Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aux soins d'un malade solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 27 Avr - 15:36

* C'était un après-midi frisquet de décembre. Eiki était assis à sa table de dessin, qu'il s'Était procurée au début du mois de septembre, et qu'il avait fait placer chez Oseki le temps de la convalescence de Deokin. Eiki résidait dans la chambre d'invités qu'il avait toujours utilisé dans le pavillon de Oseki, mais ensemble, ils aviaent aménagé un endroit propices aux soins dans la section de Megumi pour Deokin. Oseki y avait mis le paquet avec un ergothérapeute. Ils avaient ainsi placé une barre d'appui dans la douche et Deokin pouvait avoir une toilette dédiée durant la chimiothérapie (car il est dangereux pour une personne saine d'approcher les urines d'une personne sous chimiotx). Eiki avait fait placer sa table de travail dans l'extrémité du pavillon qui apporochait celui de Oseki, afin d'être proche de Deokin durant le jour. Deokin avait lui-même un bureau pour faire ses devoirs à domicile. Il suivait beaucoup de cours via l'internet car ils étaient enreigistrés. Il devait se déplacer uniquement pour les examens.

Depuis son arrivée chez Oseki avec la maladie de Deokin, Eiki n'avait pas vraiment été seul. Il passait ses journées à prendre soin de Deokin, le lavant et s'occupant de lui pendant les nombreuses visites à l'hopital. Il faisait ses injections de Neupogene et d'héparine, vidait les bassines lors des vomissements, et changeait les draps tous les jours. Il lui cuisinait aussi tous ses repas. Deokin avait premièrement récupéré de sa chirurgie testiculaire avec lenteur car il avait fait une pneumonie d'aspiration qui l'avait gardé 2 semaines à l'hopital et avait retardé le début de la chimiothérapie. Il n'avait donc pu commencer que très récemment les premières chimio, car celles-ci étaient immunosupressives, et il devait être complèetement remis de sa pneumonie. Toutefois, Deokin avait eu le malheur d'être très sensible aux agents. Dès la première fois, il avait répondu avec une immense faiblesse, une perte d'appétit et de goût drastique et des nausées et vomissements à répétition. De plus son système immunitaire avait tombé à plat et il avait fait une fièvre presque immédiatement. On lui avait alors découvert une infection urinaire. Aprèes cet autre séjour à l'hopital et cet autre délai de chimio, il continuait finalement le régime approprié, non sans d'autres conséquences.

Aujourd'hui, Deokin dormait à nouveau. Il passait presque 16 a 18h par jour à dormir. Eiki lui donnait des analgésiques sous-cutanés afin qu'il ne souffre pas et puisse dormir. Eiki ne pensait pas trop à l'impact sur lui-même. Il avait prit la responsabilité de s'ocuper de son fils maladivement dès le départ. Il aviat eu énormément de soutien. D'ailleurs il écrivait èa son journal...

Journal, ceci est la raison pour laquelle je suis resté vivant. C'était pour m'occuper de mon Deokintsu. Personne n'aurait été là pour lui, mais maintenant il n'est pas seul. Journal. Deokintsu ne voulait pas que quelqu'un sache pour sa maladie. Personne n'a de soupçons, et pourtant... n'est-ce pas quand c'Est difficile que l'on a besoin de soutien? Hier j'ai amené des gâteaux àa Masashi-kun. J'espérais qu'il me questionne à son sujet... mais non. Y a-t-il seulement Oseki qui aie un coeur? Journal. Il y a des jours où je ne peux pas supporter de voir mon fils ainsi. La vie est injuste. Il souffre tellement.

* Eiki secoua la tête. Il regarda sa montre. 16h28. Oseki allait bientôt revenir du travail. Eiki eut un petit sourire et posa une main sur son coeur. Peut-être devrait-il aller l'Accueillir? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 27 Avr - 16:00

*Dès qu'il avait appris pour la condition de Deokin, Oseki avait tout fait en son pouvoir et ses moyens pour préparer sa maison aux soins à domicile pour celui-ci. Oseki s'en était longtemps voulu de n'avoir rien fait pour aider le fils d'Eiki lorsque celui-ci était dans un coma profond pendant 12 ans, gardant même secret le fait qu'il était encore vivant. Parce qu'il considérait qu'il lui deviat justice, et surtout parce qu'il ressentait un sentiment de proximité inhabituel avec Deokin, Oseki avait voulu lui permettre de vivre le mieux possible et la meilleure solution était clairement d'habiter chez lui. Ici, personne ne viendrait le déranger, et il pouvait avoir accès à tout. Oseki lui offrirait tout, l'argent n'étant pas un problème. Bien sur, il avait Eiki avec lui en bonus, car celui-ci ne quittait pas son fils. C'était une situation agréable, mais en réalité, il n'y avait rien d'agréable. Oseki aurait préféré qu'Eiki n'habite pas avec lui et qu'il n,ait pas à vivre cette situation difficile plutôt que ce qu'il devait vivre maintenant. Il était toutefois conscient que cela semblait donner un sens à la "nouvelle" vie de Eiki, alors il y avait malgré tout, du bon.

Après une bonne journée au travail où Oseki se forçait d'être plus efficace pour revenir plus tôt et veiller sur les deux Anahiki, il arriva dans le garage de sa maison. Même s'il pouvait tout payer, il ne pouvait pas redonner la santé à Deokin, ni même lui apporter ses proches. Il avait choisi de ne pas les mettre au courant et Oseki le respectait. Il sortit de la voiture et entra dans la maison par l'entrée dans sa section. Eiki était surement occupé alors il ne voulait pas le déranger. Oseki alla plutôt s'installer dans son petit salon, assis dans un fauteuil. Il défit partiellement sa cravate et se versa un petit verre de vin.*

Je savais que Setsuna ne viendrait pas, qu'il ne cherchait pas à prendre des nouvelles. C'est mieux ainsi pour Deokintsu. Il mérite mieux. J'aurais quand même cru que Masashi... comment l'inciter sans que ca ne semble venir de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 27 Avr - 16:12

Oseki ! Oekari ! ^__^

* Eiki apparut par le cadre de porte du salon d'Oseki, posant ses mains sur la poignée et tendant la tête dans la pièce. Il fit quelques pas vers Oseki et joignit les mains, lui offrant son plus beau sourire car il était content de le revoir. Tous les jours quand Oseki revenait, quand Eiki n'était pas parti ou entrain de prendre de Deokin, il avait l'impression que le retour d'Oseki était comme le rayon de soleil, la seule chose positive dans tout ceci. Il y avait des jours où la condition de Deokin le mettait aux larmes et inapable de travailler, alors Oseki revenait et le consolait. Même si Eiki avait trouvé sens à sa vie en prenant soin de son fils, il trouvait que cette épreuve était extrêmement difficile par moments. Cet aprèes-midi, il était un peu plus calme, même si la solitude de son fils lui pesait. Mais comme il n'allait pas pire, pour une fois, il pouvait en profiter pour venir accueillir celui à qui il devait presque tout. Il lui était tellement reconnaissant, et le remerciait mille fois chaque jour. *

J'avais reçu ton message que tu finirais plus tôt ce soir! tu as vraiment travaillé fort au début de la semaine, je suis content que puisses te reposer finalement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 27 Avr - 22:47

Bonsoir Eiki! Je suis vraiment content de te voir aussi.

*Oseki sourit tendrement à Eiki et passa une main dans sa chevelure. Il appréciait qu'Eiki voit les efforts qu'il faisait, et était bien content d'avoir réussi à finir un peu plus tôt. Même si les temps étaient durs, il ne manquait pas de profiter de chaque sourire d'Eiki et de la douceur de celui-ci. Oseki n'en profitait pas pour abuser d'Eiki ou lui demander des faveurs en échange de tout ce qu'il faisait pour lui et pour Deokin. Les journées où celui-ci allaient un peu mieux, Oseki en profitait pour passer un bon moment avec Eiki si celui-ci n'était pas exténué.*

Comment ça va, Eiki? As-tu...eu des nouvelles de Masashi?

*Le plus âgé se leva et serra Eiki dans ses bras. Le geste était pour réconforter Eiki, mais aussi pour qu'ils se partagent la force de continuer à être des piliers pour Deokin. Il en avait besoin. Oseki essayait de ne pas trop se laisser affecter afin qu'Eiki puisse se permettre d'être fatigué ou déprimé sans se sentir mal, et en sachant qu'il y avait quelqu'un pour s'occuper de Deokin s'il était trop épuisé. Et s'occuper d'une personne malade n'était pas de tout repos, alors Oseki l'aidait, et aussi, il veillait sur Eiki lui-même. Un peu comme Eiki, Oseki s'inquiétait du fait que personnes des proches de Deokin ne s'intérogeait ou le visitait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 27 Avr - 23:05

N-non. Je croyais qu'il poserait au moins une question hier... mais je crois qu'on va devoir se rendre à l'évidence qu'il n'a pas réalisé qu'il n'avait plus de nouvelles de Deokintsu. Je sais que c'est ce que mon fils désirait, mais s'il savait qu'en vérité personne à part nous ne s'inquiète...

* Eiki se blottit dans les bras d'Oseki et ferma les yeux. Sans lui, il n'aurait pas su comment y arriver. Il lui était tellement reconnaissant, et il en faisait beaucoup. Eiki se sentait réconforté dès qu'il s'approchait. Parfois, il s'endormait sur ses genoux, comme durant le passé, tellement il était émotionnellement épuisé. Il resta quelques instants de plus dans ses bras, puis se détacha et leva le regard vers Oseki. *

J'ai amené mon trésor à son rendez-vous de suivi tout à l'heure. Ils ont décidé de faire une autre ronde de Neupogene car ses globules blancs étaient trop bas. Ils n'étaient pas inquiets mais moi ca me met à l'envers à chaque fois. Je sais que ca le protège des infections mais il a tellement l'air de souffrir quand je lui donne cette piqure. Il ne le dit pas. Il est silencieux. En fait il ne parle vraiment plus beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 28 Avr - 16:13

*La tristesse de la situation était presque palpable tant elle était forte. Oseki était conscient lui aussi que c'était ce que Deokin voulait, ou peut-être était-ce simplement ce qu'il savait inconsciemment et souhaitait qu'on lui prouve le contraire. Au moins, pour l'instant, Deokin était surement trop épuisé pour réaliser que personne ne venait ou ne prenait de ses nouvelles. C'était surement Eiki qui était le plus triste des deux. Oseki serra Eiki contre lui tendrement et en voulait profondément à Setsuna et à Masashi d'être aussi égoistes et aveugles. *

Je comprends... il est très faible, et ces piqures sont douloureuses. Il essaie sûrement de rendre ça moins difficile pour toi. Deokin... n'a pas beaucoup d'énergie à dépenser sur des émotions. Il va reprendre des forces, Eiki. Ca prendra du temps mais il va revenir.

*Oseki se convainquait lui-même parfois ainsi. Eiki et lui étaient devenus plus habiles et connaissants en termes de médicaments, de traitements, et de langage médical. Mais même si parfois les médecins étaient optimistes et d'autres moyens moins, Oseki gardait toujours espoir. Il s'accrochait au fait que ce serait une dure passe, mais que Deokin reviendrait un beau jeune homme indépendant. Et lorsqu'il retrouverait cet état, il pourrait commencer sa nouvelle vie, une vie où les gens qui prétendent l'aimer l'aime réellement, et se soucie sincèrement de lui.*

A quand le prochain rendez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 4 Mai - 14:41

En prinicpe dans 2 semaines car ils l'ont trouvé un peu trop faible pour avoir le traitement plus tot.

* Eiki poussa un petit soupir puis se déplaça pour aller s'asseoir sur le sofa non loin d'o*ù ils se trouvaient et leva les yeux pour continuer à parler à Oseki. Eiki se demandait parfois si Deokin était trop faible à cause de la maladie ou à cause du néant dans lequel il pataugeait. Il n'était pas dans sa tête, mais savait que Deokin disait adieu à plusieurs portions de sa vie, de son futur. Principalement, à celui qu'il aimait. Eiki voulait bien comprendre ses raisons, mais intérieurement, il ne pouvait pas s'imaginer Setsuna le rejetter parce qu'il était malade. *

Le pharmacien en charge de la chimio est venu me donner les seringues tout à l'heure. Il est plutôt sympatique, je crois qu'il a Deokintsu à coeur. Il m'a invité à souper, je crois que ca doit être pour discuter des étapes à venir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 4 Mai - 18:51

... Je ne crois pas, non. Mais si c'est ce que tu crois, alors invite-le à souper ici, que je puisse être là avec toi.

*Oseki avait levé un sourcil alors que Eiki faisait preuve de son innocence habituelle. Bien entendu, il ne pourrait jamais envisager qu'on le flirte, surtout pas dans la situation dans laquelle il se trouvait présentement. D'un autre sens, Oseki se demandait si ce n'était pas lui qui avait trop peur de perdre Eiki parce qu'il n'avait plus beaucoup de temps pour lui, et que celui-ci était toujours bien occupé et épuisé avec Deokin. Ce n'était pas la meilleure ambiance et Oseki respectait beaucoup Eiki et son fils malade. Il n'aimait pas l'idée que Deokin soit considéré "trop faible" . Malgré ce qu'ils savaient sur sa condition, Oseki souhaitait voir Deokin prendre du mieux, s'améliorer, leur donner un petit espoir qu'il allait retrouver sa vie d'avant...ou du moins, un niveau de vie acceptable.*

Je ne veux pas avoir l'air d'exagérer, Eiki, mais si tu veux souper avec ce pharmacien, c'est ici et avec moi. Sinon, je refuse. Je n'accepterai pas qu'un autre t'invite à souper, tu comprends?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 4 Mai - 19:55

C'est normal que tu veuilles aussi assister à ce qu'il dit, après tout, tu prends autant soin de Deokintsu que moi! Je lui dirai cela, c'est une très bonne idée ^_^

* Évidemment, il ne pouvait pas se douter qu'on le flirtait. Il ne l'avait jamais réalisé de toute sa vie. Peut-être était-ce arrivé beaucoup par le passé sans qu'il ne le sache. Eiki secoua doucement la tête et fit un sourire à Oseki. Lui-même n'avait pas envie de voir d'autres hommes, il pensait simplement qu'on voulait lui parler de son fils. *

Oseki, j'aimerais tellement pouvoir te remercier pour tout ce que tu fais pour Deokintsu... lui et moi sommes tellement chanceux de t'avoir ^__^ !

Si tu n'étais pas là... que serait-il advenu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 22:45

*Oseki était soulagé que Eiki accepte sa requête, mais aussi de le voir toujours aussi doux et naif malgré la noirceur de leur situation actuelle. Lorsque celui-ci disait vouloir autant le remercier, Oseki secoua doucement la tête et lui parla doucement.*

Je suis très content que vous ayez choisi de me faire confiance, et aussi d'habiter chez moi. J'aurais dû être là pour Deokintsu bien avant, et je regrette de ne pas l'avoir fait. Mais j'aurais certainement préféré que jamais une telle chose ne lui arrive...il ne le mérite vraiment pas. Au moins, ça s'est manifesté seulement une fois que tu étais là, Eiki. Je ne crois pas qu'il aurait réussi à passer au travers, sans toi.

*Bien que cette phrase pouvait sembler négative, elle était en fait bien positive à l'égard de Eiki, car Oseki considérait sincèrement que c'était grâce à la présence de son père que le jeune homme désirait passer à travers. Il fit un sourire léger à Eiki, souhaitant mettre l'emphase sur son importance. Puis, la sonnerie du cellulaire de Eiki se fit entendre, démontrant que celui-ci recevait un texto. Oseki leva un sourcil, sceptique. Était-ce le pharmacien séducteur? Le texto reçu par Eiki était envoyé d'un numéro qui était inconnu du propriétaire, car cette personne n'était pas dans ses contacts, et se lisait ainsi.*

Bonsoir Eiki-san!
Je sais que c'est bizarre mais j'aimerais ça vous parler. Deokin répond pas à ses textos et d'habitude il me répond toujours très vite. En plus, Set avait l'air de dire qu'il avait pas de nouvelles. En tout cas, moi ça m'inquiète. Savez-vous où il est, ou comment le rejoindre? Merci ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 22:52

* Eiki écoutait attentivement Oseki alors qu'il reçcu un texto. Il fut sorti de sa torpeur et fit un visage un peu abasourdi, puis étonné, et le tira de sa poche. Il passa outre une image de Deokin en Gabranth, son écran d'accueil, pour voir le message qui lui était dédié. Il le lut innocemment à voix haute immédiatement, sans savoir que si cela avait été le pharmacien séducteur, il aurait été dans de sales draps. Toutefois il termina le texto en fronçcant un peu les sourcils. *

Mmm... je ne connais pas ce numéro... est-ce que Deokintsu a des amis que je ne connais pas qui ont mon numéro? Attends... P-a-r-d-o-n, Q-u-i e-t-e-s v-o-u-s??

* Eiki finit par avoir un petit rire mi-joyeux mi soulagé. Cela tombait à pic, finalement, quelqu'un s'imquiétait, peu importe qui! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko



Messages : 966
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:07

*Alors que Ryoko reçut la réponse de Eiki, elle s'en voulut de ne pas s'être présentée alors qu'elle avait dû faire des recherches pour trouver le numéro du père de Deokin. Clairement, celui-ci n'allait pas connaître son numéro.*

Gomen ^^' c'est Ryoko, la soeur de Set. Comme Deokin répondait pas, j'ai cherché votre numéro. Set disait qu'il étiat parti à l'étranger, mais moi j'y crois pas. Il vous aurait pas abandonné comme ça, pas vous. Il était trop content de vous retrouver.

*Probablement que Deokin avait de bonnes raisons de ne rien avoir dit à Setsuna, ou de ne pas lui faire confiance. Peut-être qu'il avait de bonnes raisons de se tenir à l'écart, même, et peut-être que par son âge ou son lien plutôt indirect, Ryoko serait privée de la vérité. Mais elle préférait savoir qu'elle en était privée, que de se faire dire un mensonge improbable. Tout le monde qui connaissait vraiment Deokin savait que s'il devait partir à l'étranger, il serait parti avec son père; les séparer était impensable. La jeune Hikaru avait dû fouiller dans le cellulaire de son père pour retrouver Eiki dans ses contacts, car elle n'osait pas trop aborder le sujet ni avec son père ni avec Setsuna.

Pendant ce temps, Oseki avait souri à l'idée que quelqu'un montre un signe d'intérêt, peu importe c'était qui. Il avait voulu voir le numéro afin d'aider à identifier la personne, mais Ryoko était plutôt rapide sur son téléphone alors elle avait répondue avant même que Oseki ne puisse y réfléchir sérieusement.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:16

Ahh c'est Ryoko-chan ^_^ ! Je ne savais pas qu'elle et Deokintsu s'entendaient aussi bien, mais maintenant que j'y songe, c'Est vrai qu'ils étaient partenaires menottés lors de l'Halloween, et que cela semblait très bien leur convenir !

* Eiki était tellement content qu'on prenne des nouvelles de Deokin, qu'il en oubliait sa culpabilité de ne pas connaitre cette amitié. Toutefois, il avait au début, pas cherché à établir de contact franc avec Ryoko, car avec Tsubasa c'Était délicat. Il s'en voulait, réalisant que c'était bien la seule qui se préoccupait de quelque chose visiblement, alors il devait lui dédier tout son amour. Eiki leva des yeux brillants sur Oseki, et lui fit un sourire. Lorsqu'il répondit à Ryoko, il lu sa réponse à voix haute *

Même si je dois garder le secret, je suis tellement content, Oseki!

Chère Ryoko-chan, merci de prendre des nouvelles de Deokintsu. Il a dit que c'était un voyage scolaire et il n'utilise plus son cellulaire. J'ai des nouvelles très très fréquentes de lui. C'est un bon garçon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:27

Ah oui?! ... alors... comment il va? Quand est-ce qu'il revient?

*Alors que Ryoko était de plus en plus douteuse, car clairement ce n'était pas dans les habitudes de Deokin d'agir de la sorte (du moins selon elle), Oseki trouvait bien amusant que ces textos proviennent d'une autre Hikaru. Il secoua doucement la tête. Au moins, il y avait quelqu'un qui se posait des questions.*

Oui, étrangement, Ryoko et Deokintsu s'entendent très bien. Il.. comment dire, il y a eut des événements qui les ont rapproché. Par ma faute... non, par celle de Matsuyo, Ryoko a été mise en danger et Deokin l'avait aidé. Depuis ce temps-là en particulier, ils sont plus proches. Je pense que la jeune s'est développée un faible pour Deokintsu.

*Bien que cela l'amusait quelque peu, Oseki pouvait bien comprendre la logique de s'amouracher de son "sauveur", et aussi celle de tomber amoureux du copain de son frère. Même si Eiki n'étiat pas le copain de son frère à l'époque, il éait tellement amoureux de Tsubasa que c'était tout comme. Il sourit nostalgiquement à se rappeler qu'il fut un temps où il avait préféré supporter Eiki que de s'arrêter pour considérer ce qu'il ressentait vraiment pour lui. Heureusement, la vie lui avait donné une deuxième chance et Oseki en était extrêmement reconnaissant. Ce n,était pas pour rien qu'il faisait tout pour Eiki, et tout pour lui plaire.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:35

* Il était normal que Oseki prenne pour Ryoko plutôt que Setsuna, s'il avait un flashabck de son passé. Eiki lui, était tout à fait oblivious à cela. Il parut surpris de l'histoire contée par Oseki, puis hocha la tête de haut en bas. *

Oui je me rappelle de cette histoire, Oseki. Comment l'oublier? Je ne savais pas ce qui t'avais pris...

* Eiki baissa les yeux et les ferma vivement. Le countdown, son retour, le premier soir, Oseki qui partait avec Ryoko, tout qui se précipitait, et il n'en comprenait rien... La visite de Ryoko blessée à l'hôpital, Oseki qui lui demandait un baiser, au moment où Matsuyo mourrait... n'Était-ce pas là ce que Eiki avait aveuglément pardonné? Ryoko l'avait fait aussi... Tsubasa n'avait jamais semblé inquiet. Seulement Deokin. Tout se bousculait dans la tête de Eiki, et il mit une main sur son coeur un instant, avant de répondre à Ryoko, sans toutefois lire sa réponse. *

Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:43

... il n'a rien dit, même à vous? Ben non. Vous avez des nouvelles, mais vous ne voulez pas en parler... ok. Je comprends. Je respecte ça. Je peux vous poser une question, alors? Vous connaissez une Anahiki Youko? C'est vrai que c'est dans votre famille?

*Oseki se sentait bien mal à l'aise. Il ne savait pas trop comment il avait pu être assez distrait ou peu inhibé pour ramener cette histoire difficile et tordue en actualité. Il s'en voulut et posa une main sur son front alors qu'il se sentait rempli de culpabilité. Certes, il ne comprenait pas comment tous les autres avaient pu lui "pardonner". Lui aussi repensait à toute cette série d'événements et à comment cela avait changé drastiquement sa vie. En moment de sérieuse anxiété, il avait perdu la carte et s'était mis à agir de façon complètement déplacée et insensée. Était-ce pour attirer l'attention? Peut-être. Pour écouter les plans de son fils? Peut-être. Pour essayer d'arrêter de se faire croire qu'il était amoureux de Eiki? Peut-être aussi. En fait, c'était surement un mélange de toutes ces options. Et malgré lui, Oseki avait toujours voulu séparer Setsuna et Deokin, pas seulement parce que c'était ce que Chodayu voulait, mais parce qu'il savait qu'il y avait quelque chose de très néfaste dans cette relation. Oseki regarda Eiki qui semblait troublé, répondre en silence.*

.. Je suis vraiment désolé... je n'étais pas moi-même, Eiki. Mes actions ne représentaient pas qui je suis vraiment, elles représentaient la détresse intérieure que je ressentais. Je regrette sincèrement et profondément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 10 Mai - 23:52

* POur une rare fois dans sa vie, Eiki n'écouta pas du tout les paroles que Oseki venait de lui dire. En fait il n'Écoutait et ne portait plus du tout attention à Oseki depuis qu'il avait lu le nom "Anahiki Youko" à travers le texto de la jeune fille. Il était devenu instantanément blême, puis avait échappé le téléphone par terre, d'un coup sec. Il se pencha pour le rattraper, et le regarda à nouveau. C'était bel et bien le nom de sa cousine. Pouruqoi Ryoko en parlait? Pourquoi maintenant? Pouruqoi elle? Eiki se sentit tout étourdi. Il se leva d'un bond, puis fit une révérance. *

Sumimasen. J'ai besoin de prendre l'air.

* D'un geste brusque, il ferma le bouton on-off de son cellulaire et posa l'appareil sur la table la plus proche (et rasa e faisant de le mettre dans une plante), et boitilla hors de la pièece rapidement, se dirigeant vers le côté jardin et sortit sur le balconnet, et posa ses mains sur son visage pour tenter de contenir ses émotions, ce qui était tellement dur ces temps-ci *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 11 Mai - 0:04

*Oseki avait remarqué les réactions de Eiki, mais les associait à tord à ce qu'il venait de dire et de ramener comme souvenirs. Le fait qu'Eiki lui fasse une révérance, à lui, et s'excuse, était déjà signe que quelque chose le troublait sérieusement. Oseki le regarda fermer rapidement le cellulaire et le déposer brusquement alors qu'il s'empressait de sortir. Partagé entre sa curiosité de savoir qu'est-ce qu'avait été le dernier texto et rejoindre Eiki de façon honnête, Oseki regarda l'appareil fermé devant lui. Il entendit quelques instants, mais n'osa pas espionner ce que la jeune Hikaru lui avait écrit. Il se leva et alla voir Eiki à l'extérieur. Celui-ci semblait plutôt émotif. Oseki prit une bonne respiration et se disait que sa culpabilité et ses torts n'étaient rien comparés à la douleur de Eiki. Il devait donc risquer de se faire rejeter, de se faire écarter, de se faire juger, et être présent pour Eiki, que de préférer se tenir éloigné et culpabiliser sur comment il avait agi dans le passé. Une fois à l'extérieur avec l'autre homme, Oseki passa un bras autour de lui et caressa son épaule. Il ne savait pas quoi dire, et il voulait que Eiki puisse se recueillir s'il en avait besoin, alors il préféra rester silencieux un moment. Peut-être que le plus jeune briserait le silence ou parlerait de la douleur qu'il ressentait visiblement.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 11 Mai - 0:13

Oh .. Oh-ohh... Oseki ne t'inquiètes pas pour moi voyons.

* Eiki savait bien que Oseki ne lui avait rien dit, mais son attitude était chaleureuse, et Oseki était toujours chaleureux lorsqu'il était inquiet. Eiki avait beau ne rien comprendre aux sous-entendus de Oseki, il comprenait par contre tout de son langage corporel. Il dégagea son visage et eut un petit rire nerveux. Il leva les yeux vers Oseki et lui adressa un tendre sourire, vraiment typique de lui. *

Allez ne t'en fais pas. ^^ tu dois être affammé. Je m'en veux de ne pas avoir préparé le repas. Et Deokintsu aussi aura faim, je vais aller préparer quelque chose rapidement!

* Se dégageant de Oseki, Eiki, se réenfuit à l'intérieur de la maison, se dirigeant à l'autre bout, là où il y avait la cuisine. Il sortit une viande au congélateur, puis un sac de riz, et au moment de le mettre au comptoir, il le posa sur une assiette qui chancella, faisant tomber le sac èa terre et répartissant tout son contenu sur le parquet de la cuisine. Comble de malheur, Eiki voulu rattraper lesac tombant et trébucha sur le riz qui avait commencé à couler hors du sac et tomba sur les fesses en plein milieu d'une marre de 4 lbs de riz sec. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 11 Mai - 0:24

Eiki !

*Oseki qui était resté derrière en se disant que clairement, Eiki voulait être seul et l'éviter, se précipita pour entrer en entendant le boucan que Eiki faisait. Il retrouva celui-ci les fesses par terre dans une marre de riz sec. Ne voulant pas rire tant qu'il n'était pas assuré que l'autre homme était correct, Oseki devait s'avouer que la scène était particulièremnet comique. Il eut même de la difficulté à demander à celui-ci si tout allait bien sans avoir l'air de rire.*

Eiki, est-ce que tout va bien? Laisse-moi t'aider...

*Le plus âgé offrit sa main en guise d'aide pour se relever et un doux sourire comme quoi il n'y avait aucune rancune. Eiki se sauvait de lui, mais cela ne devait pas empêcher Oseki de le protéger et de veiller sur lui. Son rôle était de prendre soin d'eux, de Deokin et de Eiki, alors il devait être assuré de leur bien être en permanence. Oseki était plutôt conscient maintenant que c'était vraiment à cause de lui si Eiki était dans tous ses états. Il espérait que cela ne faisait pas trop souffrir Eiki, et tâchait de ressentir de la culpabilité pour lui-même pour ses actions, mais pas trop pour ne pas être nuisible aux Anahiki.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 11 Mai - 0:32

* Étrangement, Eiki fut plutot aise d'avoir ainsi tombé parmi le riz dans la cuisine. Ainsi il se sauvait de ce qui s'était produit juste avant. Il adressa simplement un sourire de reconnaissance à Oseki et accepta son aide pour se relever. Une fois debout, il passa ses mains sur son linge et tenta d'enlever les parcelles de riz qui étaient encore sur lui. Il secoua la tête, découragé, et passa une main derrièere celle-ci. *

Ack quel gâchis! Je vais tout nettoyer, je n'ai qu'à trouver le balai... ^^'

* Eiki voulut reculer pour aller chercher le balai mais manqua de tomber à la renverse à nouveau, et dût s'agripper vivement à deux mains aux bras de Oseki devant lui. Il cessa de bouger, puis leva les yeux haut vers lui, son coeur se débattant de plus en plus rapidement. Il était définivement très pres de lui, et encore plus nerveux. *

Je.. tu... Pardonnes-moi pour tout ce gaspillage... je t'en prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 11 Mai - 0:46

*Oseki eut un petit rire une fois qu'il fut assuré que Eiki allait bien, surtout que celui-ci faillit tomber une deuxième fois. Il s'inquiéta un moment, puis sentit Eiki s'aggriper à lui et était alors bien content d'être présent. Lorsque le plus jeune posa ses yeux sur lui, Oseki remarqua leur proximité et surtout, comment Eiki avait l'air bien nerveux de cette proximité. Il était vrai qu'avec leur situation bien prenante, leur intimité était plus difficile. Et Eiki ne perdait toujours pas cette espèce d'attirance interdite pour Oseki, ce qui lui plaisait grandement. Il sourit de façon macho et posa une main sur la joue de l'autre homme, sa voix prenant une teinte un peu plus suave.*

Ne t'en fais pas avec ça, Eiki. Peut-être pourrais-tu trouver une façon bien personnelle de te faire pardonner, ne, Eiki?

*S'emparant d'une des mains de l'homme devant lui, Oseki la descendit jusqu'à son intimité et força la main de Eiki sur cette partie de son corps. Il laissa même entendre un léger soupir de plaisir au contact, et à l'idée de ce qu'il donnait comme méthode pour s'excuser. Bien entendu, Oseki avait une tendance à tout ramener à la sexualité de fa^con indirecte, mais c'était ainsi que Eiki l'aimait, autant pour son aspect un peu comique que pour son type de sexualité. Ce n'était pas tant qu'il voulait ce genre de proximité tout de suite, mais bien qu'il y pensait et le voulait. C'était égoiste et c'était une terrible façon d'éviter à Eiki de penser aux mauvais événements reliés à lui, mais c'était tout de même une tactique.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 14 Mai - 21:21

Aaaaaahhhh Oseki !

* Eiki rougit intensément et lutta légèerement contre l'emprise de son seme, puis cessa car cela accentuait les contacts et baissa le regard, se mordant les lèvres, pour ne pas être tenté de dire quelque chose de plus. Oseki avait en effet cette manie de tout revirer en situation de pouvoir, mais Eiki ne s'en était jamais plaint. Au contraire, cela lui faisait bien souvent oublier ses soucis. D'ailleurs il en avait presque tout oublié au moment précis. De son autre main, Eiki s'accrocha au chandail de Oseki et se rapprocha d'un pas vers lui, à une distance presque minime entre leurs deux corps. Il prit une toute petite voix, mais ne bougea pas la main retenue prisonnièere par Oseki, et murmura *

Oseki... je te décourage...ne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki



Messages : 369
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 14 Mai - 21:44

*Oseki était bien content de la réaction crée chez Eiki. C'était, après tout, ce qu'il avait voulu qui se produise. Il fit un petit sourire en coin et écouta comment le plus jeune réagissait à ses manières audacieuses. Bien qu'il savait que c'était partiellement déplacé d'agir ainsi, Oseki ne pouvait s'empêcher de faire ces avances ainsi à Eiki et profiter de lui. Il voulait le distraire et lui permettre de voir la vie avec un peu plus de légerté, et agissait aussi avec la plus grande sincérité avec Eiki depuis qu'ils cohabitaient. Alors qu'il voulait continuer de le taquiner, Oseki sentit la proximité et écouta son uke, baissant les yeux doucement sur lui.*

Non, non pas du tout Eiki. Tu es adorable, et j'aime ta maladresse, ton honnêteté, ta naiveté. J'aime quand tu souris, quand tu rougis, quand tu appelles mon nom comme tu viens de le faire.

*Oseki posa une main doucement sur la tête de Eiki. Sa voix était douce et calme, et l'inquiétude de Eiki lui donnait envie de le rassurer. Il l'avait toujours fait, et c'était un réflexe naturel. Oseki n'était pas trop certain de ce qui avait mis Eiki autant à l'envers, mais avait une petite idée. Toutefois, ce n'était pas la vérité, mais ça, il ne le savait pas.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki



Messages : 775
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 20:30

* Eiki finit par sourire, légèrement soulagé par la réaction d'Oseki. Il haussa un peu les épaules et se sentit devenir plutôt gêné. Il profita du moment oèu Oseki se ramolissait un peu pour le rassurer pour dégager sa main et la remonter un peu vers la taille et le haut de la cuisse du plus âgé. Il était de plus en plus conscient qu'il aimait ce genre d'attitude chez Oseki et ne désirait pas nécessairement qu'il arrête, mais savait également que c'était plus fort que lui, et qu'il ne devait nullement démontrer à Oseki qu'il avait raison et que c'était réellement ce qu'il désirait... *

Ssshh, Deokintsu n'est pas si loin ! =^^=

* Et en fait Deokin était bien un bloc plus loin, mais Eiki avait tout de même une peur bleue d'être pris sur le fait avec Oseki par son fils. Cette idée le hantait au plus haut point, ce qui était plus comique qu'autre chose. *

Tu trouves toujours quelque chose pour me cme faire réagir! Tu es incorrigible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux soins d'un malade solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Les demeures :: Villa de Serre d'Hikaru Oseki-
Sauter vers: