Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un jeu de jambes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 23:03

*Au-delà de la sensualité dont ils étaient capables de faire preuve, ce qui était dérangeant entre les deux membres de ce duo était en fait comment ils connectaient bien. Autant pouvaient-ils défendre l'autre que provoquer des instants de faiblesse, et même sans le vouloir, les deux s'étaient montrés des portions d'eux-mêmes qu'ils ne montraient pas vraiment à d'autres gens. Et pourtant, les deux étaient aussi assez intelligents pour voir qu'il y avait une certaine attirance qui existait, sinon cette danse ne causerait pas autant de malaise, non? Mais pour une autre occasion, comme à chaque moment où ils passaient du temps ensemble, les taquineries d'Oseki trouvaient en Youko une partenaire qui se plaisait à lui répondre. Ce n'était pas qu'elle voulait réellement avoir le contrôle, mais elle n'avait pas peur de lui montrer qu'elle avait l'habileté et la capacité de répondre. Peut-être était-ce une facon de lui dire qu'elle appréciait, et Oseki appréciait autant ses réponses. Oseki ressentit bien comment sa partenaire était surprise de son audace et comment cette sensation lui avait provoqué une certaine réaction. Avait-elle eu la chance de capter son sourire taquin? Parce qu'elle le lui rendit rapidement et Oseki ne pouvait absoluement pas se défendre. Il entendit le talon claquer et cette fois c'état lui qui anticipait le mouvement de sa jambe entre les siennes. Avait-elle entendu ce léger son d'appréciation qui s'émanait malgré qu'il tenait ses lèvres closes? *

Cette chorégraphie...est terriblement bien montée. Terriblement. Tellement que j'ai l'impression qu'elle a été montée spécifiquement pour nous... comme si ces professeurs savaient le type d'émotions contradictiores qui nous reliaient, Youko-chan. Ce tango, ce jeu de jambes, ces attaques et cette facon de pourchasser...je n'oserais pas le mettre en mots.

*Malgré quelques légères erreurs ici et là dans la chorégraphie, ils étaient pile dans les temps et surtout, pile dans les émotions. Oseki la pourchassa et prévoyait déja comment Youko allait sauter a sa taille. Il était prêt et sa main glissa contre sa jambe avec une envie de la faire frissonner à nouveau, lui-même laissant entendre sa respiration dans un long souffle aussi explorateur que sa main ne l'était.*

Mon personnage... je croyais qu'il voulait la mort du vôtre, parce qu'il vous considérait comme une traitre a l'amour de Cloud. Mais je crois que j'ai eu tout faux. Je crois qu'il s'en veut terriblement et qu'il se sent devenir fou, parce qu'il est attiré par elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 23:23

* Bien sur cette fois Youko frissonna beaucoup, car en fait, ce touché sur sa jambe n'avait pas été pratiqué à ce moment-ci. Car à ce saut, après, elle était repoussée jusqu'au sol, son propre saut, celui qu'ils avaient pratiqué plusieurs fois en ligne. Toutefois le touché n'était pas mal placé. C'Était encore plus provocateur que de s'en permettre un peu, une surprise, avant de la repousser en se rendant compte de ce qu'il faisait, non? Youko atterrit au sol troublée, et rattrapant son souffle, perdu quelques instants plus tot, quand elle se demandait jusqu'ou iraient les doigts de son partenaire. Elle était semi-consciente de la petite plainte qui s'Était échappée d'entre ses lèvres, qui avait trahi son appréciation, l'effet de ce toucher inattendu. *

Oh Oseki-kun.. même si j'essaie de vous tenir tête, vous ne manquez pas votre chance de me rappeler que je suis celle qui s'éprend de vos moindres gestes. J'apprécie vos mains sur moi. Je ne veux pas qu'elles arrêtent, même si je crains ce que je deviendrais, si elles allaient ne seraient-ce qu'un peu plus loin.

* Attendant de le ressentir derriere elle, elle se redressa en commettant ce mouvement de bassin d'un côté et de l'autre, cette tentative de se sauver de son emprise. Il y avait une impatience à se redresser près de lui. Retrouver sa présence, ressentir une seule fraction de secondes, sa respiration contre ses épaules maintenant libres. Peut-être cette fois-ci ce fut plus naturel, un mouvement plus fluide, plus rapide, plus près aussi, de son partenaire. L'Avait-elle frôlé? Ce serait alors là une provocation qu'elle n'avait pas prévue, mais qui les remetteraient à égalité, reprenant ses mains pour les quelques vifs déplacements qui les ameneraient vers ce penché classique de tango. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Sam 29 Déc - 23:54

*Si Oseki se voulait audacieux, il écoutait surtout le feeling de la chanson et en réalité, c'était un peu trompé d'endroit. toutefois, Youko ne s'arrêtait pas et au contraire jouait le jeu comme si c'était partie intégrale de la chorégraphie. Une fois sa partenaire au sol, Oseki ne laissa rien transparaitre non plus de son erreur et lorsque Youko se redressa devant lui, n'étaient-ils pas plus près que la fois d'avant? A cette proximité, Oseki regarda l'encollure de sa partenaire comme s'il y était hypnotisé, ses belles épaules à découvert ainsi ne donnait qu'une envie. Mais s'il avait les yeux rivés à cet endroit, le mouvement de bassin rapide de Youko contre lui eut tôt fait de le rappeler a l'ordre. Oseki laissa s'échapper un souffle court contre le cou de sa partenaire et chercha a la chasser de ce contact contre l'Avant de son corps. Les déplacements rapides qui s'en suivaient étaient dirigés par un homme qui se demandait si cette dernière provocatiojn était voulue ou une légère erreur de distance, car il en ressentait encore les dangereux frôlements.*

Hmmm vous... osez vraiment jouer avec le feu, Youko-chan. Vous me provoquez. Vous vous mettez de plus en plus en situation de danger, non? En situation où il m'est naturel de vous venir en aide... vous m'attendez.

*En la penchant, tout ce que Oseki pensait était que bientôt, il alla la remonter brusquement et que c'était a ce moment-la qu'il était sensé caresser sa jambe. Porquoi l'avait-il fait avant? La tirant a lui, il suivit le trajet avidemment. Après tout, l'homme de cette danse devait bien désirer dévorer cette magnifique victime, alors il remonta sa main contre sa jambe, puis contre sa cuisse. C'était à elle de se défaire de ce toucher audacieux, n'est-ce pas? C'était le moment où elle tentait de s'enfuir de lui alors... elle devait s'enfuir. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 0:11

* La signification du penché, dans le tango, était-ce la domination, ou l'abandon? C'était possiblement aussi une tentative de s'éloigner, de s'enfuir et de rester captif des bras de son assaillant. Mais alors qu'elle se courba dans le vide, cette fois Youko en ressentait comment le mouvement était plus assuré et brusque. Elle se laissa prendre tout l'arc sans craindre que le bras de son cavalier ne la retiendrait pas. C'était une intéressante figure, car elle amenait le visage de la femme loin de son partenaire, mais rapprochait sa poitrine, et laissait tout le contrôle du danger de cette position à celui-ci, qui choisissait même quand il la ramenait à lui. Et cette fois, Youko était impatiente. Elle était envoûtée par la chimie de leur danse, et légère comme l'air se fit redresser jusqu'à lui, apposant ses mains de chaque côté de sa tête, venant lui offrir son souffle, brusqué par le geste, alors que sa jambe repliée retrouvait sa taille avec plus d'assurance, se serrant plus fortement contre lui que la fois précédente. Elle ferma les yeux cette fois, trahissant par son expression et le soupir entre ses lèvres haletantes, le plaisir soutiré à l'audacieux mouvement, comme s'il avait remonté aussi haut qu'elle le désirait. *

Aaahh ~ Ce n'est l'espace que d'une danse.... Ce ne sont que quelques secondes, mais vous vous permettez néanmoins de me mettre dans cet état...

* Si les doigts de Youko l'avait saisi au bon endroit dès le début, ils avaient témoigné de l'intensité à laquelle elle revenait vers lui, dans un mélange entre vouloir le repousser, et se soumettre à l'embrasser. Reprenant ses sens avant qu'il ne soit trop tard, elle pivota hors de ses bras, mais sans réellement s'éloigner, parce qu'il devait la rattraper de l'arriere, et la confronter encore une fois de plus, sur comment elle ne pouvait se passe de sa présence, mais aussi sur comment elle était vulnérable à ses attaques à lui, et non pas l'inverse. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 0:41

*La facon dont Youko le laissait contrôler la danse était a la fois une inspiration et une libération et Oseki ne faisait qu'en profiter pour pousser les limites de l'acceptable parce que...le tango restait un combat de séduction, n'est-ce pas? Il avait été surpris des mains si fermes de Youko sur son visage, et la précision pour qu'elle ne rate pas ce mouvement. Ils n'avaient pas pratiqué tant que ca, d'un certain sens, mais a chaque pratique, ils apprenaient a apprivoiser le corps de l'autre, la quantité de déplacement et surtout, comment l'autre réagirait. La jambe contre sa taille aussi avait été plus ferme, peut-être uassi était-ce qui avait incité Oseki à remonter autant le long de celle-ci. Déjà Youko s'enfuyait, et même si c'était ce qu'elle devait, n'Avait-elle pas parfaitement réussi l'effet qu'elle devait provoquer? *

Ne partez pas si vite... je n'ai pas terminé d'entendre votre soupir. aahhh c'est exactement pourquoi la main débute à la gorge, ne? ....

*Saisissant Youko à la gorge, il y avait plus d'impatience dans son toucher autant pour la retenir que pour poursuivre sa glissade sur une autre section de son corps. Apres tout, il devait la couvrir de ses mains et envahir son esprit de ses caresses pour parvenir à gagner ce combat. Sans hésiter et sans perdre un temps, Oseki s'empara de sa partenaire et la fit rouler jusqu,en haut de lui pour le porté. Apres l'avoir autant déshabillée de ses mains, ne cherchait-il pas à l'amener à son lit? Cette danse symbolisait-elle réellement la mort d'Aeris? Oseki en était de moins en moins assuré.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 1:00

* Se faire saisir à la gorge, n'était-ce pas effrayant? Et pourtant, c'Était symboliquement un beau geste qui rappelait à Youko de taire combien elle allait apprécier le geste qui se suivait, et comment elle devait résister à se courber pour bien ressentir cette main glisser entre sa poitrine jusuq'à sa taille, tout comme à résister aux pensées de l'effet que cela aurait fait, si elle avait osé porter un décolleté.*

Vous voulez me taire, mais vous me touchez davantage. Cette vive facon de me saisir... de me tenir en haut de vous comme si je ne pesais rien, une plume; votre victoire.... Tenez-moi... car si vous me serrez, je sais que vous ne pouvez me toucher plus encore...

* Quelle était la position à prendre dans les airs, Youko ne savait jamais, il y avait un arqué de la tête, un repli des jambes, une courbe du corps. Elle la prit en toute libération, un moment où même si elle lui appartenait, elle n,avait pas à craindre un autre frisson. Ramenée au sol, il fallait effectuer des tentatives de fuite, faiblissantes, juste assez contrôlées pour montrer qu'elle avait perdu la bataille et que maintenant elle devait s'en remettre parfaitement à lui. Elle tenta une dernière riposte, un dernier jeu de jambes, sachant très bien qu'il viendrait l'empêcher de lutter, mais elle commettait quand même le geste. IL fallait lui tenir tete jusqu'au bout. *

Une dernière tentative avant de céder... juste pour ne pas que vous sachiez réellement toute l'Étendue du désir que vous créez en moi..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 18:39

*Lors de la prise précédente où Oseki trouvait bien invitante l'encollure dévoilée de Youko, il avait pensé à ce que celle-ci portait justemnet. Hors, il n'avait guère oser penser a ce que ce mouvement aurait provoqué si elle avait porté un décolleté. De toutes les facons imaginables, l'un ou l'autre des mouvements aurait paru plus osé et cette sensation d'interdit serait revenue les hanter. En tenant Youko dans les airs ainsi, Oseki ne savait jamais vraiment si elle avait la bonne pose et quelle était la bonne pose. C'était leur moment où ils ne se posaient pas vraiment de questions, en fait, alors ils pouvaient y respirer entre deux moments intenses. Puis, il y avait cette tentative de dire qu'il y avait encore un combat même s,il était évident que celui-ci était déja perdu par la femme en question. Sa main sur sa cheville était toujours uassi directe que ses autres mouvements et Oseki l'étirait au sol avec élégance, passant par-dessus sa partenaire à nouveau avat de l'inviter a le prendre au cou à son tour, mais d'une toute autre facon. Sa main à son visage comme s'il allait la forcer à l'embrasser était bien plus directrice que la dernière fois, si bien qu'il en ressentit le nez de sa partenaire sur le sien et la rejetta dès qu'il en constata leur proximité. Il fallait prétendre que le baiser était si près d'arriver, mais n'était-ce pas exactement e qui venait de se produire? Le rejet, d'une certaine facon, était brusque et naturel.*

... est-ce que toutes les danses sont aussi sensuelles? J'ai l'impression... de me faire complètement envouté par la musique, par la chorégraphie, par le désir de mon personnage...est-ce pour cette raison que vous me laissez vous toucher ainsi, Youko-chan? ... L'espace d'un instant, nous partagions le même air. ... ou bien est-ce moi qui s'emporte un peu trop?

*Pour conclure la danse, Oseki exécuta son saut et atterit cavalièrement aux devants de Youko. Cette fois, pour éviter le choc initial de cette fausse mort, il ferma les yeux. De toute facon, les lumières tomberaient a cet instant, et ceci protègerait son expression faciale.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 18:56

* IL y avait, dans ce moment de dernier souffle, un désespoir palpable. Était-ce la tentation qui était devenue trop forte, qu'il fallait absolument y mettre un terme? La proximité se rendant jusuq'à en mettre leurs nez en contact fit frémit Youko et elle ferma les yeux comme si le baiser allait réellement se produire. Il avait certainement l'air attendu et voulu, mais ne pouvait se produire, et le rejet se fit d'autant plus sauvagement. Glissant sur ses genoux sur le sol, Youko joignit les mains à bout de souffle juste avant de recevoir le coup fatal. Elle se laissait courber en se faisant faucher et retomber au plancher par la suite. Le dernier mouvement, la fin de cette danse ensorcelée. Une fin qui était amère pour tellement de raisons, mais encore plus parce qu'elle mettait un terme à leur chaud rapprochement. Ainsi il n'y avait plus de contact, plus de raisons de frémir de désir, c'était la fin. Respirant rapidement contre le plancher, Youko posa ses doigts sur ses lèvres délicatement. *

Cela aurait très bien pu être un baiser. Vous étiez si près de moi que j'en ai imaginé goûter vos lèvres. Vous aviez raison de me rejeter ainsi, il le fallait avant que mes envies aient raison de moi. PLus la danse avancait, plus mon corps vous répondait, d'une facon dont vous n'avez même pas conscience. Cette chorégraphie conçue pour séduire... savait-elle vraiment me corrompre d'émotions que je n'avais jamais eues auparavant? J'accepterai votre rejet des dizaines de fois, pour compenser le sortilège d'être hantée de vos doigts sur ma peau de la sorte.

...C'était la meilleure pratique, je crois.

* Partagée entre s'étaler sur le sol encore quelques instants et se redresser pour ne pas démontrer qu'elle se sentait fébrile par leur danse, Youko ramena un peu les jambes ensemble, sous sa jupe qui ne restait pas parfaitement en place et remontait un peu avec toutes ces figures. Elle opta pour respirer quelques instants au sol, et finaelement se remonter sur ses mains. Bien qu'elle s'adressa à Oseki, cette fois elle ne lui offrit pas son regard. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 19:20

*Ouvrant les yeux après que la musique et la chorégraphie se soit terminées, Oseki l'observa de haut en bas. De son angle, il captait sa respiration rapide et la fragilité de sa position, mais ne pouviat pas voir ses doigts sur ses lèvres. Ses yeux descendirent leurs courses et en regardant ses jambes légèrement repliées, Oseki en nota les replis de sa jupe. Juste de la voir et cela lui rappelait comment il avait remonté sa main contre sa cuisse, légèrement sous celle-ci. Il fit un petit sourire macho à y repenser, puis Youko se redressa partiellement et bien que c'était mieux pour cette vue de jupe, ils étaient un peu plus proches ainsi. Oseki en comprit qu'il devait se redresser lui aussi, et donc se releva debout bien lentement. Il ne voulait pas brusquer Youko, ou risquer de provoquer une collision avec maladresse. Toutefois, même s'il était debout, il était encore directement devant Youko.*

... oui c'était ... assurément la meilleure.

.. j'ai dû vous rejeter avec toute la sincérité de le faire et ... la culpabilité d'avoir désiré presser mes lèvres sur les vôtres. Mais si je le faisais, si je l'avais fait Youko, ne perderiez-vous pas l'intérêt que vous m'accordez? Votre respiration rapide... vos frissons... vos lèvres entre-ouvertes... je n'ai aucune envie de me passer de vos réactions si honnêtes. Et tout comme mon personnage nous le démontre... il n'est pas question que ce soit moi qui fléchisse en premier. Ce sera vous, Youko-chan.

Peut-être...devrions-nous terminer ici pour aujourd'hui, alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 19:32

* Laissant Oseki se redresser en premier, Youko le suivit du regard distraitement. Elle le regarda de bas jusqu'en haut, et le regarda ainsi debout quelques instants avant de bouger. Elle eut un petit tremblement, et cette fois ne savait plus si elle tremblait de froid, de réaliser ce qui se produisait, ou par crainte d'avoir dépassé quelconque limite. Elle gisait ainsi victime de la danse... et après? Une fois fini, tout redevenait normal, non? Cette séduction serait terminée. Il ne fallait rien attendre, n'avoir aucun espoir. Elle se releva rapidement et s'épousseta les vêtements, se replacant de partout, cette fois en ayant vraiment laissé son ensemble se froisser de partout. *

O-Oui. Vous avez raison.

* Le coeur battant à tout rompre, Youko cessa complètement de le regarder et fit demi-tour, et alla retrouver son veston sur le plancher. Elle le réenfila rapidement, dos à lui, rattrachant maladroitement les boutons sous sa poitrine. Ses doigts tremblaient, et c'était terriblement frustrant de ne pas y arriver plus rapidement. Elle prit quelques instants pour replacer davantage ses cheveux et tira sur son veston et sa jupe, se demandant comment faire pour ne pas être aussi incommodée par les effets produits. *

Est-ce voué à être ainsi à chaque fois, Oseki-kun? Combien de pratiques pensez-vous que je puisse supporter, si chaque fois me met dans un tel état? Vous restez peut-être en parfait contrôle de vous-même mais moi, je perds mon fil usuel de pensées. Je devrais... m'abstenir de m'Exposer autant à la tentation que vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 21:09

*Un court instant, les deux partenaires de danse s'observaient l'un l'autre sans réellemetn capter le regard de l'autre posé sur eux. En voyant Youko se relever et se replacer de partout, Oseki laissa un petit sourire taquin se tracer sur ses lèvres. Il la suivit du regard et son sourire ne fit que s'agrandir alors qu'il nota comment elle s,empressait de reprendre et remettre rapidement son veston. Tiens, qu'est-ce qui faisait que ca lui prenait autant de temps à réussir? Ensuite, c'était au tour de sa chevelure de se faire replacer, puis encore le veston et la jupe. Il eut un léger rire alors qu'il s'avanca vers Youko tres lentement, s'assurant de bien marquer ses pas sur le plancher pour qu'elle puisse netendre son déplacement.*

Vous ai-je mis dans un état si dévergondé, Madame la directrice? Vous avez l'air si pressée de vous replacer de partout...

*Arrivant a environ un mètre de Youko, Oseki jugea que la distance était acceptable. IL s'arrêta à referma les deux boutons de sa chemise. Après tout, il fallait se replacer convenablement pour ne pas mettre son amie trop mal a l'aise. Puis, il releva les yeux sur Youko avec un certain air de défi au visage.*

Venez souper avec moi.

Pour vous calmer, bien sur. Aucune autre raison que pour vous calmer. Manger, parler...ne pas avoir à se toucher, ne? Rétablir que notre relation n'en est une que d'amitié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 21:23

Ohh..?

* Ouvrant les yeux avec surprise, Youko s'arrêta de bouger un moment. La petite taquinerie, c'était amusant, mais cette invitaton, c'était un autre chapitre à part entière. Elle avait tant de raisons d'accepter.. et tant de refuser également. Elle retint son souffle un moment, et puis tourna la tête légèrement pour le regarder par dessus son épaule, terminant de se reboucler et de se replacer. *

Une invitation? Quel message voulez-vous m'envoyer, Oseki-kun? Si fait, vous le voyez, cet air que vous m'avez donné. La façon dont vous me sentez séduite. Vous voulez me montrer que la danse ne changera rien entre nous... et moi j'y vois une facon de passer plus de temps à vos côtés. Mais suis-je capable de reprendre une conversation normale, en étant comme ceci?

* Lentement elle se tourna vers lui, et cette fois son regard tenta de trouver le sien, directement dans ses yeux. Cette danse aux sensations fortes, elle ne pouvait pas en effacer son effet si rapidement. Elle ne pouvait pas oublier comme bon ui semblait, juste pour la bienséance. Comprenait-il l'impact de la garder près de lui, sans aucune chance de s'enfuir pour se libérer? Comprenait-il que c'était une invitation remplie de sous-entendus, auxquels elle ne savait pas croire? Elle chercha à voir s'il était aussi sérieux que ses mots, mais ne voulut pas lui donner la chance de changer d'idée. Ainsi il comprendrait toutes ses raisons de répondre "oui", d'un seul regard alors qu'elle ne lui en dirait aucune. Ses lèvres tracèrent un aimable et timide sourire. Elle glissa ses mèches derriere son oreille. *

Oh je devrai me rafraichir un instant avant d'accepter votre invitation, Oseki-kun ^^ ! Très bien, où m'amenez-vous ?

Vous dites ces mots comme un ordre, pensiez-vous que je refuserais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 21:58

... vous n'allez quand même pas prétendre que ce n'est pas amusant de jouer la séduction et de repousser les limites ainsi, n'est-ce pas? On vous marche constamment sur les pieds, vous n'Avez eu personne pour enflammer votre vie depuis des années, et vous êtes victime d'un paquet de railleries. Vous avez toutes les raisons du monde de profiter de ce petit concours de danse pour vous laisser emporter par l'art de la séduction et tout le plaisir qui vient avec, n'est-ce pas? Retrouvez confiance en vous ... car votre charme est présent, et il fonctionne.

*Oseki nota comment Youko se retournait pour le regarder, et que cette fois elle n'avait pas peur de plonger son regard dans le sien. Que cherchait-elle a y voir? Il ne l'aurait pas inviter de facon si directive s'il n'était pas sérieux. L'espace d'un instant, Oseki se demanda ce qui la faisait hésiter et aussi court fut-il, aussi rapide fut la réponse de Youko. Ce sourire et cette marque de timidité montrait bien que ce n'était pas juste la danse qui l'avait séduite, n'est-ce pas? Il sourit en retour, penchant un peu la tête sur le côté. Il fallait choisir un restaurant très classe, mais sans exagération non plus. Heureusement, il était un habitué des restaurants de la région.*

Au Narisawa, juste avant le centre-ville. Je vais reprendre mes hauts-parleurs le temps qeu vous... repreniez vos esprits. Prenez... tout le temps qu'il vous faudra, Youko-chan.

... vous rafraichir, n'est-ce pas? Hmm. Hmmm ce n'est pas une mauvaise idée. Un peu d'eau froide ne me ferait pas de tord... est-ce que toutes les danses et toutes leurs pratiques nous feront un tel effet, Youko? ... Je crois que je suis particulirement sensible a la séduction, récemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 22:15

C'est avec plaisir que je vais le découvrir à vos côtés. Je reviens rapidement, ne vous.. faites pas trop d'idées, Oseki-kun! Hihi =^_^= Retrouvez-moi à mon bureau, d'accord?

* Laissant à son partenaire la délicatesse de concrétiser cette invitation, Youko lui répondit avec un sourire et une expression de gratitude qui exprimait combien ce geste la ravissait. Elle retourna jusqu'à son bureau, mais seulement pour aller y chercher son sac à main. Cette fois c'Était très bien, elle ne rencontra personne en chemin. Elle alla alors aux salles de bain du personnel. Ce ne fut qu'une fois seule dans la cabine qu'elle s'appuya contre la porte et poussa un audible soupir. Elle ferma les yeux et d'une main remonta le long de sa jambe, un peu comme son partenaire l'avait fait plus tôt. *

Si vous avez monté jusqu'ici.... vous l'avez senti, n'est-ce pas? Ou peut-être que non... ce serait.. bien mieux ainsi. Je crois que je peux tolérer que vous sachiez que vous m'attirez, mais pas combien vous m'attirez...

* Ayant prévu le coup, secondairement à la premiere pratique, Youko changea rapidement les dessous de son ensemble, et puis ressorti pour se laver les mains, même si elle ne les avaient pas salies. Elle opta plustôt pour véritabelemnt replacer son ensemble.. qu'elle avait attaché en jalouse bien sur. Intimidée elle se dépêcha à remettre le tour adéquatement, et rattacha ses cheveux qui étaient un peu entremêlés. Il fallait retrouver leur coiffure usuelle avec l'élégance qu'elle tentait de se donner. Elle rafraichit son maquillage, et passa un peu d'eau fraiche à son cou, et là ou elle avait eu chaud. Elle n'Était toujours pas certaine du jeu qui se jouait actuellement, ni comment continuer à agir, mais si elle était incapable de cacher que la séduction fonctionnait, Oseki n'allait pas la laisser rentrer tranquillement seule dans cet état là. Il la gardait près de lui encore quelques heures, l'empêchant de faire autre chose que d'apprivoiser le désir éveillé en elle. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 22:50

*Ne cachant nullement son sourire le plus macho et déplacé qu'il avait fait a Youko jusqu'a présent, Oseki se pinca les levres pour ne rien ajouter. Avait-il eu l'air de se faire des idées sur ce que Youko avait besoin de faire avant de partir? Certainement qu'il y avait pensé, mais jamaisn 'aurait osé le dire en mots, n'est-ce pas? Il la laissa filer et rappattria le matériel qu'il avait amené pour la musique. *

Vous qui ne vouliez pas que je sois trop charmant avec vous...vous ne faites qu'accepter toutes mes approches depuis que vous m'avez indirectement avoué votre attirance. Commencez-vous à voir que lorsque vous répondez, ce n'Est qu'une motivation de plus de poursuivre? J'aime... vous provoquer ces réactions, Youko.

*Terminant de tout ramasser, Oseki passa une main dans sa chevelure et soupira un instant en rgardant le gymnase. Il sourit a lui-meme, acceptant cette pièce comme complice de ses délits. Il marcha jusqu'au bureau de la directrice en se rappelant du chemin et cette fois, le personnel était parti, n'est-ce pas? Il n'avait vu personne. Il n'avait plus de yeux pour personne d'autre de toute facon. Une fois devant le bureau de Youko, Oseki s'adossa au mur et fut étrangement bien conscient des divers endroits de son corps qui étaient habités d'une certaine humidité. Il leva les yeux en espérant que ce ne serait pas trop long... ou peut-être que si.*

Allez-vous vraiment simplement vous rafraichir, Youko? ... Quand vous avez glissé votre jambe entre les miennes la premiere fois... c'était une surprise. Une agréable surprise. Et comment juger les autres fois, alors? Je sais bien que c'était la chorégraphie mais... il n'y a pas que moi qui vous ai touché à des endroits plus...osés. Vous rappelez-vous de votre mouvement de bassin, dos à moi? M'avez-vous senti contre vos fesses ou bien était-ce réellement un "accident" ? ... Un peu plus de pression et peut-etre auriez-vous réussi à gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 23:10

Ah, Oseki-kun ^^ J'espère que je ne vous ai pas fait attendre trop longtemps?

* Arrivant quelques instants plus tard, derrière lui, Youko lui offrit un petit sourire avant de passer devant lui et d'aller chercher son manteau dans le fond de son bureau, dans une armoire. Elle lui avait offert le sourire en se disant qu'il comprendrait, et en passant ainsi devant lui, peut-être la verrait-il se demander ce qu'il pensait en fait. Elle regarda son travail inachevé et l'ignora dans une espece de trance, attachant son manteau à sa taille, bien cintré. *

Je n'ose vous attribuer d'obscènes pensées, mais vous êtes libre d'imaginer, Oseki-kun. Vous savez l'ampleur de ce que vous m'avez fait, après tout.

* Même si elle avait terminé la danse dans un état des plus fébriles, Youko était une femme délicate et craintive. Elle préférait endurer que de se mettre encore plus en situation complexe. C'Était ainsi que même si possiblement l'envie aurait été présente de libérer les tensions créées, elle n'aurait jamais même songé à le faire dans une situation pareille. Elle était consciente du degré de séduction dans lequel elle était, mais jamais de tes actes auraient croisé son esprit. C'était surement pourquoi ils avaient pu danser aussi bien ce tango, sans qu'Oseki aie à crainre qu'elle ne franchisse la limite. Elle était bien consciente de son attrait, mais ne se permettait pas d'agir sur celui-ci. Ainsi en revenant devant Oseki, elle glissa son sac à main sur une épaule et attendit près de lui *

Je suis prête ^^ Voulez-vous qu'on ne prenne qu'une seule voiture?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 23:42

*Sursautant légèrement en entendant Youko arriver, Oseki était forcé de réaliser qu'il était un peu trop en pensées. Il rendit a Youko un doux sourire et l'observa ignorer ce qui était sur son bureau pour simplement prendre son manteau. Dans ce bureau, il avait chassé le prof de littérature. Il aurait bien pu pousser son jeu plus loin d'un cran, mais n'avait pas eu à le faire. Oseki suivit Youko du regard et la voyant prête avec son sac à mains, il sourit et ouvrit la marche.*

Oui c'est inutile d'en prendre deux. J'ai bien dit que je vous amènais, n'est-cepas?

*Mais en l'amenant jusqu'a sa voiture, la débarrant et s'installant au siege conducteur, Oseki la regarda prendre place en tant que passagère et sentit son coeur battre queqlues fois plus rapidement. Si le bureau plus tôt lui avait évoqués quelques bribes de souvenirs, cette fois c'était bine plus conscient. Ce siege passager était toujours utilisé par Eiki, et il avait servi à leurs ébats. Tout comme la banquette arrière. Oseki passa une main dans sa chevelure, peut-être un peu plus conscient de ce qu'il faisait qu'avant d'etre dans la voiture.*

... pourquoi suis-je nerveux? Eiki est bien capable de voir Tsubasa et faire des sorties avec lui, schant tres bien ce qu'il éprouve pour lui. Et c'est bien pire dans son cas, car c'est entièrement réciproque, n'est-ce pas? ... Mais j'avoue que depuis le temple du feu, il m'a semblé... différent. Non, c'est seulement parce qu'il a au moins accepté que le sexe était meilleur avec moi.

J'ai hésité, vous savez. Mais à mon souvenir, vous étiez une conductrice assez dangereuse alors j'ai préféré ne pas prendre de chances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Dim 30 Déc - 23:58

Dangereuse? Ah comment osez-vous?! Vous étiez tout à fait mon équivalent dans cette course de VTT, Oseki-kun!!!

* Offusquée, Youko lui donna une petite claque sur le bras, avant d'avoir un petit rire joyeux. Elle ne voyait pas comment il aurait pu avoir une autre idée sur sa conduite. OU bien était-ce qu'il se basait sur la manière de conduire d'Ayane? Ce n'Était pas exactement pareil! Elle boucla sa ceinture, en s'asseyant sur le siege passager. Elle nota que celui-ci était un peu plus nerveux. Cette main dans ses cheveux... regrettait-il son invitation? Pourtant il avait eu l'air si sincère. Peut-être était-ce autre chose? Depuis que Oseki lui avait confié que Eiki et lui habitaient ensemble mais n'Étaient pas un réel couple, et après avoir vu Oseki aussi triste après les différentes expériences de Eiki avec Tsubasa, elle ne pensait pas qu'elle dépassait quelconque borne en se rapprochant de lui, au contraire. Oseki lui était quand même venu en aide à plusieurs reprises, alors elle se sentait en confiance avec lui. Ces sauvetages lui étaient précieux. A chaque fois. Cela bâtissait cette relation entre eux deux. Elle regarda partout dans la voiture, c'Était spacieux et luxueux. Elle le regarda ensuite, illuminée par les lumières du stationnement. D'un certain sens, elle n'aurait jamais cru que Oseki aurait été propice à se faire conduire par une femme. Elle ne l'Avait jamais d'ailleurs vu passer le volant à Eiki. Elle croisa doucement ses jambes, se tournant un peu vers lui. *

C'est une belle voiture, tout à fait à votre image ^^ ! Alors.. quel genre de restaurant est ce Narisawa? comme j'arrive en ville, je n'ai pas eu la chance de sortir souper souvent !

Je vois pourquoi le malaise vous prendre. Une danse... une danse obligatoire, ce n'est pas aussi concret que m'amener souper avec vous, non? Vous semblez pourtant toujours si confiant quand vous m'invitez, ou que vous m'offrez à boire. J'aimerais bien vous dire combien cette invitation me fait plaisir, et que je suis ravie de passer plus de temps avec vous... mais vous le savez déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 16:46

*Ne cachant pas un bon rire honnête à entendre Youko s'insulter de son commentiare, il fallait dire qu'Oseki avait fait exprès pour la faire réagir. En meme temps, il cherchait un peu à détendre l'atmosphère. Évidemment ca ne lui avait pas croisé l'esprit de se faire conduire par elle, mais ils auraient pu en effet prendre deux voitures. Il eut un petit sourire ensuite et croisa le regard de Youko alors qu'il changeait de voies.*

Vous trouvez? Merci, j'ai bien l'idée que ma voiture me ressemble... au Narisawa, tous les plats sont inspirés des différents éléments de la nature alors... peut-être qeu ceci vous rappelera nos sorties télévisées ^^' Il y a deux ans, il avait été classé 18e meilleur restaurant au monde.. mias je vous avoue que je n'ai aps regardé dans la derniere année. Depuis que je l'ai essayé, c'est un endroit où j'aime bien aller pour manger de la qualité, en bonne compagnie.

*Sans dire qu'il sortait souvent, Oseki aimait la gastronomie et surtout, ne pas avoir à trop réfléchir pour ses repas. Depuis le départ de Megumi, il avait ses repas préparés par des traiteurs mais aimait aller aux restaurants dès qu'une occasion lui en donnait l'excuse. Ce ne serait pas une longue route .*

Vous dites ne pas avoir eu la chance de sortir souper souvent mais...est-ce meme arrivé, depuis que vous êtes de retour au pays?

Nous avons parlés beaucoup des différentes situations du OHU et de leurs impacts, ou bien d'événements difficiles de votre passé. Mais en réalité, je ne connais pas beaucoup de choses sur votre quotidien. Maintenant je connais votre lieu de travail, votre bureau, vos collègues...et vos relations avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 16:59

18e au monde? .. Au monde?!!! Vous dites cela si simplement mais c'est une grande sortie! Une très grande! Oseki-kun... réalisez-vous seulement combien vous êtes charmant? Vous n'avez pas oublié mon côté otaku malgré tout...

A vous écouter j'ai encore plus hâte d'y aller! ^^

* Rougissant en apprenant plus de détails sur le restaurant où ils se dirigeaient, Youko se sentait très privilégiée et sourit de plaisir et de ravissement. Elle croisa son regard dans le rétroviseur et tenta de replacer quelques mèches alentours de son visage, excitée et à la fois honorée de se faire inviter dans un tel endroit. Bien qu'elle n'y songea pas du tout, il était probablement vrai que Oseki et Eiki ne devaient pas souvent aller au restaurant ou sortir ensemble. Eiki cuisinait souvent, c'était une vie de colocataires... alors qu'une sortie en grand restaurant... Quelqun d'autre aurait pu s'y opposer, dire que c'était trop, que c'était pas obligatoire, mais en fait Youko le perçut autrement. Elle préféra démontrer à Oseki combien elle appréciait qu'il désire l'amener à un endroit chic et apprécié. Elle préférait aimer et profiter de cette agréable surprise que de s'enfuir devant celle-ci, ou s'intimider. Alors elle se tourna davantage vers lui, pour le regarder conduire, plutôt que la route, serrant son sac à main sur ses genoux. Heureusement qu'elle portait un ensemble assez chic ce soir. *

Il m'est arrivé à deux ou trois occasions d'aller souper avec des collègues de travail. Il est difficile dans ma position de refuser les offres des collègues ou de patrons dans la commission scolaire. J'admets préférer opter pour l'heure du midi pour cela... ce qui me permet de retourner souper avec mes filles. Et... nous avons toujours été seulement aux restaurant à distance de marche du lycée ^^' Alors vous comprenez que je suis plutôt excitée en ce moment ! =^_^=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 17:30

*Oseki regardait plutot les yeux sur la route, mais donna une courte attention directemetn a Youko sur le côté etl ui sourit, observant comment celle-ci tenait son sac a mains sagement sur ses genoux. Il était vrai qu'Eiki et lui ne sortaient pas vraiment au restaurant. En fait, ils n'avaient pas réellement faits de de osrties ensemble. Apres tout, ils étaient meilleurs amis, colocataires et amants mais... n'téaient pas un couple. Alors ils ne sortaient pas ensemble. *

Je peux comprendre en effet...surtout que vous étiez forcée de sortir avec ces collègues qui ne cherchent qu'a avoir le dessus sur vous.

Il y a une place et un moment pour toutes choses...et une grande différence entre dominer une personne et l'intimider. Le malaise de l'autre n'est pas quelque chose d'excitant ou de quoi vous rendre fiers, messieurs. Youko est une femme fragile oui, mais qui a beaucoup de volonté et de classe. Vous ne pouvez pas la traiter comme une moins que rien et espérer qu'elle désire sortir avec vous par la suite. Quelle étrange logique.

Il m'arrive aussi d'avoir des diners ou des soupers administratifs et heureusement, la nourriture est bonne car ce ne sont jamasi des repas aussi agréables. Ce qui est agréable, c'est de pouvoir en profiter pleinement et apprécier le moment que vous y passez, n'est-ce pas? Je vais peut-être essayer leur Volcan Fuji en l'honneur du dernier temple ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 17:51

Oh c'est intriguant ^^ ! J'ai bien hâte de voir le menu !

* Notant le petit regard sur elle, Youko eut un petit regard nostalgique et repensa à ce dont Oseki avait été témoin à l'école. Elle lui en avait glissé mot, mais c'était tout autre que de le voir de facon live. Elle n'avait pas toujours l'impression qu'on la traitait comme une moins que rien, mais c'était surement ce que ca donnait de l'extéreur. Il y avait un machisme face à elle car elle était leur supérieure et bien placée, et challengés dans leur supériorité, ses collègues avaient tendance à vouloir la rabaisser pour la faire craquer, ou descendre de son rôle tenu actuellement. Elle n'occupait cette position que parce qu'elle était une "femme frustrée sans homme" ou bien était la pauvre femme qui allait forément avoir besoin d'un homme pour prendre des bonnes décisions. Néanmoins, elle ne leur en voulait pas tant que ca, car malgré ses bonnes volontés, Youko savait fort bien que son comportement attirait ces attitudes. Après tout, elle n'était pas l'Exemple d'une forte femme et indépendante et ne se jugeait pas ainsi non plus. Elle lissa ses doigts sur le rebord de son manteau, pensivement. *

Vous savez, Oseki-kun... c'est particulièrement embarassant que vous ayez été témoin de l'attitude de certains à mon égard. Peut-être cherchent-ils en effet à avoir "le dessus" parce que je n'ai pas vraiment le profil d'une dirigeante. J'occupe le poste parce que j'ai travaillé très fort à cet effet afin de pouvoir m'assurer que ma fille.. que Ayane n'aie jamais de problèmes à l'école mais j'admets que la pression, les responsabilités et l'attitude de mes collègues face à ma maladroite autorité m'angoisse plus que je ne réalise, parfois.

Ce n'était pas différent en Chine que ca l'est aujourd'hui. J'espère que vous comprenez Oseki-kun, le bien que cela fait, d'avoir quelqun qui est prêt à nous protéger, de temps à autres. Tous les jours, je me sens comme la proie perchée su l'arbre, faisant face aux carnivores au sol, qui n'attendent que le moment où je perdrais l'équilibre. Je ne veux pas abandonner, je veux tenir le coup, pour Ayane.. un peu comme devant les Vicious & Delicious au dernier temple. Une main comme la vôtre, un moment où je sens que je n'ai pas a être la plus forte, c'est un soulagement comme je ne peux le décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 18:11

Embarassant? ... Vous savez Youko-chan, bien que c'était une situation délicate pour vous et que je puisse concevoir votre malaise je... je suis assez content d'en avoir été témoin, en réalité. Ce n'est peut-être pas ma place, mais je ne tolère pas très bien quand des gens se permettent de blesser ceux qui me sont proches.

*Resserrant une main cntre le volant, Oseki avait joué de mesquinerie avec ce collègue a Youko car il ne pouvait user d'autres tactiques, et parce que ce dont il était témoin était léger mais... il y avait une relation de protection entre les Hikaru-Anahiki qui existait à travers tous les types de relation et de génération.*

Vous occupez le poste que vous occupez parce que vous le méritez, Youko-chan. Vous avez travaillé fort pour, vous avez fait tout le cheminement pour. Il existe plusieurs difficultés lorsque vous êtes en position de pouvoir, entre autres le fait que vous ne pourrez jamais satisfaire tout le monde. Votre autorité sera toujours remise en doute, d'une facon ou d'une autre, car la définition même de l'autorité et du pouvoir peu varier d'une personne à l'autre. Plus vous hésiterez et plus vous serez remise en doute.... mais ce n'est pas facile, de n'avoir aucun doute. C'est assez...impossible en fait, n'est-ce pas?

Une position de pouvoir...qu ce soit dans une hiérarchie de travail ou de relations, cela revient au même. Tout est dans l'art de prétendre être parfaitement en contrôle... plus vous y croyez, plus les autres y croient. Et plus vous en venez à le croire vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahiki Youko

avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 18:40

* Écoutant attentivement ce que Oseki lui disait, Youko se disait que ces conseils étaient sages et précieux, et qu'en fait il était extrêmement bien placé pour pouvoir l'aider dans ce domaine. Sans nécessairement apporter de solution car il n'y en avait guère, il normalisait ses craintes, et lui faisait voir qu'elle n'Était pas inadéquate parce qu'elle était constamment challengée par ses collègues. Elle acquiesca avec douceur, comme si elle était d'accord avec une très grande vérité, tout en posant ses mains 'une sur l'autre, sur son sac à main. *

Vous avez raison, c'est impossible... Surement qu'à présent, je devrais être capable de le voir d'un nouvel oeil. Avec votre aide, je crois que pourrai leur faire face un peu plus librement. Arigato ^^

Le doute ou l'hésitation, ne sont-ils pas les meilleures portes d'entrée pour venir s'immiscer notre courage, et nous capturer dans les chaînes de la culpabilité? Pourtant vous préférez souligner la force nécessaire pour continuer que la faiblesse qui permet ces ouvertures. On ne m'avait jamais parlé ainsi.

Oseki-kun, habituellement quand j'aborde ceci on me conseiller de démissionner, et de choisir un métier où les décisions sont prises par quelqun d'autre. Vous êtes le premier à ne pas me décourager de ma position, même si vous savez ce qui m'est difficile. Je.. J'apprécie énormément. Je veux que vous le sachiez.

* Se permettant quelques instants pour peser les "si ca te stresse, tu devrais arrêter" et les "tu n'es pas faite pour ca" contre une vision nouvelle, où sa motivation de continuer prenait tout son sens, devant des difficultés que tout dirigeant doit rencontrer, peu importe le milieu. Après avoir eu un mari du même status qu'elle, tout autant professeur, mais jamais devenu exécutif, qui avait toujours souligné ses mauvaises décisions, ses erreurs, et difficultés, elle avait appris à se taire et à se remettre continuellement en question. Il était plaisant, pour ne fois de se sentir valorisée, même en temps de faiblesse. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   Mar 1 Jan - 19:17

Vous me voyez enjoué de savoir que mes conseils peuvent vous aider, Youko-chan.

Quel genre de conseil est-ce, de se faire suggérer de démissionner? Éprouvez des difficultés ne signifie pas vouloir abandonner. C'est une.. soit une occasion d'Apprentissage, ou une demande d'aide et de support. Se faire suggérer de quitter, n'est aucunement une marque d'amitié ou d'affection. C'est un abandon, de la situation mais surtout, de la personne sur qui on essaie de compter.

*Comme Oseki était aussi en position de pouvoir, dans sa vie professionnelle et dans sa vie intime, peut-etre comprenait-il un peu mieux la situation. Il était aussi conscinet que sur certains aspects, il n'était qu'un amateur comme Harumi le lui avait aisément fait comprendre. Et comme toutes les Liaisons, il n'Avait pas peur de se mettre au ridicule pour bien apprécier ce qu'il avait. Oseki était aussi des plus conscients que d'etre au pouvoir ne rendait pas une personne meilleure ou fondamentalement heureuse et accomplie dans tout. Sa position ne l'avait pas empêché de perdre sa femme et son fils. Entendre l'appréciation de Youko le fit sourire et en terminant de stationner la voiture et la fermer, Oseki prit le temps de bien expliquer son point de vue. Si Youko n'avait pas eu de support et qu'elle était encore en poste, il n'en était que plus impressionné. Elle était certainement tres têtue, typique des Anahikis, et résiliente.*

Nous faisons en réalité, autant d'erreurs que les autres. La différence... c'est que nos erreurs et nos choix ont des impacts sur plusieurs gens, et que tous les yeux sous notre gouvernance ne guettent que le moindre faux-pas. Je n'ai pas de doute qeu vous prenez vos décisions en connaissance de causes, et vos arguments de défense de votre cause sont tous aussi valides que ceux qui viennent vous contredire. Sauf que c'Est vous qui avez le gros bout du bâton, alors rappelez-vous que même s'ils vous frappent avec leurs cure-dents a répétitions, il vous suffit d'un petit coup et vous pouvez les tasser du chemin. Surtout vos collègues professeurs. Vous savez quoi? Mettez-le donc dehors, ce macho qui défoule sa mauvaise sexualité sur ses élèves et sur vous. Ca donnera une bonne lecon aux autres qui veulent s'en permettre, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jeu de jambes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jeu de jambes
Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fabrication demies jambes d'armure
» Les jambes sans repos
» Là où nos jambes nous emmènent, c’est là que nous allons
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Centre-Ville :: Lycée Sakuraba-
Sauter vers: