Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un jeu de jambes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 19:43

Ahh non je ne suis pas prête! Faut-il vraiment que vous veniez me relever? Cette portion où vous me relevez contre vous... autant prtiquer le saut encore et encore non? Non....? Ahh d'Accord mais..

D'accord.. si nous réussissons, poursuivons la chorégraphie.

* Avalant un coup Youko acquiesca avec un petit sourire incertain. Elle se releva encore une fois et se replaca convenablement. Ils avaient définitivement l'air de faire quelque chose de terriblement étrange. Et pourtant, cela ne les rendaient pas tant que ca plus familiers l'un avec lui. Youko craignait particulièrement les mouvements où ils devaient se toucher. Pourquoi autant de contact? C'Était troublant, un peu trop. Et il faisait chaud... Se tournant dos à Oseki une dernière fois, elle prit son courage et recommenca le saut. Comme c'était actif comme pratique, elle était lgèrement plus essouflée que les autres fois, et Oseki l'entendrait surement respirer vivement alors qu'elle s'accrochait à lui avec plus d'aise, mais frappant toujours ses fesses de son pied. Ca, elle était vraiment incpaable de bien le déposer. Elle resta une fraction de secondes plus longtemps accrochée à Oseki le temps de reprendre son souffle et s'élanca hors de ses bras à nouveau, tombant tel que désiré, dos à lui, mains devant elle, genoux repliés, et penchait la tête presque jusqu'au sol, et attendit d'être resaisie en entendant son impatience marteler dans ses oreilles, le ressentant partout dans son corps. *

N'est-ce pas votre partie, Oseki-kun? vous me rejetez, mais revenez me donner tout autant envie de rester près de vous, même si je n'ai pas droit à l'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 20:15

*Oseki voyait bien l'air incertain de Youko, mais uqe voulait-il dire au juste? Il était vrai que de faire le saut et le saut hors de ses bras ensuite, c'était "moins personnel", aussi orinique que ca pouvait paraitre. Oseki aimait l'idée de "si nous réussissons", il voyait bien que Youko donnait un peu de cardio et c'était plus que normal vu les sauts. Il cacha difficilemetn un petit sourire de resesntir encore le petit coup sur ses fesses, mais devait garder tout le sérieux de leur pratique. C'était la toute la difficulté, s'amuser, être sérieux, réussir...et ne pas trop penser a la proximité, non? Mais cette fois, Youko était restée juste assez longtemps sur lui pour respirer et Oseki réussit ainsi malgré lui beaucoup mieux le feeling quil "repoussait" la femme mais ne voulit pas vraiment qu'elle parte. Il avait vraiment l'air de vouloir la retenir. C'était alors normal q'en la voyant au sol, il n'avait pas d'hésitation et s'empara de ses bras. Oseki savait qu'il était imprévisible en étant de dos a Youko, il avait hate de la ramener a lui et risquait de la tirer un peu plus fort que prévu pour la relever et la garder dos à lui. Son mouvement a lui était brusque, tel tous ceux de Sephiroth en fait, avec ses mains tenant ses bras. Il devait approcher son visage a l'encollure de Youko et celle-ci devait faire son mouvement rapide de bassin, avant de se tourner face a lui et placer ses mains a son torse pour mettre de la distance. Y sentirait-elle que le rythme cardiaque d'Oseki aussi prenait plus de vitesse, soit par la danse ou par la proximité des mouvements? *

Vous venez vers moi... puis repartez dès l'instant où vous en sentez un certain confort, n'es-ce pas? Est-ce...si effrayant? Vous ne voulez pas apprécier cette proximité, n'est-ce pas? Et moi je dois vous y ramener.... après tout, n'ets-ce pas tout ce que dont Aeris désire? Un peu de proximité avec un bel homme... meme si ce n'est pas son Zack ? Sephiroth traite Aeris comme d'autres hommes vous traite vous, n'est-ce pas? Alors...pourquoi appréciez-vous cette danse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 21:13

* Il y avait une anticipation et un effet de surprise qui ne s'effacait pas entre les deux durant la danse. Dès qu'ils rajoutaient un mouvement, ils se demandaient comment cela allait se produire. Youko frémit légèrement en ressentant cette vive poigne pour la relever, et retint son souffle, décallant légèrement le moment où elle tenterait de s'évader avec un mouvement de bassin. Elle le débuta avec un peu d'appréhension, car c'Était quand même difficile de ne pas frôler son partenaire ce faisant et s'arrêta en frissonnant en ressentant son souffle chaud dans son cou. Elle laissa entendre un petit gasp et eut naturellement la réponse de se tourner vivement, posant ses mains sur lui pour reprendre une distance bien plus sécuritaire. Elle le regarda de si près puis à distance avec presque un crainte, nerveuse qu'ils se soient rendus aussi loin et se demandant si une nouvelle erreur viendrait encore déranger toute la suite. Néanmoins la deuxième partie, bien que résumée ci bas, était tout aussi lonue que la prmeière. Elle témoignait de comment Aeris n'était plus vraiment capable de se battre et se fait "avoir". Il y avait de plus en plus de mouvements directifs, et davantage d'audacieux touchers de part et l'autre, pour mettre leurs corps en évidence. Youko ressentait bien le coeur d'Oseki battre rapidement, mais croyait à tord que c'Était le sien, qui battait tout aussi fort. Elle craignait cette prochaine tirade et ce moment où ils exécuteraient leur premier réel penché de tango, le prochain mouvement à venir. *

Je viens de sauter dans vos bras de multiples fois... ceci ne sera rien, non? alors je devrais... vous tenir beaucoup moins fort oui hm.. moins fort, plus léger. Et.. Et nous sommes trop près. Je ne voudrais pas vous incommoder Oseki-kun. Déjà que vous devez me manipuler ainsi... je vais tenter de relaxer davantage. Ce ne doit pas être... enfin, je ne pense pas que cela vous perturbe de la même facon que moi.


=======================

Référence, suite:
* A l'intérieur de la salle de danse. Bientôt la chanson montait d'intensité, et Rosanjin amenait Kaede à le suivre dans de multiples rapidesmouvements de tango, la déplacant où il le désirait sur la scène, la penchant devant lui, la rattrapant de face, glissant ses mains sur ses cuisses. La rattrapant de derrière, pour la kidnapper dans un audacieux porté, avant de la faire déplacer plusieurs fois, de plus en plus vite, une lutte de pieds, rattrapant les jambes de sa partenaire dans quelques mouvements allongés bien placés, avant de se poursuivre pour la dernière chasse, ou le danseur la capturait, la faisait tourner, utilisait la vélocité pour la remonter en haut de sa tête dans un porté exposé, la rattrapaitontre son cou, la déroulait vers le sol brusquement, l'arrêtait pour attirer son visage presque vers un baiser, avant de la lancer sur le sol à genoux, effectuer un violent saut de biche, retirant le sabre de sa taille, et d'un violent coup le glissa sous le bras de Kaede " l'achevant " ainsi pour qu'elle en tombe morte au plancher. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 21:35

*Ce qui était tres particulier de ce duo, c'était qu'ils étaient aisment capable de faire les bons élèves et apprendre sagement la chorégraphie ou du moins les mouvements. Mais dès que venant le temps d'enchainer, et pire encoer s'il falait avoir la bonne ambiance, ils devenaient tous les deux visiblement bien nerveux. Bien qu'Oseki ne réalisa pas comment Youko se débattait pour faire le mouvement de bassin sans venir frôler son anatomie de son bassin, il fut très conscient par contre de la belle vision de son cou que celle-ci lui donnait. Avec leur différene de grandeur, et ses cheveux ainsi remontés, Oseki avait les yeux pile sur son cou ainsi dévoilé et en l'entendant réagir à son souffle, il s'approcha un peu plus de son cou. Heureusement, celle-ci se tourna vivement et les sépara de l'espace de ses bras. Oseki se redressa légèrement, très évidemmetn surpris.*

... que s'est-il passé? L'espace d'un instant, vous étiez juste là et votre cou avait une fine couche de sueur... c'était invitant. J'ai eu envie de vous y mordre... aah ca doit être à cause de ce que Eiki et moi avons fait l'autre soir. Je ne suis plus exactement capable de voir un cou aussi innocemment qu'avant...

*La tirade suivante était relativement bien exécutée, jusqu'au penché où Oseki la pencha légèrement plus que prévu, ou du moins donnait presque l'impression qu'il l'échapperait meme si son bras était jsute la, en dessous. Il ne l'avait surement pas approché de Youko aussi rapidement qu'il ne l'avait cru. Ses yeux la fixaient pour s'assurer de ne pas la mettre en situation de danger, même si c'était le but de son personnage. Ce deviat etre un danger contrôlé.*

Accrochez-vous... puis soyez prête car je vous ramène rapidement ... puis... puis? ah oui c'est moi qui pose mes mains sur vos cuisses. Une chance que ce n'Est pas l'inverse, ne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 21:59

Ahh j'ai tellement chaud.. mais je ne veux pas.. me rapprocher encore plus. Si j'enleve ceci.. il ne restera pas assez entre vous et moi, Oseki-kun.

* Suivant les pas de son partenaire, les deux se développaient aisément une bonne chimie pour les pas normaux. Ils ne semblaient pas avoir de difficulté à le faire du tout en fait. Mais quand arrivait une figure comme ce penché, tout devenait plus complexe. Youko suivit le mouvement, et comme elle était flexible, elle plia autant que demandé. Mais à cette hauteur, elle n'avait plus assez d'espaec pour se remonter elle même, elle devenait dépendante du remonté par son partenaire, de son bras dans son dos. Elle respira rapidement, et un instant, ferma les yeux pour ne pas voir complètement à l'envers le reste de la salle. Oseki ressentirait surement son thorax se relever rapidement contre son bras. Elle était si nerveuse qu'elle se demandait bien si elle allait commettre une autre gaffe les forcant à recommencer à nouveau. Et puis Oseki la releva rapidement, et c'Était une grande distance à franchir, alors elle se redressa très vivement contre lui, ses deux bras s'Agrippant à son cou par réflexe, et surtout pour éviter de le cogner, tout en repliant sa jambe sur le côté de son corps, là où elle était supposée la reposer pour qu'il puisse la... dévoiler. Elle déplaca ses mains enlacées à son cou avec embarassement aux côtés de son visage, là où elle aurait dû les mettre, parce qu'ils se forcaient à se regarder durant ce moment hypnotisant. Et pourtant, Youko n'arrivait pas à le regarder dans les yeux. *

J'ai l'impression d'être si légère dans vos bras.. ces mouvements brusques, cette proximité, Oseki-kun, ahh je ne sais pas si je prête à pratiquer ceci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 22:20

*Plus Oseki avait été audacieux dans le penché et plus il était forcé de constater que Youko était effectivemtn très flexible. En la voyant fermer les yeux, Oseki en comprit que c'était trop et il la ramena rapidement a lui. De toute facon, cette vue était a la fois invitante et dérangeante et il ne pouvait tolérer de la regarder ainsi a distance. En la ramenant a lui, Oseki sentit le doux contact des bras de Youko contre son cou , puis cette jambe contre sa taille et il amena instinctivement une main a celle-ci pour la saisir. Oseki en oublia momentanément ce que deviat être la suite, c'était surement poiur cela que Youko lui saisit le visage afin de le forcer a la regarder...meme si elle-meme ne pouvait pas soutenir son regard. Oseki haleta légèrement malgré lui, inconscient qu'il le faisait et cherchant son regard de ses yeux. Sa main glissa alors de sa cheville jusqu'a son genou et remontant légèrement plus haut.. jusqu'a ce qu'il ressente en fait qu'il avait légèrement glissé sa main sous la jupe de la directrice. Rougissant a cette constatation, Oseki ne savait plus du tout quelle était la suite de cette danse endiablée. Son coeur battait tres rapidement et il n'Entendait plus la musique, qui de toute facon, avait arreté car ils avaient "décallé" beaucoup trop. Mais dans son moment d'incertitude de la suite, il n'avait pas encore bougé sa main de sur le côté de la cuisse de Youko.*

Ah non... je ne sais plus... ce qui vient après. Sa jambe était si douce et cette courbe était exécutée à la perfection, et moi je fais tout rater parce que j'en perds la mémoire. Vous êtes tellement... légère. J'ai l'impression que je vais vous briser a tout moment. JE comprends un peu mon prsonnage... de vouloir vous garder près de lui. C'est réellement hypnotisant en fait.. aah oui la suite. La suite de la danse. Ne pas laisser ma main moite sur votre cuisse comme ca.... ahh ... ah oui vous me repoussez? Non... si? Je vous rattrape et c'ets la que je glisse mes mains sur vos cuisses..si ?

... je... ne me rappelle plus de la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 22:36

* Cette séquence de la chorégraphie faisait monter la tension entre les deux danseurs, et c'Était là toute l'essence du tango, mais y être confronté était une toute autre histoire. Même si elle avait posé ses mains sur le visage d'Oseki, elle ne put s'empêcher de trembler légèrement, ses mains aussi moites que les siennes et de resserrer sa poigne même si ce n'Était pas un endroit à serrer. Elle avait tant d'anticipation face au mouvement, qu'elle en cessa de respirer, toute son attention se plongeant au départ de sa main la suivant de sa cheville, sur sa jambe, remontant encore et encore... et c'était sensible même si elle portait le bas de nylon, et même si la main d'Oseki se rendit jusqu'à l'élastique de dentelle de ce dit bas de nylon foncé, elle n'était pas certaine que cela avait caché comment sa peau frissonnait, tous ses follicules trahissant l'effet que cela causait à l'intérieur. Elle se mordit les lèvres pour ne faire aucun son mais produisit peut-etre un souffle ou une note, dans une tentative de retenir l'élan de la main, ou peut-être par crainte qu'il ne monte une fraction plus haut. *

...aah? ...la.. la suite?

C'est la chorégraphie... c'est pour le spectacle. Ce n'est qu'un rôle mais... vous me touchez quand même réellement... Je croyais que vous auriez plus de retenue, ou peut-être est-ce parce que j'ai oublié la sensation de mains sur moi que j'en suis autant affectée? Peut-être être banal pour vous, mais... je.. je... je n'arriverai pas à vous décrire la suite...

... Ohh... hm... regardons le v-video et... recommencons au début.. d'accord?

* Hésitant quelques instants et puis se sauva en se reculant des bras d'Oseki encore sous le choc, Youko se mit à faire quelques pas en reprenant ses esprits. La suite... elle s'enfuyait, il la rattrapait, cette fois dos à lui, une main sur sa gorge, glissant au centre de son thorax, jusquà sa taille, pour ensuite la lever dans un porté tournant, penché et audacieux. Valait mieux reprendre un peu ses esprits avant de l'essayer. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 22:51

*Apres avoir trahi qu'il ne se rappelait plus ce qu'il deviat faire ensuite, Oseki ressentit la froideur de leur séparation et amena une main a son cou pour essayer de calmer le malaise qui le parcourait. Mais rien n'y changeait. Il changea de main, comme si cela allait plus le calmer, mais c'était encore en vain. Il fit alors un peu comme sa partenaire et fit quelqeus pas pour se dégourdir dans le gymnase. Sans regarder en directionn de Youko, Oseki chercha quand meme a ne pas causer plsu de malaises qu'il n'y en avait déjà.*

Je... m'excuse. Je... hmm je crois que j'ai monté ma main un peu plus haut que prévu... C,est... plus hypnotisant que dans mes souvenirs. Je veux dire, quand nous avons pratiqué il y a deux jours avec Rosanjin-sensei, il me semble que...

... n'y avait-il pas moins de chaleur? Moins de souffle coupé et moins d'automatisme? ... Ma main suivait votre jambe et je n'avias pas envie d'arrêter... et cette proximité.. Ah. Je vous avais dit que je jouerais le jeu avec vous et que vous alliez être complètement sous mon charme, mais toutes ces sensations ne me sont pas interdites, vous savez. Surtout que j'ai beaucoup trop d'hormones récemment avec votre cher cousin qui est tellement érotique que je ne cesse d'avoir des pensées plus que déplacées. Ne venez-vous pas vous aussi d'émettre une jolie petite plainte en réponse à ma main? ... c'est terriblement invitant, le réalisez-vous?

...regardons la vidéo, en effet. Recommencons tout du début... et prenons une gorgée d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 23:10

* Comme ils avaient accès à l'abreuvoir, c'Était un peu l'endroit où se rafraichir ce soir là. Youko l'y suivit, et prit aussi une bonne gorgée d'eau. Elle avait chaud, et se sentait vraiment couverte de sueur. Son jacket lui collait dans le dos, et elle le sentait s'humidifier à son cou. Pourtant elle s'obstinait à le garder.. peut-être comme protection, peut-être pour l'entendre lui suggérer de l'enlever. Car s'il ne le faisait pas, c'était surement pare qu'il désirait lui aussi maintenant une barrière supplémentaire entre eux non? Elle prépara ensuite le video sur son téléphone et le placa sur un petit socle sur le rebord de l'abreuvoir, car ils n'Avaient pas de table. Elle regardait sans regarder la video, tentant de ne aps trop se replacer, parce que ce serait prouver qu'ils s'étaient un peu dévergondés, non? *

Après la premiere pratique vous m'aviez mit dans un tel état... je ne me souviens pas d'un moment où j'avais eu ces réactions, de toute ma vie. Et maintenant c'est encore pire. Nous n'avons pas fini de pratiquer, loin de là et me voila déjà dans le même état. Oseki-kun vous êtes cruel avec moi. Vous me sauvez sans cesse, vous m'offrez vos plus charmants sourires et vous faites de moi ce que vous désirez dans cette danse... Vous savez aussi bien que moi que je suis victime de votre jeu de séduction. Vous le savez... et pourtant nous devons continuer à danser le tango.

Vous avez raison... ce n'Était pas exactement pareil en sa présence. Mais... hm nous sommes quand même bien partis.. non? Nous avons fini par réussir le saut et nous nous.. rendons plus loin! A-Allons-y.

* Bien qu'elle n'avait pas tout reprit de son souffle, Youko n'était pas certaine qu'elle était capable de maintenir la conversatin. c'Était mieux de pratiquer. En fait, peut-être que c'était une facon de retourner dans ses bras rapidement? Cette tension était assez additive. Elle avait les jjoues tellement rouges, c'Était évident que sa peau était brûlante. Elle ne reculait pas. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 23:34

...allez, reprends sur toi Oseki. Savoir que cette belle femme terriblement en manque est séduite par moi ne me donne aucun droit de la séduire davantage. Surtout alors que je ne peux rien commettre.... aah Eiki, a quel point m'as-tu completement dévergondé? On dirait que tout prend encore plus une tournure sexuelle depuis notre retour du dernier temple.

Hm? Oh moi aussi je trouve que nous sommes bien partis. En fait, vous devriez presque me chicaner. Apres tout, c'est moi qui nous a fait rater le saut et c'est aussi moi qui ne se rappelait plus de la suite. Vous m'Avez bien impressionnée avec le saut et comment vous vous élancez hors de mes bras ^^' Ah? On y retourne déja? ... ?

*Suivant quand meme docilemetn Youko, Oseki n'avait pas tant fini de reprendre son souffle ou sa gorgée, alors il en prit une petite rapidement et repartit retrouver Youko sur la "piste de danse". La derniere fois, elle avait réussi a remettre Oseki a sa place par deux fois. Mais aujorduhi, en la prenant par surprise et sur le fait avec un autre professeur, peut-etre qu'il l'avait un pe utrop déstabilisé? Oseki se placa derriere Youko.*

Du début alors? Si tout va bien, nous incorporons un peu de finition et d'acting ensuite, ne?... Etes-vous sur de vouloir votre veston? Il fait assez chaud dans ce gymnase et avec tout le cardio que ceci demande...

Peut-etre qu'Avec une couche en moi, la chaeleur vous montra moins al a tete? ... peut-etre que je devrais détacher un peu ma chemise aussi mais..je ne veux pas etre trop hmm ... je pense qu'en réalité c'est moi qui ait chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Ven 28 Déc - 23:44

Vous... vous avez raison.

* Fermant les yeux un instant, les lèvres de Youko tracèrent un petit sourire. Il l'avait dit. Il lui avait proposé, n'est-ce pas? Elle défit le bouton de son veston sous sa poitrine en ayant un petit tremblement d'intention, et tout autant pour le second, et l'enleva sans réfléchir de plus. Elle alla le porter sur le plancher près du mur, respirant plus librement sans cette couche de chaleur. Toutefois, c'Était se retrouver avec beaucoup moins de linge sur le dos. C'était simplement cette camisole assortie à la jupe, rattachée à son cou avec une joie boucle. Elle l,avait choisie parce qu'il ny aait ainsi auun décolleté mais tout le haut de son dos et ses épaules étaient nues. On pouvait dinstinguer un ruban noir plus mince à son cou, pour attacher son soutien gorge, mais on ne le voyait pas dans son dos, la camisole s'arrêtant parfaitement pardessus. Elle portait un tout petit bracelet sur un poignet mais rien d'autre sur ses bras. Elle ne s'Était jamais arrêtée pour réfléchir à ses vêtements autant avant. Elle portant souvent d'audacieux costumes en tant qu'Otaku, mais ce soir, il y avait quelque chose de beauocup plus stressant que d'habitude. *

Oh vous aviez raison, c'est beaucoup mieux ^^ Vous, êtes-vous correct..? Ahh finition et acting, je m'y mets!

Pratiquer, vaut mieux pratiquer que de mettre en mots ce que vous me faites vivre, Oseki-kun. N'est-ce pas jouer dangereusement avec les limites de ce que j'ai le droit de ressentir? Je ne sais pas pourquoi je me précipite pour les retrouver, mais peut-être qu'à force d'essayer, je deviendrai... immunisée à vos mains et à votre charme?

* Se convainquant que c'était la meilleure chose à faire, Youko reprit sa position sur le plancher et attendit de recommencer la danse. Quelle ironie d'enlever une couche alors que le premeir mouvement était digne d'un déshabillement.. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 0:11

*Oseki regarda Youko se départir du veston et nota son petit sourire, mais n'osa pas réellement se demander pourquoi elle souriait. Alors pourquoi la regardait-il défaire lentement les deux boutons du veston ? La suivant du regard jusqu'a ce qu'Elle le dépose, Oseki observa la quantité de peau que cela révélait, et comment cette combinaison de la camisole, de ses cheveux remontés et de cette fine couche de sueur rendait la vision encore plus invitante. Peut-etre que c'était une mauvaise idée de lui avoir suggéré de retirer le veston, finalement. N'ayant pas perdu son petit sourire lui non plus, Oseki s'appretait a se questionner sur le fait de détacher un bouton ou deux de sa chemise mais déjà Youko allait se placer pour le déaprt. Oseki ouvrit la bouche pour parler, mais finalement se mordit les lèvres un instant et alla prendre place derriere elle.*

... toutes ces pensées sont plus que paradoxales. Je n'aurais pas dû vous suggérer d'enlever ce veston. Et puis juste en vous voyant vous installer pour l'ouverture...n 'est-ce pas un mouvement qui donne l'impression que je vous déshabille, Youko-chan? ... J'aurais dû vous enlever ce veston. ... non pas du tout. aah je vous avais pourtant dit que je ferais attention de ne pas jouer avec vos sentiments, alors que vous avez été assez honnête avec moi pour me laisser comprendre que je vous plaisais bien... mais a quel point, "bien" ? Jouons honnêtement, ne Youko-chan? De toute facon...Sephiroth n'est pas si différent que ca de moi..

...pas d'arrêt. Une tentative complète, peu importe ce que ca donnera.

*Partant la musique a distance, Oseki amena une main au menton de Youko aors qu'il l'incitait a bouger et fit le fameux mouvement la déshabillant et l'amenant a lui. Oseki n'allait pas diminuer sa sensualité, surtout qu'il n'était pas si conscient que ca de la quantité de charme qu'il pouvait émaner lorsqu'il était en pleine confiance ainsi. Cette fois par contre, il remonterait ses mains jusqu'A caresser directement sur la peau de Youko, puisque celle-ci portait une camisole. Heureusement, ce n'était qu'un court instant car rapidement il la tournait vers lui et le jeu de la danse débutait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 0:28

Très bien, je suis prête.

Non je ne le suis pas du tout! Mais je n'ai pas le choix non plus... il faut voir ce que cela donne, du point A à Z, au moins une fois. Peu importe où vous me toucherez. Peu importe comment je vous agripperai... Il ne faut pas en être affectée. Il faut se concentrer. C'est de la danse. De l'art! Rien d'intimidant. Rien pour que mon coeur batte aussi fort...

* La danse commencait, et Youko savait qu'elle se retrouvait à nouveau à attendre que l'homme pose ses mains sur sa taille, la forcant à se relever comme s'il lui enlevait tout, alors qu'elle avait déjà enlevé son veston. La différence se faisait sentir, le tissu était confortable et mince, collé à sa peau. Il y avait moins d'espace, moins de couches entre les mains de son partenaire et sa taille maitnenant. Elle frémit de le ressentir sur les espaces nouvellement à nu, mais au moins cette sensation masquait un peu le passage si près de la courbe de ses seins. Elle le suivit par la suite dans plusieurs pas de tango avant que ne se livre cette bataille de jambes à nouveau. Elle évitait son regard, mais était terriblement consciente du mouvement entre ses genoux. Elle tourna ensuite de chaque côté de lui, puis débuta son rapide jeu de jambes, hors des siennes, puis intrusivement à l'intérieur. C'Était encore cette hauteur, c'Était encore l'intérieur de sa cuisse contre la sienne. Et même si elle exécuta le jeu de jambe parfaitment, Youko serra les ongles dans les bras d'Oseki, tentant par tous les moyens de ne pas réagir à cette facon dont ils entraient l'un et l'autre dans leur intimité. C'était trahir l'effet que créait sa cuisse entre les siennes, mais comment ne pas réagir, comment, à ce point-ci? Elle partit pour s'enfuir, seulement pour être pourchassée, sauter à sa taille, et puis rencontrer à nouveau le frais plancher. Le contraste était marquant sous ses mains. On voyait la trace de celles-ci, d'ailleurs. *

C'est vous, votre chaleur, ou bien cette danse, Oseki-kun? Chaque mouvement me semble terriblement osé. Ma peau brûle, je ne pense qu'à comment vous allez poser vos mains sur moi ensuite et... cette troublante sensation, comment m'en sauver? Je ne veux pas que vous vous en rendiez compte...mais avec ces mouvements serait-ce possible? Il ne faut pas. Il ne faut pas que vous ayez connaissance de combien je suis éprise de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 0:49

*Si le mouvement du départ était devenu plus familier, il ne faisait pas moins réagir. Apres tout, Oseki aussi cessait de respirer en remontant Youko avec ses mains. C'était jsute qu'ils étaient devenus habitués à ce toucher en particulier... les pas de tango étaient les plus faciles à exécuter, et ensuite Oseki fit son possible pour ne pas frapper Youko de son jeu de pieds. Mais quand ce fut celui de sa partenaire, il en ressentit encore la meme hauteur et ce frottement dérangeant contre sa cuisse. Cette fois par contre, Oseki se mordit la joue pour ne rien laisser transparaitre lui non plus...et il ressentit légèrement le serrement des ongles de Youko dans ses bras.*

... avez-vous eu peur de tomber, Youko-chan? Ou bien est-ce que cette sensation contre votre cuisse vous a dérangé, vous aussi? Hmmm je n'ai pas... j'étais si concentré à ne pas être affecté que je n'ai pas porté attention à comment vous, vous le ressentiez...

*Lorsque Youko sauta a sa taille, Oseki était tenté mais que dire de cet instant où il la ramenait a lui et provoquait ce penché où tout venait de se corser? Ce penché où il glissait la main le long de sa jambe et avait une envie des plus déplacées de percevoir a quel point cette danse faisait de l'effet à sa partenaire? Son regard posé sur elle était des plus prédateurs alors que son thorax s'élévait rapidement et fortement. Il anticipait la suite... la fuite de Youko et son désir de la rattraper était réel. Oseki la tira dos a lui, posa une main brusque a sa gorge mais qui ne serrait pas celle-ci de facon dangereuse juste...possessive. Sa main glissa ensuite au centre de son thorax, entre ses seins et en ressentant légèrement les courbes sur l'extrémitié de ses doigts. Cette fois, il fut incapable de garder son souffle intact et expira contre son oreille exactement pendant le glissement de sa main. Heureusement, il parvint a enchainer avec le mouvement suivant. C'était plus facile de passer au porté que de faire cette glissade.*

Aahh c'est... vraiment osé comme mouvement... la sentir ainsi de dos, son cou, son corps contre le mien et glisser ma main contre elle... vite, il faut passer au mouvement suivant. Ne pas perdre le focus. Ne pas... rester sur un mouvement. Ca doit inspirer la séduction ,oui, mais pas... pas y succomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 1:14

* Oseki ne l'Était peut-e^tre pas, mais pour Youko il semblait beaucoup plus concentré et en contrôle que durant la pratique précédente. Il fonçait, exécutant tous les mouvements, qu'ils soient déplacés ou pas, qu'ils frôlent l'Acceptable ou le dépassent. Youko suivait et acceptait tous les mouvements, mais les anticitipait à chaque fois, et parfois n'en avait même pas le temps qu'ils revenaient la surprendre avec le prochain. Cette fois Oseki ne montait pas sa main aussi haut sur sa cuisse. C'Était très bien, c'était beaucoup mieux. Alors pourquoi en eut-elle une légère déception? Elle n'eut pas vraiment le temps d'y penser, que déjà elle se retrouvait en position de danger, plaquée dos contre lui, main au cou. Elle dût fermer les yeux un instant, pour ne pas réagir à la sensualité du moment. Mais alors avec un sens en moins, elle entendait la respiration de son cavalier, juste là, contre son cou et on oreille, et elle frissonna vivement, détournant la tête de l'autre côté, luttant pour ne pas respirer car relever son thorax ramenerait davantage cette main contre sa poitrine, non? Elle ne put se sentir libre de son hypnotisante emprise qu'une fois dans les airs dans ce porté libérateur, dans lequel elle arqua la tête vers l'arriere et se laissa reprendre ses esprits un moment, comme si elle tentait de trouver un moment de se sauver de toutes ces tensions. *

Ne connaissez-vous donc pas le pouvoir de vos mains Oseki-kun? J'ai encore l'impression de ressentir tous les trajets qu'elles ont fait sur moi. Si déjà ainsi vous touchez, pour une danse, qu'en est-il lorsque vous le désirez vraiment? Dévorez-vous tout sur votre passage?

* Après l'atterissage, ils devaient refaire quelques pas de tango, mais à chaque direction que "Aeris" allait, Sephiroth changeait celle-ci, l'encageait dans une trajectoire fixe. Puis, ils devaient se lancer dans un intéressant jeu de jambes à nouveau. Oseki commencait la bataille, et alors que Youko commencait, il devait lui saisir la cheville, pour l'empêcher de pouvoir se battre, laisser un petit temps d'arrêt, étirer sa jambe de l'autre sensjusqu'a la déposer allongée au sol. Il se redressait en passant par-dessus et elle allongeait ses bras pour aller l'agripper à son cou pour se faire relever. Mais rendue à ce point-ci, Youko se demandait quel genre d'imploration son personnage faisait à l'homme devant elle? Était-ce une supplication de se faire libérer par la mort? Il en semblait une toute autre libération était sous-entendue dans cette danse. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 1:44

*En fait, Oseki était très concentré et lorsqu'il se concentrait autant, peut-etre ne réalisait-il pas toute la sensualité dont il pouvait faire preuve. Il était vrai par contre qu'apres avoir passé tous les derniers jours à être aussi érotique, il était resté dans un mode plutot sensuel en permanence et peut-etre que ceci faussait un peu chacun de ses mouvements et chacune de ses interprétations aussi. Dans cet état d'esprit, Oseki ne manqua pas le frisonnement de sa partenaire a son mouvement contre son thorax mais... il ne povuait pas la blamer. Meme lui aurait suremnet réagi et, il était plus que conscient qu'une femme était plus sensible de cet endroit qu'un homme. Une fois la femme dans les airs, Oseki la regarda arquer la tête et devait avouer qu'il ne savati pas exactement comment celle-ci devait être placée. Il fallait rester concentrer. Rester en focus malgré tout. Ce porté était une courte pause, mais étrangement avait été bien plus facile à exécuter qeu d'autres mouvements. Oseki al redescendit et entama le dernier jeu de pieds, puis s'empara brusquement de la cheville de Youko. En fait, il passa bien près de la rater mais ramena son pouce juste a temps pour etre capable de refermer la main autour de sa cheville. Il en étira sa jambe de tout son long et lui-même devait faire preuve d'une certaien flexbilité. Ses yeux fixaient encore ceux de Youko ou du moins dans cette direction. *

... vous ne gagnerez pas cette bataille... ni Aeris ... ni vous... mais je vous en prie, continuer d'essayer... c'est ce qui rend cette lutte si intéressante.

*Passant par-dessus sa partenaire et alors qu'il s'appretait a uitter, celle-ci l'agrippait au cou de ses deux mains et OSeki devait la relever ainsi, tirant avec ses cuisses en réalité. C'était le mouvement probablemetn le plus risqué car il devait la ramener a lui et d'une main a sa joue, laisser croire qu'il s'apprêtait à l'embrasser. Aprocher son visage ainsi et sentir toute la chaleur de cette proximité, son souffle rapide devnat celui de sa partenaire, Oseki s'arrêta un instant de trop. Un instant qui faisait en sorte que la chanson se poursuivait et qu'il n'y aurait plus de timing. Un instant où ses yeux avaient regardé les lèvres entre-ouvertes de Youko avant de la repousser vers le sol. C'était brusque mais ce n'était pas violent. Il en aurait été incapable. Son saut final fut aussi légèrement plus doux que prévu, mais il avait un peu trop peur de lui tomber dessus, meme si finalement il tombait légèrement sur les genoux de Youko alors qu'il n'y vait plus de musique. Oseki s'arreta ainsi, telle la fin de la chorégraphie et prit finalement, vraiment le temps de prendre une respiration adéquate.*

Cette danse...est réellement dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 19:39

* Le remonté en presque baiser était surement le mouvement le plus difficile de cette danse. Surtout parce que c'Était le comble de la tension entre les deux danseurs, une excellente représentation de tout ce qu'ils venaient de traverser dans la danse et maintenant, un dernier appel désespéré, d'être libérée ou d'être laissée en vie, difficile était à dire, au summum de la cohesion et ensuite un violent déroulé pour se terminer par un saut et la mort assurée. Durant l'instant où ils avaient été le plus près, Youko rearda tout autant les lèvres de son partenaire que celui-ci. *

Vous êtes si près et pourtant si loin. Même si je suis certaine que je l'apprécierais, je ne fnrachirais pas cette limite, Oseki-kun. Alors laissez-moi désirer un baiser que je n'aurai jamais sans avoir crainte...

* Retrouvant la position de prière d'Aeris, sereine d'avoir supplié son bourreau, Youko attendit le saut d'Oseki, mais ils n'Avaient pas d'épée pour pratiquer alors elle attendit d'entendre ses pieds sur le plancher pour tomber morte sur le plancher. Une fois terminé, elle posa une main sur sa poitrine, contrôlant sa rapide respiration et regarda d'en bas comp`letement son cavalier en tracant un sourire assez intimidé. *

V-Voila.. nous l'avons fait... c'était très bien.. je crois..

Le tango est une danse de séduction... et de rejet. Je ne voulais pas me laisser séduire par vous, Oseki-kun....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 20:11

*Si l'approche en presque baiser était le moment le plus tendu, le saut et la mort abrupte n'étaient quand meme pas évident non plus. Oseki se retrouvait a "sauter sur Youko" bien que c'était dans un but plus violent. Il la regarda mimer la mort et n'aimait pas du tout le feeling. Ca lui rappelait lorsqu'elle s'était changée en dragon, cet instant de douleur atroce qu'il l'avait vu avoir. L'espace d'un instant, son visage démontra toute son inquiétude et alors que Youko se redressait légèrement avec une main sur sa poitrine por lui parler, Oseki passa rapidement ses deux bras derriere elle et l'entoura dans une étreinte protectrice. Il amena la tête de Youko contre son épaule et ferma les yeux. C'était purement instinctif, comme s'il avait eu beaucoup trop peur de ce cruel destin.*

Youko! ... je.. vous... je ne vous ai pas fait mal ... ?

Qui a eu cette cruelle idée de me faire jouer avec la mort, ainsi? Tuer mon amie. Tuer quelqu,un ... etre témoin d'une mort... je .. et votre souffrance lors du temple... tout ceci est complètement irrationnel. Je dois etre trop émotif, trop... a l'écoute de ce rôle. Je ne sais pas. Je ne dois pas être trop impliqué.

... je suis désolé. J'imagine que je vais m'y faire mais... cette scène finale m'angoisse beaucoup. Je.. je vous relâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 20:27

N-Non non.. tout va bien... hmm Oseki-kun?

* Étonnée de cette réaction, Youko se redressa assise jusque dans ses bras, amenée à son épaule et ressentant ces chauds bras alentours d'elle, elle frémit. Avec douceur elle retourna l'étreinte, passant ses bras alentours de lui aussi, mais sous les siens. Ils étaient un peu tous les deux couverts de sueur et chauds mais cette étreinte devait calmer un peu d'ardeurs, non? Son coeur battait toujours très fort, et encore plus de ressentir cette proximité, cette inquiétude pour elle. Que se passait-il donc? Elle n'avait que connu des hommes qui n'Étaient pas très dérangés de la bousculer, et celui-ci était constamment une soie, craintif de l'endommager à tout moment. Ce n'Était pas un homme doux et pourtant il la traitait comme une fleur fragile. Elle ferma les yeux aussi et prit appui sur lui, mais a cce moment il lui dit qu'il la relâchait, alors elle se sentit mal d'avoir lu dans cette invitation à se reposer contre lui et se redressa un peu interdite. Elle détourna la tête et se recula quelques peu avec ses mains s'aérant un peu d'une main. *

Hm... pardonnez-moi c'est vrai qu'elle est violente... mais ce n'est qu'une présentation.. pratiquons la un autre jour si cela vous dérange trop. Je ne voudrais pas vous incommoder... Avec vous j'ai confiance... même si vous pensez que vous êtes violent, je sais que c'est un jeu. Je pense que vous ne savez pas ce que c'est, avoir envie de blesser quelqun. Jamais vous n'avez eu cet air que mon mari avait avant de lever la main, ou de me presser contre le mur. Vous n'aurez jamais le regard qu'il avait quand il m'a poussé dans les escaliers. Ces cris, cette facon de me regarder, de me parler avec dépit... vous n'êtes rien de la sorte. Alors avec vous je m'amuse, que ce soit une représentaiton violente ou non... c'est si loin de la réalité, je ne suis pas effrayée.

En ai-je trop dis? peut-être... ce n'Est pas ce qui vous dérangeait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 20:54

*Tel qu'il l'Avait dit, Oseki la relâcha comme celle-ci se redressait. Il n'avait absolument pas compris que celle-ci allait s'installer confortablement sur lui et ... peut-etre était-ce mieux que ca n'arrive pas, non plus. C'était un peu ironique en fait comment cette scène "violente" le dérangeait sur plusieurs niveaux, et celui del a violence envers Youko en était un , entre autres. Il écouta la douce voix de son amie le rassurer et en même temps, se confier à lui. Bien qu'il respirait fortement de l'essoufflement de cette danse, Oseki se faisait de plus en plus serein à l'entendre, et tranquillement un léger sourire se traca sur son visage.*

Cette scène m'angoisse pour plusieurs raisons. Non suelemetn elle me demande d'etre violent, ce que je sais très bien que je suis capable de faire... mais elle me demande d'etre violent envers vous. Et ca... est clairement quelque chose qui me dérange. Ca me dérange d'autant plus parce que je connais votre histoire, et parce que je souhaite vous protéger de violences supplémentaires... Elle me dérange parce qu'elle me rappelle la souffrance que je vous ai vu avoir, au dernier temple. Elle me dérange parce qu'elle me rappelle la "mort" d'Eiki, et le corps marqué des douzaines de coups de couteaux. Elle me dérange parce qu'elle me rappelle la mort de mon fils .

... c'est... je ne sais pas comment décrire mais... je ne sais pas si je désire changer, ou si être en votre présence fait de moi un homme différent. Vous me connaissez doux, vous m'avez vu dans mes moments de faiblesse... j'imagine que c'est pourquoi vous n'avez pas de crainte avec moi, Youko-chan.

... Ma propre vision doit être biaisée, aussi. J'éprouve le désir d'être violent à plusieurs occasions... mais je ne l'ai jamais été avec Megumi ni les enfants. Et ..Megumi l'aurait bien mérité, honnêtement, et ce salaud de Shino encore plus. Mais j'en étais incapable. Alors..peut-être que vous avez raison, Youko.

... vous savez, la vérité c'est que je comprends ce qui peut donner envie de frapper une personne qu,on croit aimer.. mais je crois que si on l'aime vraiment, on est incapable de la frapper. Le fait d'être en train de commettre l'acte prouve que l'émotion ressentie est tout autre que de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 21:06

Pourquoi me parlez-vous d'amour? Ici... c'est autre chose, Oseki-kun.

* Un peu dérangée par le fait qu'Oseki parle de l'amour, comme si ceci était venu en compte ici. Ou peut-etre que c'Était une référence envers le passé de Youko, mais elle songea au fait que c'Était davantage une référence envers lui-même qu'envers elle. Aurait-il déja voulu frapper son ex-femme ou Eiki même? Youko ne savait pas. Elle baissa les yeux un moment. Ceci faisait un peu redscendre la tension qu'elle ressentait, et elle se sentait encore intimidée d'Avoir eu autant deffet alors que c'Était si sériex, finalement. Elle posa ses mains sur ses genoux un moment. *

Je crois que j'ai trop parlé, Oseki-kun. Mais autant que je trouve vos paroles magnifiques et que je crois aussi que parler est une meilleure solution que frapper... Quand on est dans la situation c'est vraiment différent. Quand on a fait quelque chose qui a blessé l'être aimé au point qu'il se remplisse de colère et ne sache plus comment l'exprimer autrement ue comme ca, on se met à attendre les coups. On sait qu'on les mérite. Je pense qu'il a une différence entre la violence pour se défouler, et la violence parce qu'on ressent une émotion. Mais... cessez de penser à ceci. Nous ne faisons qu'imiter un jeu video... et si vous êtes trop troublé, nous pourrions demander à changer, qu'en dites-vous?

* Décidant de ne pas rester sur ce troublant sujet, Youko se releva debout et tendit doucement la main envers Oseki et attendit qu'il se releve à son tour en le regardant avec plusieurs émotions contradictoires. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 21:26

*Oseki offrit un tendre sourire a Youko et prit sa main pour se relever. Tiens, voila qui était un peu étrange. Mais avec Youko, il avait souvent l'impression qu'elle savait le lire bien plus que n'importe qui d'autre. Ce qu'elle venait de lui dire le prenait a coeur. Une fois debout, il resta devant elle un court instant.*

Non je ... ne veux rien changer à notre danse. Elle me plaît beaucoup comme elle est, avec ses hauts...et ses bas. J'apprécie... j'apprécie beaucoup votre confiance, Youko-chan. Masi croyez-moi... je suis convaincu que vous n'avez jamais mérité ses coups.

Effacons ses souvenirs. Les vôtres, de ses blessures. ... Vous me mettez a l'aise et me connaissez sous un autre jour que toutes les autres personnes de ma vie, Youko. ET pourtant, vous me déstabilisez complètement. J'ai l'habitude d'etre imposant, de commander le respect, que les gens aient peur de mmoi, de mes foudres, de mes capacités. Et vous, me voyez comme un homme des plus doux et respectueux. J'ai l'habitude d'etre en contrôle et de prévoir ce que les autres vont dire ou comment ils vont agir. Mais avec vous, vous m'avez deja cerné et vous savez ce que je vais faire avant que je le fasse. Mieux encore, vous etes capable de trouver une facon pour que je fasse ce que vous désirez.

Recommencons. Je vous promets de garder le contrôle, cette fois.

*Tournant légèrement pour être derrièere Youko a nouveau, Oseki posa ses mains sur les épaules de celle-ci pour l'inciter à descendre et prendre la position de départ. Il avait hate de recommencer la danse, et pouvoir exercer son contrôle sur elle à nouveau. Relâchant ses épaules, cette fois il détacha les deux premiers boutons de sa chemise. A toutes les fois où Youko lui parlait de la violence de osn ex mari, Oseki s'imaginait les blessures et les ecchymoses, et maintenant, il espérait effacer ses souvenirs sur sa peau et les remplacer par un rappel constant de ses mains a lui sur sa peau a elle.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 21:45

Soyez à l'aise avec moi, Oseki-kun.

Vous aussi m'avez vue en état de pure faiblesse. A chaque fois que vous êtes venu me sauver.

* Youko n'Était pas incertaine de quelle phrase avait davantage marqué Oseki, mais celui-ci semblait se sentir de mieux en mieux. Elle sourit sincèrement en guise de réponse et le regarda tourner alentours d'elle en ayant un moment d'incompréhension avant qu'il ne presse sur ses épaules pour qu'elle descende. Elle eut un petit rire et obéit, s'agenouillant au sol, étalant ses jambes sur le côté tel que demandé par la chorégraphie. Toutefois cette fois-ci, elle tourna la tête et regarda son partenaire, attendant de le voir se préparer lui aussi. Elle l'observa détacher légèrement sa chemise et puis détourna furtivement les yeux, ses joues picotant légèrement. Elle replaca une mèche derriere son oreille, légèrement troublée, et ne voulut pas l'observer davantage. Elle ferma les yeux en attendant avec anticipation, de ressentir à nouveau ses mains sur elle. Cette fois comment seraient-elles? La premiere fois hésitante, la deuxième, dirigeantes, et même une fois, taquines. Il n'y avait pas une fois où il découpait sa taille de ses doigts de la même facon, et attendre de savoir comment il s'y prendrait était presque un péché coupable. *

Je ne prétends pas être forte, Oseki-kun. Vous me voyez telle que je suis. Je tente d'avancer même si j'ai l'impression de n'avancer que sur un mince, où je chancelle et manque de tomber à chaque instant. Vous m'avez soutenue, vous m'avez rattrapée. Vous savez donc parfaitement... la fragilité de mon équilibre. En échange, vous m'avez montré certaines de vos propres faiblesses. Vous avez accepté les miennes en me remettant sur la corde. Alors regardez-moi embrasser vos faiblesses, Oseki-kun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 22:15

Je suis bien plus à l'aise lorsque je suis en contrôle de tout, Youko-chan. Vous m'êtes tellement imprévisible... alors je dois.. je dois vous rappeler que c'est moi qui a le contrôle. De toute facon, c'est aussi ce que vous appréciez, n'est-ce pas? Vous m'obéissez sagement, et si ce n'était d'une erreur de ma part, vous auriez même accepté un pari auquel vous ne savez rien, tellement vous me faites confiance. Alors... faites-moi confiance. Laissez-vous emporter par la danse. Non, voyez comme je vous emporte dans la danse.

*Partant la musique, Oseki ne voulait plus se sentir intimidé par les touchers qu'il devait effectuer sur sa partenaire, par l'aspect de violence et les souvenirs dérangeants autant pour lui que pour elle. Il aurait le contrôle sur cette chanson, sur cette chorégraphie, et sur cette femme. Ses doigts sous son menton se firent directifs et ses mains contre sa taille tout autant, cette fois écartant bien les doigts tel que Rosanjin lui avait répété au moins cinquante fois. Oseki fit la première séquence en étant plus brusque et contrôlant que les autres fois, mais en ne perdant pas son aspect sensuel pour autant. La différence se fit plutot lorsque le jeu de pieds devait commencer, et apres les deux dernieres pratiques où la jambe de Youko arrivait plus haut que les autres fois, Oseki osa relever un peu plus sa propre jambe lors de son attaque en premier. Il n'était pas question que Youko se montre plus provocatrice que lui et il allait mettre littéralement la barre plus haute.*

..Soyez a l'aise avec moi, Youko-chan. Vous avez bien compris... n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 22:30

* Il y avait eu dans cet échange troublant, une descente de leur intensité, mais un approfondissement dans leur confiance et leur connexion. Peut-être qu'au delà de la sensualité, cette fois, ils pourraient se permettre de l'exprimer avec un peu plus d'aise l'un avec l'autre? Dès l'instant où Oseki posa ses mains sur sa taille, Youko savait que c'était différent cette fois. Elle suivit les mouvements avec obéissance certes, mais dans une espèce de trance captivée par ce qu'il lui faisait faire. Comme ils ne se regardaient pas, elle s'attendait en effet au jeu de jambes, mais pas à l'audace de ressentir celle de son partenaire entrer à ce point entre les siennes. Elle eut une petite respiration saccadée remplie de surprise, mais sourit immédiatement après en ressentant toute la provocation que cela imposait. Elle le laissa donc agir, et puis exécuta son mouvement avec davantage de confiance, laissant entenre le talon claquer sur le plancher. Elle n'hésita pas a prendre aussi davantage son espace, entrant à sa suite avec le même aplomb qu'il avait fait preuve, acceptant la proximité contre ses cuisses, comme une séduction nécessaire, à cet instant. *

Vous avez raison Oseki-kun, je frissonne à votre toucher. Et vous.. qu'en dites-vous?

* Croiserait-il son regard coquin? Elle se sauva ensuite de ses bras en attendant qu'il la pourchasse, cette fois avec encore plus d'envie de se faire rattraper. Cette fois, ce ne serait pas rien qu'un saut n'est-ce pas? Il la rappelait à l'ordre, mais elle ne pouvait pas tant s'en permettre. *

Je m'enfuis mais je vous veux. Vous ne me voulez pas, mais vous refusez que je parte. Que dois-je comprendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jeu de jambes
Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fabrication demies jambes d'armure
» Les jambes sans repos
» Là où nos jambes nous emmènent, c’est là que nous allons
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Centre-Ville :: Lycée Sakuraba-
Sauter vers: