Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aux soins d'un malade solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 22:06

*Ryoko se sentait un peu mal à l'aise à l'idée d'avoir embarquée dans le jeu de Deokin et d'avoir répondue. Elle aurait surement mieux fait de se taire. Lorsque Deokin l'invita à aller prendre l'air, elle acquiesca tout de suite et se leva doucement.*

Hai! C'est une bonne idée ^^

Oseki: Oui, je vais aller chercher Eiki.

*La jeune Hikaru se retrouva alors seule avec Deokin un moment, alors qu'elle voulait être à ses côtés lorsque celui-ci marcherait pour se rendre à l'extérieur. Elle n'était peut-être pas très forte, mais elle savait que si Deokin avait besoin d'elle, elle pourrait l'aider. Ryoko fit un petit sourire et regarda le chemin qui les séparait de la terrasse.*

J'suis contente. Tu as l'air heureux ^^' tantôt t'avais pas l'air heureux. Alors c'est vrai que ca t'fait plaisir que j'sois là, ne? ^^ T'sais, j'voulais te dire aussi... j'trouve ça remarquable c'que t'as fait, pour retrouver ton père. C'est vraiment incroyable! Vous avez vraiment la plus belle des relations père-fils que j'connais ^^

*A l'intérieur, Oseki s'approchait d'Eiki pour que celui-ci abandonne la vaisselle et vienne à l'extérieur avec eux. Il lui donna un coup de main avec le thé et les petits gâteaux, content de pouvoir lui être utile. Il fit un doux sourire et posa une main sur celle d'Eiki, s'adressant à lui d'une douce voix.*

Oseki: Merci Eiki, c'était vraiment un très bon repas. Il me semble.. il me semble avoir déjà goûté à cette recette, il y a bien longtemps. Je suis content que tu l'aies refaite, ça me rappelle de bons souvenirs avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 22:19

* Deokin regarda Ryoko et se mit à marcher avec elle. Il était content finalement, qu'elle soit venue le visiter. Qu'elle aie pu rester avec Oseki et son père et lui. Il secoua la tête, puis, arrivé sur la terrasse, mis ses mains sur la balustrade et observa les magnifiques jardins de Oseki, alors que le ciel affichait des couleurs rosées. *

Merci, mais c'est parce que Papa est incroyable. Je ne sais pas s'il croit que c'était une bonne chose que j'aille le chercher. Des fois, je le vois en secret perdre son sourire. Mais depuis que je suis malade et qu'il habite ici chez Oseki, je trouve qu'il a l'air d'aller mieux. Il était même bien quand on a parlé de poésie. Avant ca l'aurait mis tout mal. Je suis content. Je suis content d'avoir pu partager ce souper avec toi, Ryoko.

* Deokin parlait peu d'habitude, sauf sur le sujet de son père, et sauf quand il allait très bien. Du côté de Eiki, celui-ci tressaillit à l'arrivée de Oseki, puis, lorsqu'il posa sa main sur la sienne, il sembla tout excité que celui-ci aie aimé le souper. Il leva les yeux vers lui et lui offrit un grand sourire des plus joyeux. *

Eiki: Arigato Oseki ^__^ ! Je voulais que ca te plaise! Tu fais tant pour Deokintsu et moi, je dois au moins te faire des bons petits repas, ne? Tu vas voir les gâteaux sont encore mieux! ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 22:36

Moi aussi ca m'fait plaisir ^-^! et... c'est à cause d'mon père, que ca l'aurait mis tout à l'envers, ne? ... j'savais pas que mon père l'avait frappé ... ne Deokin, c'est arrivé juste une fois?

*Après avoir sourit à Deokin sur le fait qu'elle était ocntente de partager ceci avec lui, Ryoko prit un air un peu inquiet, voir coupable. à l'idée que son père ait fait une telle chose au père de Deokin. Ces deux-là n'étaient-ils pas sensés s'aimer? A ce qu'elle avait compris, c'était un amour interdit, et les deux ne s'étaient donc jamais rien dit? Ce n'était que lors de leur retrouvaille que tout s'était dévoilé? Ryoko n'osait pas trop questionner, car elle voulait aussi avoir l'avis de son père sur le sujet. En plus, sa curisoité était piquée au maximum à l'idée que Oseki aussi éprouvait des sentiments pour Eiki. Elle voulait profiter de l'absence de ces deux-là pour questionner Deokin, mais il fallait régler cette histoire de poing avant tout. A l'intérieur de la maison, Oseki était bien content de pouvoir passer un petit moment avec Eiki, sachant que quelqu'un était auprès de Deokin s'il y avait quelque chose.*

Oseki: Eiki... merci. Tu es adorable... et je suis sur que ces gateaux seront tres bons..mais pas autant que ce que tu vas m'offrir après le dessert, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 22:46

Eiki: Mm..? Le thé tu veux dire? ^^ Oui il sera délicieux! J'ai pris celui avec aromatisation à la poire.

* Eiki fit un sourire sincèrement innocent à Oseki et posa son autre main sur celle que Oseki avait mis sur sa 1ere main, et la serra avec effusion entre les siennes. Finalement Oseki avait l'air tout à fait comme d'habitude, il n'avait pas à s'en faire, et il s'en voulut de s'être inquiété plus tôt. Il devait arrêter d'autant s'en faire, mais il avait tellement peur que son quotidien s'écroule, de perdre ceux qu'il aimait. Durant ce temps, Deokin prenait l'air avec Ryoko et lui sourit de par son hoddie, lui aussi. Ensemble ils avaient le vent qui les rafraichissaient un peu, et Deokin relaxait enfin. Il n'avait toujours pas mal au coeur, c'était une excellente nouvelle. *

D'après les journaux, seulement une fois. Mon père s'était lié d'amitié avec Kazutaka Torii et Korin. Ce sont ceux qui l'ont présenté à Tsubasa. Lui, avait peu d'intérêt pour mon père. Il faut comprendre que Tsubasa était sérieux, populaire, terriblement riche et élevé de manièere hyper structurée. Mon père lui avait un handicap de jambe, était petit et avait l'air de sortir d'un autre univers. Ton père ne voulait pas le connaître, mais Papa lui, a tout fait pour attirer son attention, pour tenter de se faire apprécier. Ca ne marchait pas vraiment. Éventuellement, Papa l'a battu dans un examen de mathématiques, et croyait que ca lui attirerait assez l'attention pour qu'il le respecte, mais cela a plutôt frustré ton père, qui lui a donné un coup de poing assez solide. Quand les professeurs sont arrivés pour punir Tsubasa, Papa a pris sa défense. Il aurait dit que c'Était un bandit et que Tsubasa l'avait protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 23:03

*En écoutant Deokin, Ryoko fut soulagée de savoir que Eiki avait déjà son handicap avant qu'il ne connaisse Tsubasa. Elle avait eu peur que ce soit sa faute et ne savait pas comment elle aurait réagi. Tout de même, elle réagit en se resserrant sur elle-même alors que Deokin lui disait ce qui s'était passé. Ryoko secoua la tête d'un côté et de l'autre, puis donna son attention entièrement à Deokin.*

Incroyable! Mon père l'a frappé et il a quand même voulu l'défendre! Il est beaucoup trop adorable et doux, ton père. C'est assez impressionnant, même. Tout l'monde m'avait dit comment il était, mais d'être avec lui, en vrai, c'est encore plus flagrant. J'comprends pas comment on pourrait vouloir faire autre chose que lui faire un câlin. .... au fait, j'me d'mandais... tantôt tu disais que Masashi et toi, vous pensiez qu'yavait un homme Hikaru qui ...err... fantasmait sur ton père. Ca veut dire uqe... ben... yavait des chances que ce soit Oseki? Vraiment? Est-ce qu'ils sont ensemble, là? J'sais, c'est pas mes affaires... mais ca m'trouble un peu.

*La jeuen Hikaru s'essaya, se disant que Deokin lui dirait si elle était déplacée. Elle continuait de le regarder, alors elle ne pourrait pas manquer ses expressions faciales. Elel était contente de l'avoir vu sourire, de l'avoir entendu rire. Il avait l'air sincère en disant qu'il était heureux, et n'avait aucune raison de mentir. Il n'aviat probablement même pas la capacité de le faire. En plus, il parlait bien plus qu'à l'habitude. Ce devait être bon signe. Et même si elle voulait lui montrer un signe d'affection, elle ne le fit pas. Deokin n'était pas du type affectueux et comprenait mal ce genre de comportement. C'était surement mieux de ne pas trop insister sur ce point.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 30 Juil - 23:12

Oh. Ca... c'est plutôt compliqué. Voici ce que j'en comprends.

* Deokin se tourna et vit bien que ni son père ni Oseki s'approchait. Il baissa la voix et regarda Ryoko. Celle-ci ne pouvait sûrement voir que ses yeux légèerement brillants. Il prit son souffle, et tenta de peser ses mots, afin de ne rien dire comme connerie. *

Ton oncle et mon père sont des meilleurs amis, et ce depuis leur rencontre. Ils s'entendent à merveille. Papa décrivait Oseki comme étant follement amoureux de Megumi sa femme, et très heureux d'avoir eu deux garçons avec elle. Je ne crois pas que cela l'aie empêché d'en pincer un peu pour mon père. Il est trop adorable pour ne pas l'aimer. Toutefois je pense que cela a prit beaucoup de temps, et beaucoup de jalousie face à Tsubasa avant que Oseki ne "désire" Papa. Je crois que Papa n'aurait jamais cru possible qu'un jour Oseki aie envie de lui, mais à mon avis à moi c'était inévitable. Sauf que je ne suis pas certain de si c'Est quelque chose de sain ou non. Je ne peux pas te dire si les désir d'Oseki sont dictés par une envie de vengeance sur ton père, ou par une réelle envie de lui. Chose certaine, ils s'aiment beaucoup, mais leur relation n'est pas plus claire que cela. Personnellement je monte la garde auprès de Papa. Avec son innocence magistrale, Oseki ferait n'importe quoi de lui si je n'étais psa là pour surveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 18:49

*Ryoko remarqua comment Deokin s'assurait que les deux concernés n'étaient pas sur le point d'arriver, puis qu'il parlait à voix basse. C'était plutôt délicat comme sujet et comme question, alors elle ne s'était pas attendue à avoir une réponse. *

Woah c'est vraiment intense T_T ! J'pensais pas que c'était aussi compliqué... J'te comprends d'être sur tes gardes, moi aussi je trust pas Oseki... mais tu sais pourquoi. C'est quand même surprenant... J'veux dire, pour moi ca a toujours été que mon père était amoureux d'Eiki et vice-versa. J'ai jamais considéré que Oseki...en même temps, Oseki lui, il est toujours là avec Eiki et ils ont toujours été proche. Mon père lui... ca marche plus avec ton père. J'trouve ça tellement triste... on dirait que les deux ont passé leur vie à s'aimer, chacun de leur côté, en secret. Et jamais ils ont pu savoir que l'autre éprouvait la même chose. Ils auraient pu passer tellement d'temps et d'années ensemble, à s'aimer... et là, quand finalement ils apprennent les sentiments de l'autre... ben il est trop tard. Ca marche plus, c'est plus pareil. J'trouve ca vraiment juste trop triste.

*A l'intérieur, Oseki laissa peindre un sourire sur son visage. Il aimait faire des allusions à connotations sexuelles et que Eiki ne comprenne rien, naivement. Au fond de lui, Oseki se demandait si le subconscient d'Eiki comprenait mais qu'il aimait être aussi naif et le petit plaisir que cela apportait au plus âgé. Oseki entoura la taille de l'autre d'un de ses bras et posa son autre main sur le torse de celui-ci, l'étreignait contre lui de façon possessive.*

Oseki: J'adore la poire, mais j'aime encore plus ton aromatisation personnelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 18:58

Eiki: Oseki !! >_< !

* Eiki se laissa prendre mais martela le torse de celui-ci de ses petits poings pendant quelques secondes. Son indignation fut si subite que Deokin l'entendit de par la terrasse et se tourna pour ne voir que le dos de Oseki. Il soupira. Il regarda ensuite à nouveau Ryoko en se laissant devenir nostalgique. *

C'est quand même remarquable que tu vois les choses ainsi. Ni toi ni Set n'avez eu l'impression que votre père vous avait trahi ou caché des choses en n'étant pas réellement amoureux de votre mère. Vous lui avez pardonné le divorce. Même toi tu dois t'habituer à deux maisons et tu parles comme si c'était carrément naturel que ton père aie aimé le mien en secret si longtemps.

* Deokin regarda maintenant Ryoko droit dans les yeux, même si la pénombre cachait son visage. Ryoko ne pourrait y voir que des lueurs. *

Moi aussi, ca me fait de la peine. Quand j'ai lu les journaux, quand j'ai confronté Tsubasa, quand celui-ci a retrouvé Eiki au bal... je pensais qu'ils seraient finalement ensemble pour l'éternité. Je suis vraiment bête. Cette année... n'est que remplie de revers et de rebonds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 19:09

Eh bien... c'est pas tout à fait vrai. En fait, j'lui en veux beaucoup. Mais j'lui en veux pas d'avoir été amoureux d'ton père.

*Ryoko vérifia aussi que les deux plus âgés étaient encore à l'intérieur. Elle s'accota sur la ballustrade et regarda au loin plutôt que de fixer son regard sur Deokin. C'était vrai que le ciel était très beau, à cette heure. Elle poussa un long soupire, et sa voix aussi prit une tournure un peu plus nostalgique.*

Ca m'a fait beaucoup d'peine, que mes parents se séparent. J'comprenais rien. J'avais jamais vu mon père comme ça, comme l'soir du bal, où il est juste parti avec Eiki-san, comme si l'reste du monde existait pu. J'avais l'impression qu'il se foutait d'nous et qu'il voulait juste s'enfuir avec lui. Pis au début, j'savais pas que c'était ton père. J'lui en voulais aussi. Mais... après ça j'ai vu mon père vraiment heureux. J'en ai appris sur Eiki-san, sur qui il était, en tout cas un peu. Et Maman aussi, elle avait pas l'air si malheureuse que ça. Elle s'est rapproché d'Torii, mais honnêtement, j'sais pas, j'trouve qu'ils ont été vite en affaire ces deux-là. J'pense qu'yavait peut-être déjà de quoi. Moi, ca m'fait d'la peine que mes parents soient pu ensemble et j'ai l'impression que c'est comme si la famille était détruite depuis c'temps-là. Mais j'suis pas nouille. Mes parents, ils s'aimaient pas vraiment. T'as vu comment Maman et Torii sont allés ensemble aussi vite? Et comment mon père était heureux.. j'pouvais pas leur en vouloir. J'pouvais pas leur souhaiter d'rev'nir ensemble. Honnêtement, j'pense que ca m'blesse plus c'que mon père a fait à ton père, et que ca a pas marché entre eux. Depuis ça... mon père est weird un peu. Comme si yavait disjoncté ou quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 19:47

Tes parents auraient dû divorcer il y a longtemps. Mais il y a 13 ans, ton père a refusé de s'enfuir avec le mien, justement pour préserver votre famille avec Juri, Set, et toi. Il vous aime beaucoup plus qu'il n'a jamais aimé mon père. Tout comme Papa m'aime plus qu'il n'a jamais aimé ton père. C'est ça l'important. Et Torii et ta mère je pense que ça date depuis longtemps aussi, je suis d'accord avec toi.

* Deokin ne savait pas vraiment comment offrir du soutien à Ryoko, mais était content d'entendre ses opinions sur le sujet. Elle était chanceuse, car le divorce s'était fait dans de bonnes relations. Après tout, personne ne serait laissé à part à Noel. Ils célébrearaient sûrement tous ensemble, Tsubasa, avec Torii et Juri, Ryoko, Set et Sojih. Deokin baissa les yeux. N'allait-il pas devoir se cacher pour Noel? Au moins il aurait un petit souper avec Oseki et Eiki. Une chimio était prévue le 24 alors de toute façon il allait être crevé. *

Oui, il a disjoncté. Je suppose que c'est ça qui arrive quand tu deviens impulsif et que tu te montres finalement au grand jour. Malheureusement pour toi, je pense que c'est normal qu'il a fini par exploser.

* Deokin resta vague. Les histoires de mini-bordels n'avaient pas à être connus de RYoko. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 20:15

*Ryoko trouvait un peu comique que Deokin lui réponde que ses parents auraient dû divorcé il y avait longtemps. L'argument de Deokin sur le fait que leur deux pères avaient choisi leur famille avant leur amour était intéressant. Peut-être qu'au fond, ils ne s'aimaient pas assez pour ça. Ou peut-être qu'ils savaient que ca ne fonctionnerait pas, entre eux. Elle eut un petit rire à l'idée que tout le monde était un peu conscient de ce qui se tramait entre Torii et Juri. *

J'suis pas trop sur de comprendre c'que tu veux dire par l'fait qu'il est "dev'nu impulsif et qu'il s'est montré au grand jour"... et pourquoi t'es désolé pour moi? Parce qu'il est un peu weird? Bah... c'est correct. J,veux dire, c'est mon père quand même. Je l'aime et j'veux juste essayer qu'il fasse pas trop d'bêtises ^^'

*La jeune Hikaru ne pouvait pas savoir que Deokin pensait à Noel qui approchait. Pour elle, il était évident qu'elle viendrait le voir peu importe. Oui, les relations de la famille proche était intact malgré le divorce, de son côté, mais les relations inter étaient douteuses. Tsubasa, Oseki et Eiki, ensemble, ca ne semblait plus etre une possibilité. Et même entre Tsubasa et Setsuna, c'était extrêmement tendu désormais.*

T'sais, j'suis consciente que mon père nous aime beaucoup. Il aurait jamais sacrifié sa vie à ne pas être avec celui qu'il aimait, s'il nous aimait pas. J'pense pas trop qu'on peut quantifier, c'est pas l'même amour... mais ca m'touche quand même. J'me dis qu'la famille, ca doit être plus important qu'les idéaux et désirs d'chacun. Mais j't'avoue que j'trouve ça dur. Déjà, j'ai même pas mon 16ans qu'on m'met la pression pour continuer la lignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 20:29

Ark penses pas à ca. De toute façon, Masashi a eut une fille. Calmes-toi là-dessus, t'as le droit de faire ta propre vie comme tu l'entends.

* Deokin répondit instinctivement. Il ne pouvait pas s'éterniser sur le sujet des pèeres, surtout quand Eiki s'enfuit soudainement de l'intérieur, les joues complètement rouges, apportant un cabaret qui abritait des petits gâteaux et du thé avec une arôme délicieuse. Il avait un grand sourire et semblait plutôt nerveux. À vrai dire il venait de s'enfuir de Oseki qui était beaucoup trop taquin dans la cuisine. *

Eiki: Gomen ne, j'arrive à un mauvais moment?

Non Papa, c'est parfait, parce que je ne tiendrai plus très longtemps-

Eiki: Veux-tu une chaise? As-tu besoin de quelque chose? As-tu pris tes-

Relaxe Papa, je vais bien. Ne t'inquiètes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:04

*Ryoko fit une mine un peu déçue, mais en fait surtout inquiète, en entendant Deokin dire qu'il ne tiendrait plus très longtemps. C'était vrai que c'était inquiétant, et elle comprenait Eiki à 100% d'être inquiet et de lui poser tant de questions. Ryoko ne connaissait pas grand chose du cancer. Elle ne connaissait pas vraiment les chances de Deokin, de guérison, de rétablissment, de survie, ou de métastases. Elle ne savait rien du tout à ce sujet. Elle ne pouvait qu'espérer, et s'assurer que les moments qu'il passait avec elle sois agréable.*

A-alors quand tu disais que tu n'tiendrais plus très longtemps, tu voulais dire debout? Éveillé? Ne, j'veux pas défaire ta routine, Deokin. J'veux juste l'agrémenter ^^'

*La jeune Hikaru fit un doux sourire à Deokin, puis à Eiki. Elle regarda ensuite Oseki qui arrivait son petit air taquin. Maintenant, elle ne pouvait plus le regarder de la même façon. Ryoko ne voulait pas s'inquiéter pour Deokin car c'était ce qu'il voulait, mais c'était plus fort qu'elle. Et surtout, elle ne voulait pas être une nuisance. Il devait suivre et prendre son traitement et faire attention à lui. Même s'il n'avait pas l'air vraiment de vouloir se battre, il fallait qu'il n'abandonne pas. Oseki observa silencieusement et sembla comprendre ce qui se passait. Il retourna à l'intérieur pour aller chercher une chaise pour Deokin. Bien que le jeune malade n'aimait pas trop la chaise roulante, la fatigue le gagnait parfois, et il n'avait guère d,autre choix pour se déplacer. Oseki préférait aussi être prévoyant, mais il avait quand même généralement un bon oeil pour savoir quand c'était assez pour Deokin.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:15

Non je ne veux pas la chaise je ne suis pas handicapé, au moins.

Eiki: Deokintsu tu crois que tu seras capable de marcher jusqu'à ton lit?

Oui, si je me repose en prenant le thé.

* Deokin s'assit lentement à la table de la terrasse. Il avait habilement caché sa fatigue à Ryoko, mais Oseki et Eiki voyaient plus clair dans son jeu. Les jours après la chimio et les jours de Neupogène étaient difficiles pour Deokin. La raison était que le neupogène cherchait à favoriser une formation cellulaire de globules blancs afin d'éviter que son systèeme immunitaire le laisse sans protection. Or la moelle productrice, se trouvant dans les os plats, prenait de l'expansion et donnait au patient, l'impression que tous ces os-là voulaient exploser de l'intérieur, parce qu'ils étaient trop remplis. Entre autres, cela se produisait dans le bassin, et causait ainsi d'atroces douleurs qui pouvaient limiter la marche. Alors que Deokin s'assit à la table, Eiki déposa la tasse de thé devant lui en l'observant attentivement. Il tenta de prendre une gorgée, mais il tremblait un peu alors il reposa la tasse en en renversant un peu, ce que Eiki épongea. Deokin garda un instant de silence et son père aussi, mais il finit par s'asseoir à leurs côtés après avoir servi 3 autres tasses. *

Ryoko..? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:27

*Oseki avait laissé la chaise roulante juste à l'intérieur. Elle était là si jamais ils en avaient besoin. Bien que Oseki et Eiki avaient essayé à plusieurs reprises de faire comprendre à Deokin qu'il n'y aviat pas de mal à l'utiliser pour se déplacer, la vision du malade était toujours la même. Ryoko se sentit un peu mal à l'aise, mais le fait que Deokin disait pouvoir être capable s'il se reposait un peu, ca l'encourageait. C'était un peu une preuve uq'il voulait se battre, malgré tout. Lorsqu'il l'interpella, elle leva la tête sur le champ et le regarda. Puis, elle l'entendit la remercier et elle fit un doux sourire, peut-être rougissant un peu. Ryoko inclina la tête usr le côté.*

Ca me fait plaisir, Deokin. T'sais, j'ai jamais été aussi fière d'avoir désobéi, marché sur une propriété privée par infraction et fait à ma tête de cochon. Jamais j'aurais voulu qui t'arrive c'qui t'arrive, mais d'savoir que c'était la bonne chose à faire d'écouter mon instinct, ca m'soulage. Je... j'tiens à toi, t'sais. Et rendu à mon âge, c't'as moi à faire de quoi si j'm'ennuie ou j'm'inquiète pour quelqu'un. Ne, Deokin? Après tout, t'es mon ami, et j'tiens à toi très fort ^^

*Ryoko sourit à son ami malade, puis prit une gorgée de thé. Bien sur il était encore très chaud alors elle fit une grimace par peur de s'être brûlée la langue. Elle secoua ensuite la tête, puis rit un peu. Oseki posa une main sous la table sur la cuisse d'Eiki pour le rassurer et le calmer face à comment Deokin se sentait et agissait. Il avait quand même un certian orgueil, et de le voir agir ainsi, c'était quand même bon signe.*

Est-ce que.. est-ce que j'vais pouvoir rev'nir te voir, Deokin? J'te jure que j'vais respecter tout c'que tu veux. Sauf si tu m'demandes de pas revenir >.> Même si tu veux pas, j'vais quand même revenir. Dans l'fond t'as pas l'choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:37

* Deokin eut un petit rire à entendre son affirmation et à savoir qu'il n'avait pas le choix de recevoir sa visite. Il se demandait s'il allait recevoir davantage de révélations de "pas en amour" à ces visites futures. Il voyait clairement que Ryoko était positive, mais mal à l'aise et pas certaine de bien comprendre sa maladie. C'était correct ainsi. Deokin avait quand même bien réussi à lui cacher les côtés les plus sombes, laids et douloureux de cette condition. Eiki quant à lui, tressaillit au touché de Oseki, rougit, puis le regarda avec de grands yeux, manquant de renverser son thé. Toutefois il ne fit pas un geste pour l'enlever, de peur que Deokin s'en apercoive. *

Eiki: Je crois que tu n'as pas le choix mon trésor, cette adorable jeune fille veut venir te tenir compagnie.

Si tu promets de respecter tout ce que je veux... alors je veux simplement que ca reste secret. Que personne le sache. C'est tout.

* Deokin eut une voix des plus calmes et sereines après le petit rire. Il semblait détendu, mais ses prochaines paroles n'Étaient plus aussi roses, et donnèrent un frisson dans le dos de Eiki. *

J'aimerais aussi que tu encourages ton frère à fréquenter d'autres personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:48

*ALors que Ryoko était toute contente d'avoir amusé Deokin avec son air sûr d'elle et que celui-ci lui donnait son accord officiel, Deokin rajouta une phrase bien calmement, mais clairement cette phrase choqua autant Eiki que Ryoko. Oseki, lui, ne semblait pas particulièrement surpris. Ryoko secoua la tête à la négative et tenta de rester toute aussi calme que Deokin.*

Je regrette... mais j'peux pas faire ça. Même si j'peux potentiellement comprendre pourquoi tu dis ça, j'peux pas faire ça.

*Elle prit une gorgée de thé, sans se brûler cette fois. Ryoko ne pouvait pas tout comprendre, et elle le savait, mais de pousser son frère vers d'autres, c'était beaucoup trop difficile. En fait, c'était impossible à faire selon ses valeurs. Elle détourna légèrement le regard.*

J'sais qu'il te mérite pas, mais ca veut pas dire que toi tu mérites de souffrir encore plus, Deokin. Set, il est vraiment con, et même si j'voulais l'empêcher, j'pourrais pas. Mais yé pas question que j'l'encourage à agir de même. J'peux vraiment pas.

As-tu... peur de mourrir? C'est pour ça qu'tu veux que Set commences à s'faire une nouvelle vie avant? Que s'il retrouve son entrain, tu vas pouvoir partir "en paix" ? J'espère que c'est pas ça. J'comprends pourquoi tu veux l'cacher à Set et Masashi. La preuve, aucun des deux t'a cherché ou a essayé d'avoir des nouvelles ou quelque chose. Ils savent rien, ils sont aveugles et égoistes. J'veux dire, j't'aime beaucoup mais merde c'est pas moi ton copain ou ton meilleur ami. Ils peuvent pas prétendre avec c'titre et rien foutre pour toi. C'est injuste. J'vais suremnet pas les encourager à etre encore plus crétins que c'qu'ils sont déjà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 21:56

Eiki: Mais Deokintsu, quand tu-

Assez! Peu importe ce qui arrive je ne pourrai jamais retourner avec Set! Je ne veux pas qu'il attende après moi! Je veux qu'il s'amuse, qu'il soit lui-même!

Eiki: Mais il avait l'air bien et heureux avec toi, je suis sur que c'est ce qu'il voulait, trésor!

Non Papa. Non. Et Ryoko, si tu aimes ton frère, tu ne le laisseras pas attendre après quelqu'un qui ne reviendra pas, ne?

* Deokin se leva debout, et se traîna jusqu'à la porte de la terrasse. De là, plutôt que de s'asseoir dans la chaise roulante, il l'utilisa pour soutenir son poids, comme une marchette, et se dirigea vers sa section. Il n'avait pas adressé un mot de plus aux trois êtres qui l'aimait à table. Eiki mit une main sur le bras de RYoko pour être sur qu'elle ne le suive pas, et baissa la tête jusqu'à ce que son regard s'efface. Deokin n'était pas un être très positif de nature. Mais dans cette situation... qui pouvait le blâmer? Cela ne prit pas très longtemps qu'il était arrivé à la chambre que Deokin dut s'accroupir pour vomir. Les émotions dclenchaient de vives réactions chez lui. *

Eiki: ...gomen, Ryoko-chan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 22:54

*En entendant Deokin prendre les nerfs et partir, Ryoko baissa les yeux et attendit simplement. Elle ne connaissait pas assez Deokin pour savoir comment agir avec lui dans de telles situations, et de toute façon, ce n'était pas une situation comme les autres. Lorsqu'Eiki posa une main sur son bras et s'excusa, Ryoko laissa un maigre sourire se tracer sur ses lèvres et elle secoua la tête négativement. Puis, elle releva la tête pour regarder le père de son ami.*

Vous n'avez pas à vous excuser, Eiki-san. C'est... normal que Deokin soit autant à l'envers. A cause de c'qu'il vit, mais aussi parce que c'est vrai que j'ferais pas plus confiance à Set que lui. J'sais qu'il va finir par arrêter d'attendre. Mais j'peux pas l'encourager dans cette direction-là. J'peux juste pas. Parce que Deokin, il aime Set. En même temps, j'cmprends que parce qu'il l'aime, il veut qu'il soit heureux. Mais c'est pas juste. C'est pas juste que Deokin soit là en train d'souffrir et que Set lui, il continue sa vie, il le cherche pas, il fait rien. Il fait juste être fru que Deokin soit parti.

*Ryoko parlait très doucement, et clairement elle était intimidée par le fait que Deokin avait été frustré. Elle avait les yeux remplis d'eau, mais elle ne voulait pas pleurer. Ce ne serait pas juste, pour Deokin. C'était lui qui souffrait. De son côté, Oseki avait suivi Deokin à une certaine distance, juste pour être sur qu'il soit correct. Il l'entendit être malade et baissa les yeux. Il avait eu l'air bien au souper, c'était surement les émotions qui l'avait mis autant à l'envers. Oseki regrettait de ne pas être intervenu, mais c'était Deokin lui-même qui s'était mis dans cette situation en demandant quelque chose d'impossible à une fillette de 15 ans.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 23:01

Tu n'as pas à accepter sa demande Ryoko-chan. Ne prends pas cette responsabilité. Si ton frère se questionne, dis-lui de m'appeler. Ce sera déjà un début. Mais Deokintsu lui, il aimerait mieux qu'on ne stimule pas sa curiosité. Il ne pourrait pas lui faire face. Il n'en serait pas capable.

* Eiki caressa doucement le bras de Ryoko, et puis lui offrit un petit sourire triste. Il ne voulait pas que cette demande soit ce qui était le souvenir de cette belle soirée. Deokin avait sûrement fait exprès, dans une tentative pour que Ryoko soit mal à l'aise de revenir, mais Eiki ne voulait pas qu'il gagne. Pour une fois il avait eu de l'attention, de la visite et avait été heureux. C'était un moment magique et Eiki était convaincu que Deokin le chérirait. Il posa une main sur le dos de la chaise, puis se leva et offrit son regard le plus chaleureux à Ryoko. *

Ne t'en fais pas avec cela. C'était une superbe soirée grâce à toi, je veux que tu sois consciente de tout le bien que tu lui as fait. Je te suis vraiment reconnaissant ^_^. À présent il se fait un peu tard, je vais aller te reconduire chez toi, qu'en dis-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 23:11

ok... mais vous savez, il gagnera pas. J'sais c'qu'il voulait faire. Il pensait que s'il était cru ou direct ou j'sais pas trop, que j'reviendrais pas. Mais j'vais rev'nir. C'est normal qu'il soit pessimiste... mais j'pense quand même que ca lui fait du bien, une p'tite visite, ne? ^^ Merci, Eiki-san, merci d'm'avoir reçue.

*Ryoko fit un doux sourire à Eiki et l'aida à rappattrier la vaisselle du thé. Elle regarda les petits gâteaux, puis leva des yeux tanants sur son hôte et en prit un. C'était dommage qu'ils n'avaient pas été consommé. Elle prit une bouchée et fit un petit son comme quoi ca goûtait très bon.*

Ca aurait été vraiment dommage d'pas en manger, ne ? ^^'' Mmm c'est super bon! Vous êtes vraiment bon en cuisine, Eiki-san! Et vous savez... ca m'a fait vraiment plaisir, de pouvoir être là.

*La jeune Hikaru se disait qu'elle devait s'assurer qu'elle avait tout avec elle, puis réalisa qu'elle n'avait rien apporté. C'était une visite surprise et inattendue, après tout. Même si elle se convainquait que Deokin avait fait exprès pour agir ainsi afin que Ryoko ne revienne pas, parce qu'il ne voulait pas la faire souffrir, Ryoko n'était pas nécessairement rassurée. Après tout, comment savoir avec certitude que Deokin voulait bien être son ami sans la présence de son frère? Peut-être qu'elle ne faisait que lui rappeler Setsuna, et qu'il ne voulait pas y penser. Ryoko tenta de se concentrer sur les bons points, et sur la bonne humeur instoppable d'Eiki. C'était vraiment inspirant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 23:16

Je suis content que tu les aimes, mais encore plus que tu sois venue le voir, malgré l'interdiction. Mais ca restera notre secret ne? ^_~ !

* Eiki remercia la jeune fille de l'aider à ramener la vaisselle et lui mit quelques petits gâteaux dans un plat pour qu'elle puisse les amener avec elle. Avec un peu de chance, ceux-ci se renderaient à Setsuna et il aurait une réaction. Bon cette technique n'avait pas foncitonné avec Masashi, mais il valait mieux mettre toutes les chances de son côté! Une fois que cela fut terminé, Eiki alla chercher les clés de la voiture de Deokin qu'il conduisait maintenant. Celui-ci ne s'en servait plus, alors il l'utilisait pour l'amener à l'hôipital ou aller travailler. *

Viens lorsque tu veux, mais je t'en prie, avertis-moi d'avance. Je pourrai te dire si Deokin peut se le permettre ou non. Parfois c'est mieux qu'il se repose ou parfois il a beaucoup de rendez-vous.

* Eiki passa un bras alentours des épaules de Ryoko et lui offrit une étreinte des plus affectueuses. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 23:31

*Ryoko accepta l'étreinte volontiers et la lui rendit chaleureusement aussi. Il était difficile de ne pas aimer Eiki, et en fait, elle l'aimait beaucoup de voir comment il prenait soin de son fils, comment il était trop gentil, et comment il camouflait sa propre peine face aux actions rudes de Deokin, et au dilemme entre Oseki et Tsubasa. Elle le respectait beaucoup, car ce n'était certainement pas facile de revenir de 12 ans de coma. La jeune Hikaru acquiesca doucement.*

Oui c'est sur. J'suis une tanante, mais j'comprends quand même ^^' Merci encore, c'est vraiment gentil. Et... les gâteaux... ils sont pour partager, ne?

Moi aussi j'voudrais bien que Set se réveille un peu. Mais en même temps... Deokin... il en penserait quoi? Il.. me blâmerait? J'sais pas trop si j'peux vraiment aller contre sa volonté, Eiki-san...

J'vous promets rien. J'sais pas si Set devrait vraiment savoir... j'sais pas s'il le mérite mais surtout... j'sais pas si Deokin pourrait l'prendre. J'le comprends en même temps, d'pas vouloir que Set sache, qu'il s'inquiète pas, qu'il vive sa vie tranquille. Mais t'sais.... en tout cas. On verra c'que Set fera, ne? J'imagine que c'est pas à nous d'choisir ^^' A-arigato, Eiki-san. Vous avez vraiment un grand coeur.

*Elle suivit Eiki et n'alla pas trop vite car elle avait bien vu que celui-ci ne marchait pas "normalement". Puis, elle était à l'aise de discuter avec lui et elle lui faisait clairement confiance. Il était impossible que cet homme ne soit pas digne de confiance. Ryoko se demandait simplement si elle allait être questionnée sur la personne qui venait la porter, ou les gâteaux offerts par Eiki.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 816
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 31 Juil - 23:42

Je ne peux qu'espérer, Ryoko-chan.

* Eiki interpella Oseki, mais comme celui-ci était loin, il sortit son téléphone et lui texta qu'il allait reconduire Ryoko et qu'il revenait par la suite. Il ne voulait surtout pas qu'il s'inquiète, et cela lui prendrait au grand maximum 15 minutes. Puis il sortit à l'extérieur avec RYoko, et barra la porte. Il regarda le chemin bien éclairé par les lampions. *

Au juste, comment es-tu venue? Et je te dépose chez Tsubasa ou chez Torii ? Gomen je ne sais plus ^^'

Elle est charmante ! Elle m'intimidait un peu au départ, mais finalement, c'est une adorable enfant. Je suppose qu'avant elle me rappelait tout ce temps qui s'était écoulé, mais maintenant je peux l'apprécier à une valeur plus juste. J'espère qu'elle reviendra voir mon petit Deokintsu. Il avait l'air heureux. Il aura peut-être plus envie de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 2 Aoû - 0:50

Mmm? Oh, j'suis venue à pieds ^^' C'est une bonne distance de course. C'est parfait comme entraînement ^^'' J'suis chez Torii, avec ma mère. Merci beacuoup de v'nir me porter, c'est très gentil ^^

*Ryoko était sincèrement contente d'avoir appris à connaître Eiki par elle-même, et d'avoir vécu toute cette mécanique même si elle s'était imposée chez Oseki. Ca avait été une décision fructueuse, d'agir ainsi avec impulsion et instinct. Un peu comme cette histoire de poème. Elle fit un petit sourire. C'était bien, de tenter des choses, d'oser, même si ça ne semblait pas être une bonne idée au départ.*

Peut-être que ca s'est un peu mal fini c'soir, j'suis désolée pour ça... mais j'ai quand même eu l'impression qu'il était vriament content, ne? ^^' Il m'a r'mercié d'façon tellement sincère... et en plus il a ri quelques fois! Ca m'a fait du bien... j,espère qu'à lui aussi. J'peux vous avouer un truc? Au début j'étais pas trop sûr d'quoi penser d'vous. Avec mon père et tout, j'voulais pas m'faire de fausses idées sur c'que j'entendais des autres. Mais j'peux confirmer que c'est vrai qu'vous êtes une personne avec un coeur immense, et qu''c'est instinctif d'vouloir vous faire un câlin ^-^ ! J'comprends que Deokin vous aime autant!! Il a bien raison ^^ J'suis très contente d'vous avoir officiellement rencontré, Eiki-san ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux soins d'un malade solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Les demeures :: Villa de Serre d'Hikaru Oseki-
Sauter vers: