demandait si ce n'était pas pour le faire frémir d'envie plus rapidement qu'il le faisait. Et il réalisait que c'était purement innocent, et que c'était vraiment ses touchés qui créaient un tel effet chez lui, et cela lui plaisait tellement qu'il se sentait devenir de plus en plus prêt. Il quitta son emplacement pour descendre ses baisers le long de son ventre, alors que ses mains dévoraient ses hanches. Il prit son temps pour y déposer plein de baisers remplis d'envie, avant de se rapprocher de son bassin et de glisser sa langue en suivant le creux de l'aine, pour ensuite remonter en embrassant la peau de son amant le long de sa cuisse. Il satisfait son regard pleinement sur l'anatomie de son partenaire, se demandant ce qu'il avait fait avec Ryoku plus tôt, ce qu'il connaissait et ce qu'il ne connaissait pas encore. *

C'est tellement excitant... te faire tout découvrir.. je n'aurais pas voulu que personne d'autre ne le fasse, finalement.... c'est trop bon.. Yasahiro... tout ton plaisir m'appartient tout entier..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 20:32

*Ryoko rendit son sourire à Sojih et ne se retourna que lorsque celle-ci lui adressa la parole. Bien qu'elle savait que la plus âgée allait enfiler un déshabillé, elle ne s'était pas attendu à ce que la vision lui fasse autant d'effet. Elle descendit ses yeux sur le décolté de Sojih, puis sur sa taille, la rose sur le côté, la jupette plutôt courte,dans un mouvement assez lent. Puis, elle remonta ses yeux pour rencontrer le regard de la gymnaste. Si elle la regardait encore, Sojih allait surement remarqué le mouvement des yeux de la plus jeune. Celle-ci tenta de répondre à la question de son aînée en même temps, mais rien de bien logique en sortit.*

Ca m'dérange pas.. dormir c'est confortable... err ca va, c'est pas trop grand, juste assez ^^'

*La plus jeune fit un petit sourire timide puis recula de quelques pas et alla s'asseoir sur le lit. Elle passa une main dans ses cheveux et n'arrivait pas à cesser de regarder Sojih, un peu plus loin. Il fallait penser à d'autre chose, il fallait que le focus soit ailleurs que sur le corps de la plus âgée.*

Tu...t'es sur que ca t'embête pas d'parler avec moi, même si yé tard... ?

J'ai l'impression que j'dormirai pas d'la nuit, surtout si... oh. Sojih était sensée être seule dans sa chambre, ne? Combien ya d'lit ici ?!

--------------------------------------------

*Bien qu'il se doutait que Yasunari prenait plaisir à l'entendre et à capter toutes ses réactions, Yasahiro ne les exagérait pas, il était simplement très fébrile et à fleur de peau. Inhabitué à de tels contacts, il les ressentait pleinement pour la première fois et bien que son expérience ave Ryoku eut été fort agréable, ca n'en restait pas moins que ca s'était produit rapidement, assez sur un coup de tête. Maintenant, il avait droit à toute la sensualité, toute la découverte, toute cette anticipation vécue cette fois au niveau de leurs corps et non simplement en paroles et gestes comme durant les épreuves. Le bassin de Yasahiro se levait et s'abaissait aux divers baisers de son seme, s'inclinant même pour le suivre, comme s'il voulait que Yasunari pose ses lèvres sur son anatomie tant celle-ci désirait être touchée. Ses gémissements se firent plus forts et plus présents alors que ses mains fourrageaient la chevelure brune de son seme.*

Yasahiro: ~ Yasu...na..ri.. Aah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 21:02

Mais non... de toute façon, je ne crois pas que j'aurais vraiment dormi...

* Sojih ferma la lumière de la salle de bains après s'être brossé les dents et fit le tour du lit pour l,ouvrir de l'autre côté et replia les couvertures au bout. Elle posa un des oreillers contre la tête de lit et s'y appuya, et s'assit en étalant ses jambes sur le lit. Elle fit signe à la plus jeune de venir la rejoindre. POur elle cela ne semblait vraiment pas différent, pas après le nombre de fois où elle avait dormi dans le même lit que Setsuna. Elle poussa un petit soupir, contente de ne pas être seule et aussi, que Ryoko ne questionne pas son bandage. Tout allait pour le mieux, en fin de compte! *

De quoi aimerais-tu parler? Je crois que.. tu avais plein de questions, tout à l'heure, ne? Tu peux aussi me parler de Akusa si tu veux.

Si on évite ce qui s'est produit dans la douche, cela ne devrait pas être trop mal, mais te révéler des vérités sur moi, j'ai peur. J'espère qu'on parlera davantage de toi.

---------------

Mmm.. ok je suis prêt, Yasahiro... si tu savais.. à quel point je meure d'envie de me sentir maître de tout ce qui t'arrive...

* Yasunari fit un petit sourire à le ressentir se tendre autant vers lui. Mais il ne céda pas aux désirs de Yasahiro, se remontant sur lui pour venir lui soutirer un dernier baiser. Il garda ses mains solidement sur le bassin de Yasahiro, étalant son corps contre le sien, et lui témoignant ainsi qu'il était fin prêt pour la prochaine étape. Il l'embrassa langoureusement avant de descendre lui murmurer des dernières paroles à son oreille, avant de l'amener au paradis. *

Yasunari: ~ Yasahiro... tu étais plutôt doué tout à l'heure, ne? .. alors je vais augmenter ta difficulté... tu devras te donner tout à moi en même temps....

* Yasunari glissa ses mains sur ses cuisses, puis remonta le long de son corps pour l'envoûter. Il voulait lui laisser quelques secondes pour qu'il aie le plaisir d'imaginer et d'anticiper. Cela augmenterait son excitation. *

Yasunari: ~ Mais je vais te rendre ca plus facile... tu seras sur le dessus.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 21:27

*Ryoko était partie empruntée de la pâte à dents à Sojih et se brossa les dents avec un doigt, comme elle avait à le faire si elle était mal prise, comme ce soir. Puis, elle revint vers la chambre et regarda Sojih qui lui faisait signe. Si elle omettait le fait qu'elles étaient dans une chambre d'hôtel luxueuse, très tard le soir, et le déshabillé de Sojih, tout semblait comme d'habitude. Elle arriva rapidement dans le lit et s'assied à côté de la plus âgée, dans une position plutôt similaire. Elle accota sa tête sur l'épaule de Sojih et passa ses bras autour de celui de l'autre femme. Ryoko remarqua le bandage sur l'autre bras, et se demanda si c'était en lien avec ce que Sojih ne voulait pas qu'elle voit. Surement que c'était mieux de ne pas la questionner à ce sujet, car la jeune blonde ne voulait pas causer plus de problèmes. L'entendre lui mentionner Akusa la rendait nerveuse, pour plusieurs raisons, et Ryoko secoua la tête négativement à cette idée, du moins pas pour l'instant.*

Eh bien je ... j'avais l'goût d'en savoir un peu plus sur toi. On m'a toujours interdit de connaître ton passé mais... j'ai l'impression que toi tu m'connais, et moi j'te connais à moitié. Ca m'dérange pas si ya des choses que tu veux pas m'dire, j'comprends, mais j'veux pas qu'ce soit les autres qui choisissent. Si c'est toi qui choisit c'que tu dis et c'que tu dis pas, ca c'est ok. ... tantôt, avec Tifa-chan, on a fait l'épreuve du chat. Tu l'as essayé? En tout cas, je.. elle était vraiment belle... et elle m'a offert un bonus parce que j'étais en Prishe et elle m'trouvait mignonne =^-^= j'ai.. j'ai eu l'goût d'lui d'mander un baiser. T'imagines? J'ai failli perdre c'moment trop romantique avec la déesse des chats =^-^= Mais là, Tifa-chan m'disait que c'était pas si magique que ça, finalement, le premier baiser... alors ... ben.. j'me demandais comment ca avait été, l'tien...

----------------------------------

*Alors que Yasunari changeait de position et qu'il venait l'embrasser, Yasahiro croyait comprendre que c'étiat l'heure. Il se sentait nerveux et excité, prêt à goûter au 7e ciel avec le beau brun. Il rougit lorsque celui-ci lui indiqua qu'il avait été plutôt doué. Maintenant il voulait augmenter la difficulté? Le grand uke en comprit alors qu'il souhaitait répété l'expérience, déjà, et cela le fit rougir davantage. En parlant de se donner tout à lui, Yasahiro comprit ce que l'autre homme impliquait et se mordit les lèvres d'anticipation. La façon dont il lui parlait et comment il venait murmurer à son oreille le rendait complètement fou et il alla lui voler un baiser presque sauvage tant il n'en pouvait plus d'attendre. Yasunari était vraiment le roi du désir, de l'anticipation, des préliminaires, de la séduction.*

Yasahiro: ~Aah mmm oui ... Yasunari...

Ca t'a plus à ce point-là? Aah Yasunari je veux relever tous tes défis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 21:44

* Sojih trouva cela comique et parut amusée lors que Ryoko lui parla de demander un baiser à la déesse des chats. Elle se souvenait de cette épreuve et de cette belle femme, certainement! Elle était vraiment contete que Ryoko vienne près d'elle et la serra comme avant. Elle se sentit à l'aise et apaisée, et décida qu'elle pouvait bien en parler avec Ryoko. Elle tendit son autre main pour caresser les cheveux de la plus jeune, tout en fermant les yeux. *

Oh, ca fait longtemps.. j'avais tenté d'oublier ce moment, je crois. Enfin pas tant le moment, mais la personne... j'avais quatorze ans, et j'étais chez cette fille... Nakiijo. Naki était une fille d'une année plus vieille qui avait redoublé, et on la connaissait pas, et on avait été mises à côté. C'Était la seule qui me parlait, et une fin de semaine, elle m'avait invité chez elle. Elle m'a fait asseoir sur son lit et elle m'a posé plein de questions sur mes expériences précédentes avec les garçons, qui étaient nulles à l'époque. Elle m'a demandé si j'avais déjà embrassé quelqu'un, et quand j'ai dit non, elle m'a demandé si je voulais l'embrasser elle....

* Sojih savait qu'à cette époque, elle n'était qu'une suiveuse admirative, qui aurait fait n'importe quoi pour se faire aimer de quelqu'un, alors elle avait répondu aux moindres désirs de Nakiijo. Encore maintenant, s'il falllait se servir de son corps pour être aimée... pourquoi pas? *
----------------

* Constatant que son amant était en accord avec son idée et semblait apprécier, il n'attendit plus longtemps. Ses mains contre le corps de Yasahiro étaient stratégiquement placées, de sorte que lorsqu'il se laissa retomber sur le côté, il pivota leurs corps ensembles, et aisément, Yasahiro se retrouva sur lui. Yasunari posa ses mains de chaque côté de son visage et lui assena un baiser langoureux, passionné, qui lui-même trahissait son désir face à ce qui allait se passer. Il cessa de l'embrasser qu'une fois à bout de souffle, et posa un doigt sur les lèvres de Yasahiro, lui offrant un sourire presque pervers tellement il avait hâte. *

Yasunari: ~ Yasahiro... allez.. mets-toi à genoux, tournes-toi.. et offres-toi à moi, je te veux tellement...

* Yasunari n'hésitait pas du tout à exprimer ses désirs à son uke. Celui-ci allait devenir sien bientôt, mais il n'allait pas le laisser être un uke passif. Il le forçait à passer à l'action, car c'était bien plus excitant d'ainsi percer sa timidité en révélant toute sa sexualité au grand jour. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 22:04

*Ryoko tenta de ne pas se sentir mal à l'aise à la notion "ca fait longtemps" qui rappelait que Sojih était plus âgée, et aussi que la jeune Hikaru était un peu une retardataire. Elle se concentra davantage sur l'histoire, notant au passage que Sojih avait quatorze ans à l'époque. Étrangement, Ryoko était surprise de savoir qu'une fille avait été son premier baiser, et en même temps, ca la rassurait. Elle fit un petit sourire en entendant l'histoire, puis leva les yeux sur Sojih.*

Alors t'as dit oui?

Elle aussi elle essaie d'oublier c'moment, même si c'est juste pour oublier la personne. C'est nul... pourquoi s'faire autant d'attentes et essayer d'garder ça privilégié, si personne n'en a un bon souvenir?

J'savais pas qu'ton premier baiser c'était avec une fille... Comment c'était?

*La jeune blonde savait qu'elle ne se vieillissait pas en posant de telles questions, mais elle ne savait pas si elle était capable de poser autant de questions à d'autres personnes. Et en même temps, elle obtenait plus de connaissances sur Sojih et cela lui plaisait bien. Ryoko avait l'impression que des tonnes de questions s'accumulaient dans son esprit, prêtes à être posées à Sojih.*

----------------------------------------------------------------

*Les paroles perverses et sans retenue de Yasunari le faisaient rougir et l'excitaient au plus haut point. Il se mordit les lèvres et exécuta les ordres de son seme, dans la même suite telle que dictée par Yasunari. Il se mit à genoux, puis se tourna et essaya de bien s'installer par dessus lui. Il étiat intimidé à l'idée de poser ses parties intimes sur le visage de l'autre homme, mais celui-ci semblait tellement le vouloir que cela le mettait plus à l'aise. Lorsqu'il regarda l'anatomie de Yasunari qui l'attendait, il rougit et se mit à embrasser l'intérieur de ses cuisses avec une envie plus qu'évidente, ses mains s'aggripant à ses jambes.*

Yasahiro: ~Mmm Yasunari...

*Incapable d'attendre plus longtemps, surtout qu'il sentait le souffle chaud de l'autre homme contre son intimité, Yasahiro reprit possession de l'anatomie masculine de son partenaire. Cette fois, il n'hésita pas à le prendre au complet dès le départ, et voulut se promettre d'écouter le plaisir ressenti par Yasunari afin de s'améliorer, mais dès que celui-ci le prendrait à son tour, il ne pourrait plus respecter cette tentative de promesse.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 22:23

Ah non? pourtant ce n'est pas vraiment un secret... j'ai dit oui, parce que j'admirais beaucoup Naki... peut-être que je l'aimais un peu aussi, sans trop savoir que ce n'était pas réellement de l'amour. Ca a été un très bon baiser, car elle embrassait comme une déesse. Les filles embrassent toujours mieux de toute façon, avec leurs lèvres plus pulpeuses.. Enfin.. C'est elle qui m'a tout appris.. pour ne pas cogner ses dents, pour ne pas cogner son nez, pour bien utiliser ma langue... Elle me disait «comme ca, pas comme ça Sojih!»...

* Sojih parut nostalgique pendant quelques minutes. Cela faisait très longtemps qu'elle n'avait pas pensé à cette femme. Elle secoua la tête. *

Après ça je lui ai demandé ce que ca signifiait, elle m,a dit qu'on était maintenant un couple! J'Étais vraiment heureuse, nous sommes restées ensemble près de 8 mois, en secret. Entre temps j'ai eu 15 ans et elle, 17. Mais avant que tu trouves ça mignon... il faut que tu saches que Nakiijo s'est servie de moi. Elle a utilisé mon amour et mon admiration pour se servir de moi. Ca m'a prit vraiment beaucoup de temps avant de comprendre.. j'étais trop heureuse qu'on me donne enfin un peu d'attention...

-----------

* Yasunari était plutôt fier de son uke qui était si obéissant et qui semblait en avoir autant envie que lui. Il était particulièrement satisfait de son incapacité à résister à passer à l'action, et l'associa en partie à sa propre envie. Comme Yasahiro s'exécuta en premier, il eut droit à un gémissement de plaisir, avant que Yasunari ne commence aussi à prendre soin de celui-ci. Il plaça ses mains contre ses cuisses et admira le corps de son amant quelques secondes, et embrassa ensuite ses cuisses, puis recouvrit son anatomie de baisers, sans aucune hésitation, avant de le prendre entièrement dans sa bouche. Il pressa doucement le bassin du jeune homme vers lui, d'une main, et stabilisa sa poigne sur lui pour préserver les meilleurs angles. Une fois concentré sur lui, il s'ouvrit davantage pour Yasahiro, et se permit d'en profiter, alors qu'il commença habilement à le caresser, à exécuter des va et vients entre ses lèvres. Il en avait tellement envie que tout son corps était parcourut de petits frissons. De plus, de son autre main, il caressa le bas du dos de Yasahiro, pour l'encourager, ainsi qu'en émettant de petits soupirs de plaisir. *

.. Yasahiro je vais... tu vas monter si haut.. je vais t'en donner plus que tu ne pourras endurer.. et en même temps.. mmm ... à quel point tu étais willing ca me rend fou.. malgré le fait que c'est parfait nouveau pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 22:43

*Ryoko buvait les paroles de Sojih, comme si c'était elle qui lui révélait tous ces secrets que Nakiijo lui avait appris. Elle ferma les yeux pour bien imaginer mais comme elle ne savait pas du tout à quoi ressemblait cette fille, c'était difficile. Elle laissa le moment de silence, croyant que Sojih se remémorait les sensations et en profita pour observer comment elle parlait avec son non-verbal. Elle fit un petit sourire, imaginant jeune Sojih qui était heureuse. Mais comme celle-ci lui rappela que cette histoire finissait bien mal, Ryoko perdit son sourire et serra ses bras autour de la plus âgée en guise de compassion.*

Tu pouvais pas savoir... ya toujours des gens prêts à profiter des autres. C'est pas écrit dans leur front, alors on peut pas deviner.

*En repensant à toutes les paroles que Sojih avaient dites en parlant de son premier baiser, Ryoko se disait que c'était quand même un bon souvenir, au moins ce premier baiser, finalement. Et si Nakiijo lui avait montré tout ça, et avec les années et les partenaires, Sojih avait beaucoup d'expérience.*

Au moins c'était quand même un bon souvenir, ce premier baiser, finalement. Et si Nakiijo t'avait montré tout ça, et avec les années et les partenaires, tu dois avoir beaucoup d'expérience, ne? Ca veut dire que ca s'rait un très bon baiser si... Ah non! Aah j'dois pas penser à ça!

*Ryoko tourna un peu sa tête pour ne pas être forcée de regarder Sojih, ni quoique ce soit d,autre en fait car elle tourna son visage contre l'épaule de celle-ci et serra son bras plus fort sans vraiment le réaliser. Elle en oublia même que ce n'était pas une bonne idée de parler contre son épaule, car Sojih ne comprendrait surement pas grand chose.*

T'en a embrassé beaucoup d'gens?

---------------------------------------------------------------------------

*Alors qu'il savourait le gémissement de son amant, Yasahiro en émit un encore plus fort et plus aigu lorsque Yasunari s'empara de lui. La sensation était tellement douce et agréable qu'il avait été forcé de cesser ses caresses sur l'autre homme, l'espace d'un instant, pour profiter de ce contact parfait. Obéissant, il reprit possession de Yasunari et se laissa émettre plusieurs gémissements malgré ses lèvres à demie fermées. Plus son seme lui faisait plaisir, plus il en laissait entendre, et plus ses mouvements sur lui devenaient plus forts, plus rapides, plus brusques. Il n'était pas réellement conscient de ses propres changements, et trouvait plutôt difficile de recevoir autant de plaisir que d'en donner. Les mains de Yasunari qui l'incitait à descendre son bassin le rendait encore plus accro à ses caresses.*

Aaah c'est complètement fou!! Donner...et recevoir... aah Yasunari aah tu es si doué ... je ne sais pas.. si je vais pouvoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 23:02

* La phrase de Ryoko lui fit du bien. En fait, jamais elle n'avait pas pensé que ce n'était pas sa faute si Nakiijo s,était servie d'elle. Elle avait plutôt pensé qu'elle avait naïve d'écrit dans le front, plutôt que de penser que Nakiijo n'avait pas l'air d'une profiteuse au premier départ. De plus, Sojih se sentit à l'aise d'enchaîner avec une autre question plutôt que de décrire la fin pénible de cette relation. Mais elle ne comprit pas exactement ce que Ryoko voulait dire, et en plus, elle la regarda se cacher contre son bras et la trouvait atrocement mignonne. Elle se tourna un peu vers elle, repliant les jambes un peu sur le côté, la regardant se cacher. *

Si j'ai embrassé quoi? Setsuna? Euhh.. oui, mais c'était par amitié. Ce n'était pas un "vrai baiser".

C'est quoi cette question-là? Ryko, il n'y a jamais rien eu entre ton frère et moi!

-----------

* Yasunari prenait un malin plaisir à ressentir son partenaire aussi fébrile, qui se laissait complètement aller, et qui avait peine à tenir tellement c'était bon. Il était plutôt fier de son coup et redoubla de concentraiton sur cee qu'il faisait, jsute pour l'entendre encore plus. Et c'Était en plus sa manière de tout lâcher, pour s'exprimer, puis de se rendre compte qu'il devait continuer, et le repdnre intensément qui le rendait complètement fou, et qui le faisait gémir lui aussi. Il étendit les cuisses davantage, pour donner un parfait accès à Yasahiro. Avant de perdre complètement la tête, il glissa sa main droite sous son oreiller, alors que la gauche maintenait le bassin de Yasahiro. Il enduisit agilement ses doigts d'un gel placé là plus tôt dans la soirée, au cas où ca serait nécessaire. Il ramena sa main par la suite vers le bassin de son uke, et glissa deux doigts préparés le long de ses fesses, jusqu'à le toucher intimement vers son entrée. Il l'y caressa quelques secondes, pour l'avertir de ce qu'il allait faire, mais surtout pour qu'il aie hâte. Il devait se dépêcher, car lui-même commençait à se sentir de plus en plus enivré, et ne pourrait plus se concentrer que sur ses rythmes, très bientôt. *

Tu es si innocent... je m'en veux presque.. mais j'en ai tellement envie.... Yasahiro, ta belle voix aigue, tes coups de langue inexpérimentés, j'adore tellement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 960
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Dim 7 Juil - 23:28

*Ryoko releva la tête rapidement et regarda Sojih en fronçant les sourcils. La phrase de Sojih l'avait tellement sorti de cette rêverie momentanée qu'elle n'eut pas le temps de penser au fait que de bouger aussi vite faisait en sorte que son visage était quand même assez près de celui de l'autre femme.*

Quoi?! Non j'veux pas savoir ça >.< .Et j'veux vraiment pas parler d'mon frère. J'ai dit...as-tu embrassé beaucoup d'gens?

*En lui posant la question dont elle voulait réellement la réponse, elle réalisa la proximité de leur visage et descendit ses yeux distraitement sur les lèvres de Sojih, comme si le fait de parler de baisers lui donnait le droit d'imaginer ceux de la plus âgée.*

Les filles, ça embrasse toujours mieux, leurs lèvres sont plus pulpeuses... Tantôt, même si c'était juste sur ma joue, elles étaient tellement douces tes lèvres... C'était pas la première fois qu'tu m'demandais un bisou mais, j'sais pas, c'était la première fois que ca m'donnait l'goût d'savoir qu'est-ce qu'elles goûtaient...

*Ryoko était tellement absorbée dans ses fantaisies de baisers qu'elle humecta ses propres lèvres en glissant sa langue sur celles-ci, ne réalisant pas que ce geste pouvait avoir une connotation quelconque.*

-------------------------------------------------------------

*Yasahiro ne s'était pas attendu à ressentir les doigts de Yasunari qui s'approchaient de son entrée et il quitta momentanément ce qu'il faisait pour laisser entendre un gémissement plus fort, avec une touche d'anticipation.*

Aah possède-moi... tu es divin, Yasunari... Yasunari...

*Incapable de ne pas succomber, le grand uke bougea légèrement son bassin pour rejoindre les doigts de son seme, mais en même temps il voulait garder leur rythme commun alors il était un peu confus. Ses caresses sur l'intimité de son partenaire seraient surement maladroites, mais il faisait de son mieux vu les circonstances. Il dût se tenir sur lui avec ses deux mains, anticipant l'entrée qui allait se produire et comment il voudrait bouger en réponse à celle-ci. Il tenta d'accélérer son rythme afin de faire frémir son partenaire tout autant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sojih Kazutaka



Messages : 743
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Mar 9 Juil - 20:00

* Ce ne fut pas la question de la plus jeune qui surpris le plus Sojih, mais bien sa proximité. Elle s'étira un peu, et se replaça dans le lit, réajustant ainsi un peu la distance entre Ryoko et elle. Elle comprenait que Ryoko rêvait de son premier baiser, et désirait le lui démontrer, mais Sojih n'aurait pas été capable de lui parler d'aussi près. Elle était bien peu habituée à ce qu'on entre dans son espace ainsi. Elle pencha plutôt la tête et regarda ses genoux un moment, puis Ryoko à nouveau, et tendit la main pour lui caresser les cheveux. *

...Oui. Pas que j'en sois vraiment très fière, mais peut-être une quinzaine en tout.. mais...

Nakiijo, 3 punks, Reijiro, Momiya, Tara, Kaikatsu, Masashi, Kiba... qui est-ce que j'oublie encore?

...mais... ca a été plus loin avec peut-être seulement 10 d'entre eux... 10 dont je peux me rappeler là...

* Sojih réalisa qu'elle n'était vraiment pas fière d'elle et que ce n'était pas du tout une bonne image pour Ryoko, mais elle lui avait promis la vérité. C'Était la preuve qu'elle avait maintes fois ccherché à se faire aimer de cette façon. *

-----------

* Les maladresses de Yasahiro plaisaient particulièrement à Yasunari qui le trouvait terriblement adorable et se sentait emporter de plus en plus à le ressentir ne plus savoir où donner son énergie. Entre ses lèvres, il employa une technique qu'il savait particulièrement plaisante pour ses conquêtes, et en profita pour entrer 1 doigt, ni trop lentement, ni trop rapidement. Évidemment, il savait comment se placer pour être dans une position idéale. Il étudia premièrement les dommages laissés plus tôt, puis se laissa cibler directement les douces zones plus sensibles, qu'il caressa du bout du doigt. ce faisant il n'abandonna pas un seul moment son rythme à l'avant du corps de son amant, et de son autre main, l'empêcha de trop bouger, et le maintint afin de s'assurer qu'il bénéficie de tous ses touchés. Et maintenant qu'il était en parfait contrôle, il pouvait se laisser un peu plus aller, et étendit les cuisses, et s'offrit beaucoup pluss à Yasahiro, et osa gémir à ses tentatives, y prenant maintenant encore plus plaisir, puisqu'il était maître de toutes les sensations de son uke. *

Yasahiro.. laisse ton corps dévoiler tous ses secrets... et fais-moi le plaisir de venir alors que tu m'auras entre tes lèvres.... Yasahiro..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halloween Duodecim   Aujourd'hui à 21:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Halloween Duodecim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Centre-Ville :: Palais des Congrès-
Sauter vers: