Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aux soins d'un malade solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 2 Aoû - 12:00

* Alors que RYoko lui avouait le fond de sa pensée, Eiki se tourna pour l'écouter et puis ses paroles le fit sourire. Il se questionna un peu sur ce que les autres disaient, mais ne s'y attarda pas trop longtemps, car il ne s'était jamais vraiment attardé à ce genre de choses. Il posa une main affectueuse sur son épaule et lui offrit son sourire le plus heureux. *

Enchanté pareillement ma belle ^___^ ! Tu es charmante Ryoko-chan! J'espère que tu reviendras nous voir souvent. Ta bonne humeur fait du bien à tout le monde, et tu sais également exactement quand nous faire rire! Il y a encore plein de qualités à découvrir chez toi.

* Eiki se dirigea joyeusement avec elle jusqu'à l'auto de Deokin. Ryoko la reconnaîtrait, il l'avait sauvée l'an passé avec celle-ci aprèes tout. Il lui débarra la porte passager. *

Deokintsu et Setsuna-kun m'avaient aussi un peu parlé de toi. Deokintsu te décrivait comme étant plutôt gênée et affectueuse. Je ne suis plus certaine si tu es autant gênée, ou s'il n'avait pas encore compris ta tendresse à son égard. Setsuna-kun lui te décrivait comme une jeune fille qui se rebellait contre lui. Avec des avis aussi différents, je ne pouvais pas les croire, et je préférais me fair eune idée aussi ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 2 Aoû - 15:21

Ah ouais? Ha! Ca m'étonne pas. Ils sont toujours contradictoires, ces deux-là. Le jour et la nuit. C'est pour ça qu'ils vont bien ensemble, ne? ^^''

*Ryoko eut un petit rire et secoua la tête. Elle était contente que les deux avaient parlé d'elle, et en même temps, ca lui faisait réaliser comment elle avait changé et qu'elle était sortie de plus en plus de sa coquille entre sa vie de famille et le reste de sa vie et de ses interactions avec les autres.Elle passa une main dans ses cheveux.*

Vous savez, c'est normal que Deokin m'voyait un peu plus comme ça. J'osais pas trop m'montrer vraiment. Il me faisait un peu peur, mais surtout, il a toujours eu l'air tellement mature et calme et sérieux. J'voulais pas avoir l'air d'une jeune énervée sans cervelle. Il aurait jamais voulu d'venir mon ami ^^' et...err... ben j'suis la p'tite soeur fatiguante, du point d'vue de Set ^^' .. mais depuis mon accident, c'est plus difficile entre lui et moi, et puis j'me suis rapprochée de Deokin aussi. Au moins, j'boite pu alors j'ai pu retourné jouer au soccer mais... oh. Gomen...

*La jeune Hikaru repensa à comment Eiki marchait en boitillant et se sentit très mal. Elle porta une main sur sa bouche et s'en voulut. Puis, elle décida de briser ce silence et se disait que maintenant qu'elle en avait parlé, et ayant vécu une situation passagère similaire, elle pouviat se permettre de le questionner. Au pire, Eiki ne lui répondrait pas et ce serait bien normal.*

... vous.. c'était un accident, votre jambe? C'était pas.. c'était pas mon père, ne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Sam 2 Aoû - 15:33

* Eiki écoutait Ryoko parlait et la trouvait adorable d'autant dire de choses si rapidement. Il mit la voiture en marche et se dirigea vers le domaine de Kazutaka Torii. Il hocha la tête et sourit à Ryoko alors qu'elle parlait de Deokin, puis elle parla de son accident et de sa jambe. C'était la prmeière fois que Eiki avait vu Ryoko en fait, lors de ce terrible accident. Il était en effet fort content que Ryoko aie pu en retrouver l'usage complèetement et reprendre l'entraînement sportif. Puis elle mentionna que lui aussi boitait. Eiki fit non et ne perdit pas son sourire. Il était plutôt habitué qu'on le mentionne. *

Ne t'inquiètes pas Ryoko-chan, Tsubasa ne m'a jamais fait de mal. Jamais. Alors ne craint rien, d'accord? ^^

* Eiki considérait qu'il avait fortement cherché la colère de Tsubasa la journée ou celui-ci l'avait frappé. POur Eiki, qui n'avait pas eu de conséquence sauf une ecchymose, ce n'était pas une blessure. Ce n'Était rien comparé aux multiples fractures qu'il avait subi avec son frère. *

J'ai eu un accident de vélo à l'âge de 7 ans. Une voiture m'a accroché et le guidon a transpercé ma jambe. Les nerfs et les tendons n'ont jamais tous parfaitement guéris alors je marche étrangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 3 Aoû - 1:14

*Ryoko ne croyait pas que son père n'avait jamais fait de mal à Eiki, mais elle voulait bien croire qu'il n'était pas responsable, pour sa jambe. En entendant l'histoire de la blessure d'Eiki, Ryoko se sentit mal, autant pour lui que pour elle, car elle repensa aussi à son propre accident. Elle posa une main sur sa jambe droite, puis leva les yeux sur Eiki.*

Je... j'suis désolée. et... mais en même temps, ca m'fait réaliser que je suis chanceuse... au moins... au moins vous pouvez marcher, ne? ^^' Vous avez l'air bien, j'vous dire, ca n'a pas l'air d'vous déranger.

*La jeune Hikaru fit un petit sourire nerveux et elle regarda la route. Le chemin était court alors ils étaient déjà presque rendus. C'était étrange pour elle de se sentir aussi près de Eiki, de par le lien de l'accident, alors que c'était la première fois qu'ils passaient vraiment du temps ensemble. *

A... avez-vous peur des vélos, depuis c'temps-là? ... ou peur de perdre usage de votre jambe?

*Leur accident était différent en terme de contexte, d'âge et de conséquences, car Eiki avait eu des conséquences plus graves, mais Ryoko y voyait facilement le lien d'un accident avec une voiture qui avait fortement blessé une jambe. Depuis son accident, elle aviat peur de Setsuna, et d'Oseki. Matsuyo était mort, mais les deux autres n'avaient pas d'excuses pour leurs actions. Elle redoutait aussi les voitures, lorsqu'elle était piéton, et se demandait si Eiki aussi avait ou avait eu ce genre de craintes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 22:00

Pour moi c'est simple, car je ne peux pas faire de vélo alors je n'ai pas à savoir si j'aurais le courage de remonter dessus...

* Eiki l'expliqua simplement car il était fortement conscient que l'accident dont Ryoko avait été victime, l'avait traumatisée. Il se souvenait de l'avoir vue à l'hôpital, d'avoir vu Deokin passer plusieurs heures à son chevet. D'ailleurs, Deokin avait quitté Ryoko pour après se rendre là ou Matsuyo avait été tué... Et Eiki avait quitté l'hôpital pour éviter Jinei. Il conduisit lentement, n'étant plus qu'à un stop de la maison de Torii qui au loin, apparaissait toute éclairée. *

Au début j'avais peur oui, surtout des voitures qui roulaient vite. Puis j'ai fini par réaliser que la situation ne se reproduirait pas, simplement parce que c'Était impossible. Par exemple je ne serais jamais plus à vélo.... IL y a eu beaucoup de camarades qui ont rit de moi. Qui m'appelaient l'handicappé. Ces choses-là étaient plus effrayantes que les voitures. J'ai longtemps pensé que je n'avais pas d'amis à cause de ma jambe. Quand je suis entré à Sakuraba, je désirais plus que tout que cette jambe ne soit plus un problème alors j'ai agi comme si elle était parfaitement normale. J'ai réalisé que c'était moi qui se traitait d'handicappé, au fond.

Cho n'avait pas fait exprès de me pousser devant la voiture. C'Était un accident. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je sais qu'il était en colère que j'aille voir un ami. Pendant plusieurs années je n'ai pas eu d'amis... jusqu'à Korin et Torii.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 22:13

*Ryoko regarda Eiki qui avait l'air de ne pas avoir de réaction face à cet événement pourtant si important. Puis, lorsqu'il ralentit et expliqua un peu plus la situation à Ryoko, celle-ci fit un léger sourire et posa son regard sur sa propre jambe.*

Vous êtes courageux, Eiki-san. Je...j'ai vraiment beaucoup d'respect pour vous. En plus, vous, ça paraît un peu quand même, votre blessure. Moi ça paraît pas, en tout cas j'pense, mais je... j'arrive pas à m'l'enlever d'la tête. Ca fait encore mal, mais j'veux pas passer pour une moumoune. Alors j'dis rien et j'endure, mais des fois c'est dur avec les parties de soccer, surtout quand je reçois le ballon dessus ou un tackle. J'sais pas si les autres s'en rendent compte et disent rien, ou si j'réussis bien à l'cacher.... En tout cas, ca m'a fait du bien d'en parler avec vous, Eiki-san. J'sais que si j'pouvais vous l'avoir évité, j'l'aurais fait, mais en même temps, j'suis contente d'connaître quelqu'un qui a eu un accident aussi... arigato, Eiki-san ^^'

Y faut que j'sois plus rigoureuse, l'coach a r'marqué que j'étais pas à 100%. Y faut que j'reprenne le d'ssus. Faut pas que j'perde mon rôle d'capitaine, encore moins ma place dans l'équipe. Sinon j'pourrai jamais aspirer aux grandes ligues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 22:26

* Eiki se garra devant la maison de Torii et mit la voiture sur "parking". Il se tourna ensuite vers RYoko et lui offrit son sourire le plus chaleureux et posa une main sur l'Épaule de Ryoko. *

Je ne crois pas que tu sois une "moumoune" comme tu dis, Ryoko-chan. Mais je crois que tant que tu auras des questions et des craintes face au mécanisme de l'accident, tu vas continuer à en ressentir la douleur, et elle sera difficile à mettre de côté. Ces blessures-là font mal longtemps... très longtemps. Tant que tu n'auras pas fait la paix, tu ne te sentiras pas mieux.

* Eiki pencha un peu la tête sur le côté et perdit son sourire. Il serra un peu les doigts sur l'épaule de Ryoko et prit une voix un peu plus sérieuse. *

Deokintsu dit que tu as été poussée à sa place. Il croit que c'est sa faute ce qui t'es arrivé, qu'il n'aurait jamais dû laisser Setsuna-kun le malmener ainsi. Je crois que tu as voulu protéger Deokintsu, tout comme il venait de te protéger. Il faudra te baser là dessus pour t'aider à ne plus avoir peur de ceux qui t'ont réellement fait du mal.

Avoir peur de son frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 22:41

*Ryoko regarda Eiki et sa manière d'agir avec elle. Même si elle ne le connaissait pas beaucoup, il dégageait quelque chose uqi la mettait étrangement à l'aise. Peut-être était-ce simplement un sentiment d'appartenance à cause de ce point commun? Ryoko n'était pas dupe et elle savait qu'elle devait apprendre à faire la paix avec cet événement, mais elle ne savait pas comment y parvenir. Elle remarqua la voix plus sérieuse et la main qui l'agrippait un peu plus. Elle ressentit que c'était difficile pour lui de parler de cet événement, surement tout comme c'était difficile pour elle. Ryoko garda son regard bas, car il était toujours moins évident de parler de ces choses-là quand on sentait le regard de l'autre personne, peu importe qui cette personne était.*

... je... j'aime mieux pas penser à c'qui était supposé arriver ni pourquoi. J'aime mieux rester avec comme souvenir que c'est un accident. ... Peut-être qu'un jour j'vais vraiment réussir à m'en convaincre. J'sais que j'ai fait c'qu'il fallait, et j'sais que Deokin a toujours voulu m'protéger. Moi..moi uassi j'aime bien Deokin et j'veux l'protéger.

J'ai pas peur de Set... j'ai peur de moi. De pu être moi, de pu être avec capable d'être la moi d'avant. C'est les autos qui m'font peur....et mes cauchemars. ... mes cauchemars... c'est pour ca que j'me ramasse à penser à tout plein d'filles T_T Non mais, c'est vrai que c'est distrayant... TRÈS distrayant. Ah! Misère >.< ... mais c'est mieux ainsi, ne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 22:54

Tu as.. raison c'est surement mieux ainsi.

* Eiki se sentit un peu mal. Il n'avait pas de leçcons de vie à donner à la plus jeune, compte tenu du nombre de mauvais choix qu'il avait fait dans sa vie. Il relâcha Ryoko et secoua la tête, retrouvant son sourire. Il joignit ses mains sur ses genoux. *

Tu es sage Ryoko-chan, et tu es très courageuse. C'est normal de ne pas être à son meilleur après un accident, mais bientôt tu vas t'habituer parfaitement, et tu retrouveras tous tes talents, j'en suis certain. Toi et Deokintsu. Tous les deux, vous irez mieux, ne?

* Eiki ne voulait pas que Ryoko lui en veule d'Avoir tenté de la confronter sur les raisons derrière l'accident, et possiblement sur le pardon des impliqués. Il voulait seulement qu'elle se sente mieux. Il ne voulait pas perdre cette nouvelle chimie et confiance qui venait de naître entre eux deux. Si Eiki avait une peur, c'Était bien de perdre ceux qu'il aimait. Il subirait bien n'importe quoi pour cela. Tout comme il avait enduré les traitements de Chodayu afin de ne pas le perdre. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 23:23

*Ryoko se sentit un peu mal car elle était consciente que Eiki avait voulu l'aider et la réconforter, mais peut-être n'était-elle tout simplement pas prête à parler de ces choses et à passer à d'autres choses. Elle acquiesca à la question de Eiki, puis lui fit un câlin dans la voiture. Une fois la tête contre son épaule, elle marmonna quelques mots. Elle ne pouvait pas tout comprendre de Eiki, de son vécu et de sa maturité, mais elle comprenait un peu les aspects émotifs et humians derrière ce qu'il avait vécu, et ce qu'il vivait présentement.*

Merci pour tout, Eiki-san... Il va aller mieux, c'est Deokin, c'est un vrai de vrai fighter! Faut lui donner toute notre énergie... Et j'vous jure que c'était pas sa faute, mon accident. Je... j'me souviens pas d'tout... p-parce que j'veux pas trop m'en souvenir... j'sais que c'est mal, mais ... j'suis pas capable. Quand j'y r'pense, je.. j'suis pas capable d'voir Set. Alors j'essaie d'pas y penser... vous comprenez? J'sais qu'il était pas lui-même, mais c'était quand même lui... je... j'veux pas avoir peur d'mon frère, vous comprenez...?

Avoir peur d'son frère... c'est tu con. Set, il est doux et innocent. Tout le monde dit qu'il ferait pas d'mal à une mouche. Masi c'est pas vrai. Je l'ai vu, j'étais là. J'aurais pu y rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 23:30

Oh oui! hmm je veux dire.. oui.. oui je comprends très bien.

* Eiki avait répondit instinctivement en serrant la jeune blonde dans ses bras, mais ses paroles avaient tellement de vrai pour lui aussi qu'il répondit du tact au tact. Il voulut rapidement corriger sa bévue, mais c'Était évident qu'il y avait des choses que Ryoko ne connaissait pas de lui. Ce n'était ni le temps ni le moment de plonger dans ces vieux souvenirs, et même Eiki ne voulut pas y investir de son énergie. Après tout, son frère avait fini par le massacrer plusieurs années plus tard. Par amour pour lui? Eiki caressa les cheveux de Ryoko d'une main, avec affection, et la laissa décider quand rompre le câlin. *

Concentres-toi sur le fait qu'il n'était pas en contrôle de ses actions.. et qu'il n'y a pas de raisons que ca arrive à nouveau. Ce n'est pas dans son naturel. Ce n'était pas lui. Mais comme tu dis, il faut tenter de ne pas trop y penser. Quand on n'y pense pas, on est heureux.

Vivre dans la peur, c'est bien pire que les coups, pire que les fractures, pire que les accidents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 23:49

*La réponse si spontanée de Eiki la surprit. Ryoko ne connaissait pas la vie de Eiki, mais il était vrai que Deokin avait été chez un oncle et à ce qu'elle savait (bien peu), ce n'étiat pas un très bon oncle. Peut-être qu'il était épeurant et que c'était pourquoi Eiki répondait si rapidement? Ou bien... peut-être qu,il y avait quelque chose de plus louche que ça. Ryoko n'avait pas la force ou la curiosité assez piquée pour pousser dans cette direction, pas maintenant du moins. Toutefois, elle n'allait pas oublier cette information. Après avoir entendu les paroles réconfortantes de Eiki, Ryoko s'éloigna bien doucement de celui-ci et le regarda avec un petit sourire délicat.*

J'vais essayer ^^' et... j'vous tiens au courant. De toute façon, on va s'revoir, ne? ^^ ... ca reste entre nous, ne, Eiki-san?

Quand on n,y pense pas, on est heureux. ... Comme vous, ne, Eiki-san? C'était pas juste un accident, votre accident, ne? A côté de c'que vous avez vécu, ou de c'que Deokin vit, c'est rien c'qui m'arrive. Y faut que j'sois plus forte que ça. Y faut que j'puisse être un bon support pour lui. Il le mérite, et même s'il a l'père le plus adorable du monde, il peut pas avoir juste une personne.

Vous êtes vraiment un super bon père, Eiki-san. Deokin est chanceux d'vous avoir... et c'est pas pour rien que j'l'aime autant. Il tient d'vous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Mer 13 Aoû - 23:56

Aww Ryoko-chan =^^= voyons voyons ! Je fais mon possible, comme tout le monde.

* Eiki laissa Ryoko repartir, sachant très bien que celle-ci avait comprit des choses qu'il n'avait pas voulu laisser démontrer. Il la regarda se détacher et fit un petit signe de la main, les pomettes rouges et un air joyeux au visage. *

Tu peux toujours compter sur moi, Ryoko-chan! Je garde ton secret précieusement.

* Eiki était sûrement le maître des secrets alors Ryoko n'avait rien à craindre. Il regarda derrière elle voir si tout était sécuritaire et eut une pensée pour Torii dans sa grande maison. C'était étrange qu'il soit maintenant avec Juri mais c'Était prévisible depuis si longtemps, dans le fond. Eiki lui souhaitait beaucoup de bonheur, et il espérait que tous ces changements finissent par être positifs pour Ryoko, et qu'elle n'en ressorte que plus forte encore. Il était content qu'elle semble l'apprécier, et qu'elle ne lui en veille plus. Il se sentait privilégier d'avoir ainsi eu son pardon. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Jeu 14 Aoû - 21:40

*Ryoko savait tout autant que Eiki qu'elle avait compris des choses que celui-ci ne voulait pas réellement révéler. En même temps, peut-être que ce n'était pas une si mauvaise chose que ça, de parler de leurs secrets. Elle fit un doux sourire à l'homme le plus gentil qu'elle connaissait, et lui fit aussi un petit signe de la main en retour. Il n'y avait aucun doute qu'elle pouvait lui faire confiance, spécialement pour garder un secret, car Eiki semblait être bien doué dans ce domaine, à voir comment il camouflait bien l'absence de Deokin.*

Vous pouvez aussi compter sur moi, Eiki-san.

Juri: Ryoko-chan? C'est toi? Avec qui es-tu??

Mmm il faut que j'vous laisse, Eiki-san. Soyez prudent, ne? J'vous rappelle ^^

*Alors que Juri avait allumé la lumière extérieure et sortait pour voir qui arrivait et avec quelle voiture, Ryoko savait que c'était mieux d'éviter cette confrontation. Juri n'était pas très brillante, mais Torii ne tarderait pas. C'était mieux pour tout le monde de ne pas savoir où Ryoko avait été, et avec qui. Ryoko fit un signe de la main dans les airs à sa mère, se disant que c'était surement la meilleure façon pour ne pas attirer son attention sur la voiture en tant que tel. Elle commença alors à marcher vers la maison, car elle n'avait guère d'autres choix. Et puis, elle savait qu'elle retournerait voir Deokin et Eiki, tôt ou tard.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux soins d'un malade solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Les demeures :: Villa de Serre d'Hikaru Oseki-
Sauter vers: