Forum Sakuraba

Une re-création d'un forum qui a une histoire de 10 ans...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aux soins d'un malade solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Hikaru Oseki

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 21:00

*Oseki eut un petit rire alors que l'autre homme lui rappelait que son fils était dans les parrages. Toutefois, Deokin était bien loin en fait, dans un autre bloc, et bougeait difficilement seul. Il lui était impossible de soudainement se déplacer jusqu'à eux, mais Oseki comprenait la réponse d'Eiki. Celui-ci avait toujours eu peur de se faire surprendre avec lui, par son fils. cette idée l'amusait beaucoup d'ailleurs, comme si Eiki était l'enfant qui avait peur que son père désaprouve de son choix de partenaire. Il fallait dire qu'il étiat vrai que Deokin désapprouvait, mais d'un autre sens, n'avait-il pas approuvé en révélant à Oseki ce qui allait se produire avec lui-même, et la raison de ses malaises?*

Je sais ^^' Je suis incorrigible... mais, tu ne m'apprécierais pas autant si je ne l'étais pas

*Le taquinant un peu, Oseki voulait le garder près de lui. Avec la situation difficile, il ne remarquait peut-être pas autant que Eiki acceptait de plus en plus et montrait qu'il appréciait ce genre de comportements. Oseki fit un petit sourire et serra tendrement Eiki contre lui. Puis, il glissa une main dans son dos jusqu'à la déposer tranquillement sur ses fesses.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 21:34

Ha... Non je ne veux pas que tu changes =^^=

* Eiki frissonna au touché d'Oseki contre son dos puis ses fesses, et n'eut pas plus l'impression d'être moins sus l'emprise du plus âgé. Il se contenta de rougir, et baissa les yeux pour se cacher de son regard. Il y avait des jours, où il avait de fortes envies de juste cesser de résister, et d'autres, de continuer à ête lui-même. Aujourd'hui, il était particulièrement nerveux depuis qu'il avait reçu un texto de la part de Ryoko. Il avait réussi < s'en enfuir habilement, bien que pour combien de temps était une bonne question. Il s'en était si bien enfui, que lui-même ne s'en rappelait plus. Il fallait admettre qu' il avait de bonnes raisons d'être distrait. Ses mains se serrèrent contre le corps de Oseki, de crainte de les laisser libres à être capturées à nouveau. *

Tu me distrais trop, je n'ariverai jamais a faire le souper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 21:47

*Alors que Oseki se permettait de continuer d'agir comme un agile manipulateur et contrôlleur, la réalité rattrapait les deux hommes qui tentaient de se distraire. Un bon son bien franc se fit entendre, venant de la porte d'entrée et accompagné d'un bruit de clochette retentissant. A l'extérieur, Ryoko se disait qu'elle était plutôt rebelle d'avoir eu recours à certains services pour identifier d'où venait le signal du téléphone de Eiki, et en plus, d'y être aller par elle-même. Son côté fonceur lui avait permis de ne pas hésiter, mais maintenant qu'elle devait arrêter et attendre que l'un des deux (trois?) hommes répondent, elle commençait à se questionner sur ses propres gestes. Peut-être que c'était mieux de laisser les vieux démons dans le placard. Peut-être qu'elle ne deviat pas se mêler de cette histoire douteuse avec Deokin, et de l'autre concerncant Youko et Ayane. Mais si Youko et Ayane étaient des imposteurs, il fallait le savoir aussi. Deokin l'avait déjà sauvé, alors si elle pouvait lui rendre la pareille, Ryoko n'en serait que plus heureuse. Devant l'absence de réponse, elle s'impatienta.*

Eiki-san! >.< Oseki ! J'sais qu'vous êtes là !!! Vous allez pas vous en sauvez! J'suis sur que j'ai l'droit d'savoir c'qui arrive avec Deokin....

*Oseki leva un oeil sur Eiki, partagé entre son désir de garder le secret de Deokin, et l'allègement que celui-ci pourrait ressentir à avoir un visiteur autre que eux deux. C'était la décision de Eiki, au final, alors Oseki lui demandait son avis avec son regard, gardant le tout au niveau non-verbal.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 21:55

[XD je me doutais bien qu'elle arriverait!! ]

Yiiii!!!

* Eiki tressaillit vivement et se sauva des bras d'Oseki, pivotant alentours de lui et se blottissant contre son dos, enfonçant son visage contre sa chemise, et le serrant intensément. Il secoua la tête en faisant non et marmonna un peu. Il savait très bien pourquoi Ryoko était là et ce n'était pas vraiment parce qu'elle doutait qu'ils cachaient Deokin ici, mais bien pour entendre parler de Youko... Eiki finit par murmurer, acollé à Oseki. *

Peu importe ce qui arrive, Oseki je t'en prie nous devons respecter les volontés de Deokintsu. Gomen ne Oseki. Je pense que mon fils n'est pas vraiment la raison pour laquelle Ryoko-chan vient ici....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 22:15

*Oseki écouta sa nièce perspicace et observa comment Eiki réagissait. Il semblait nerveux et se cachait derrière lui. Il restait près, il se blottisait, et parlait d'une autre raison de la venue de la jeune Hikaru. Oseki ferma les yeux et acquiesca.*

Oseki: Comme tu veux, Eiki. Je vais respecter les volontés de Deokintsu, et les tiennes.

*Bien qu'il était curieux, Oseki voulait aussi respecter l'homme qu'était Eiki et ne pas entrer dans les détails des autres raisons de la venue de Ryoko. Il fit un doux sourire à Eiki et voulut s'en détacher pour aller répondre à sa nièce à la porte. Mais une fois arrivé devant celle-ci, il fut forcé de constater que la jeune fille n'y était plus. Ouvrant plus grand la porte, Oseki la chercha mais en vain et il revint vers Eiki, l'air bredouille. Impatiente, Ryoko avait conclue que le silence signifiait que ni un ni l'autre ne voulait lui répondre. Elle était donc partie en observation autour de la maison, observant les différents blocs. Elle essaya d'abord celui de Masashi, où elle ne voyait rien d'intéressant, mais remarqua certains changements au niveau du bloc destiné à Megumi. Maintenant qu'elle y pensait, elle et Oseki avaient divorcé alors il ne servait plus à rien, théoriquement. S'approchant, Ryoko observa les changements pour rendre l'endroit plus accessible. Elle s'approcha d'une fenêtre et posa ses mains dessus pour faire un contraste et mieux observer l'intérieur, où elle aperçut une installation de type médicale. Ca lui rappelait beaucoup l'hôpital, les machines, le lit, il y avait aussi un fauteuil roulant. Ce n'était que les choses bien évidentes qui lui sautaient aux yeux, même si la raison de leur présence semblait ne pas vouloir se faire un chemin dans son esprit. Plus elle observait et plus elle s'inquiétait, réalisant qu'il y avait une personne bien malade à l'intérieur, et que les chances étaient fortes que cette personne soit Deokin. Ce qu'elle ne réalisait pas, c'était qu'elle avait activé le système d'alarme de la maison d'Oseki, alors lui et Eiki savaient maintenant où elle était.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 22:27

..Elle n'est plus là ?? Ah mais.. l'alarme? Oh non!

* Eiki fit de grands yeux ronds et sursauta. Il s'Élança vers les corridors inter-blocs afin de s'assurer qu'elle ne parvienne pas à Deokin. MAlgré toute sa bonne volonté, Eiki n'avait jamais réussi à se déplacer rapidement avec sa boiterie habituelle, mais il en faisait gare, trop énervé à l'idée d'avoir laissé si stupidement le secret de son fils à découvert.

De son côté, Deokin n'état pas au courant pour l'espiègle. Il dormait tranquiellement jusqu'à ce que l'alarme l'éveille. Il fronça les sourcils, et émit un grognement. Il était chaudement emmitoufflé dans un hoodie gris et un bas de pyjama chaud rayé, choisi par Eiki. Il était en dessous de multiples couvertures soyeuses, et au milieu de plusieurs oreillers. Une chaudière était aux côté de son lit. Il y avait aussi une aide a la marche, dont il se servait rarement. Seulement lorsqu'il était en état de faiblesse extrême. Il soupira et décida de s'asseoir sur son lit, rrepliant les genoux devant lui. Il porta une main a sa tête car le bruit la faisait tourner. Son chapeau de hoodie sur la tête, il se tourna pour regarder l'heure, puis dans la pièce. Il ne voyait pas grand chose. Ce n'Était pas parfaitement clair car les lumières étaient fermées, mais les fenêtre rendaient la lumisonité quand même forte. Il ne sortit pas du lit, car il vit son père arriver en trombe, et le suivi du regard alors que celui-ci se dirigea pile vers la fenêtre où il y avait clairement une imposteure.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 22:42

*Oseki prit panique lui aussi, même s'il savait qu'il était surement trop tard. En fait, peut-être qu'une partie de lui avait laissé la jeune espiègle se rendre. Ainsi, ils n'avaient pas à lui dire la vérité, mais Deokin avait quand même droit à une présence chaleureuse. Suivant rapidement Eiki, Oseki s'arrêta alors qu'il aperçut Ryoko qui regardait par la fenêtre. En entendant l'alarme, puis l'arrêt de celle-ci (par Oseki), ainsi que l'arrivée d'Eiki derrière elle, Ryoko s'était retournée. Son regard était à la fois rempli de questions et d'émotions. Elle voulait en savoir plus, savoir pourquoi c'était un secret, pourquoi ici, qu'est-ce que Deokin avait. Elle voulait aussi leur en vouloir de ne pas en avoir parlé, d'avoir essayé de l'éloigner. Incapable de donner raisons à ces sentiments égoistes, Ryoko afficha plutôt un air triste et tourna légèrement la tête vers l'arrière, comme pour donner un regard vers Deokin.*

Il est... vraiment malade, ne?

*La frustration, l'impression d'être laissé de côté parce qu'elle était une enfant, la déception... elle ne pouvait pas les ressentir. Tout ce à quoi elle pensait, c'était la douleur de Deokin. Sa douleur physique, sa douleur mentale... et surtout, la douleur de la solitude. Il fallait qu'elle le voit.*

Est-ce qu'il est contagieux? Est-ce qu'il peut recevoir un visiteur, ou est-ce que ça risqu'rait de l'contaminer ou aggraver son cas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 19 Mai - 22:59

* Force fut de constater qu'ils ne pouvaient pas entourlouper la jeune intrépide, car elle avait vite tout comprit. Comment avait-elle fait pour se rendre là, si vite, si tôt? et tout comprendre? Eiki baissa la tête, se mordant les lèvres. Deokin ne voulait pas avoir de visiteurs. Il ne voulait pas qu'on sache la vérité. Et là, il avait failli de le protéger. Et en même temps, il ne pouvait pas être décu qu'on s'inquiète pour son fils. Eiki croisa les bras sur lui-même et n'osa pas regarder par la fenêtre son fils. Il regarda plutôt le sol à leur côté. *

Écoute Ryoko-chan. Il nous a fait promettre de ne rien dire et de n'en parler à personne. C'est ce qu'il voulait au plus profond de lui.

* Eiki ne répondait pas réellement à la question, car ceci était plus important. Deokin quant à lui, finit par s'apercevoir qu'il y avait quelqu'un d'autre avec son père et Oseki. Il soupira, et se laissa retomber parmi ses coussins, espérant qu'on ne l'aie pas reconnu. Il frotta sa cuisse gauche qui avait recu la piqure plus tot et fit une grimace de douleur. Le mal de coeur ne l'avait pas encore pris,c'était peut-être un bon moment pour se lever, mais il n'osait pas, de peur d'être reconnu. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Ven 30 Mai - 13:08

*Voyant comment Eiki évitait son regard et se refermait sur lui-même, Ryoko prenait encore plus conscience de la gravité de la situation. Il était évident que si tout ceci était maintenu sous silence, et à voir les machines qu'elle avait aperçues, que la situation de Deokin était assez grave. Elle comprenait que le mystérieux ingénieur désirait que personne ne sache pour sa condition et son état, et elle comprenait partiellement la honte qui pouvait y être associé, même si elle ne connaissait pas son diagnostic ni son pronostic. Si quelqu'un devait prendre soin de lui, Ryoko savait que Deokin en prenait tout un coup sur son orgueil, sur sa personne, et que ça expliquait le silence et le désir de rester invisible. Réfléchissant à la situation et aux paroles d'Eiki, Ryoko avait pris quelques instants pour baisser les yeux à son tour. Bien qu'elle était de nature impulsive et souvent irréfléchie, elle ne voulait absolument pas causer de tort à Deokin. Puis, elle mit fermement son pied à terre et se tint bien droite devant Eiki, qui remarquerait que la jeune adolescente avait déjà dépassée son frère en hauteur. Sa voix se fit déterminée, et malgré sa détresse intérieure pour son ami, elle tenta de rester bien calme. Posant une main sur le haut de son thorax, un peu comme si elle mettait sa main sur son coeur, Ryoko tenta de parler avec celui-ci, justement, et leva les yeux en espérant pouvoir fixer le regard de Eiki et lui transmettre toute sa sincérité.*

J'comprends. Et vous avez bien fait. Vous avez rien dit, et personne était au courant. Mais pendant c'temps-là, lui, il est seul. Ben, j'veux dire, vous deux vous êtes là, mais c'est tout. J'comprends l'principe d'la fierté et l'égo et pas vouloir avoir l'air faible. Mais ya des choses d'plus importantes qu'ça, dans la vie. Deokin, j'le respecte beaucoup, mais j'l'aime encore plus.

*La jeune fille laissa ses lèvres tracer un petit sourire sincère et compatissant, puis se retourna vers l'endroit où Deokin se reposait. Elle se rendit devant la porte et posa sa main sur la poignée, prête à ouvrir. Si Oseki et Eiki essayaient de l'empêcher, elle devrait trouver un autre moyen, mais elle avait une légère intuition qui lui disait que quelque part, les deux hommes attendaient juste que quelqu'un montre vraiment à quel point cette personne tenait à Deokin.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 18:50

* Eiki avait vite constaté que Ryoko était non seulement plus grande que Setsuna (car Setsuna était déja plus grand que lui, et donc forcément Ryoko plus grande que Eiki... ), mais aussi qu'elle avait encore plus d'audace que lui. Il se mordit les lèvres un moment, alors qu'il avait levé les yeux sur Ryoko qui lui parlait avec coeur. Il la dévisagea quelques secondes, et lorsqu'elle se tourna pour ouvrir la poignée, il posa une main sur son épaule, mais sans retenir la jeune fille. *

Lorsque tu t'es fait frappée l'an dernier, il est resté longtemps avec toi à l'hôpital. Je comprends que tu aies envie de faire la même chose pour lui. Tu... tu vas devoir te laver les mains et porter un masque si tu veux aller le visiter, alors tu ferais mieux de passer par l'intérieur, tu ne crois pas?

* Eiki reprit sa main et fit un petit sourire calme en attendant qu'elle se retourne, confiant qu'elle ne sauterait pas dans la chambre sans prendre les précautions nécessaires. Étrangement, il laissait à Ryoko la pleine responsabilité de son action, peut-être justement parce que Deokin avait veillé sur elle l'an dernier. Eiki s'en souvenait fort bien. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 21:01

*Avant que Ryoko n'entame son entrée, elle sentit la main de Eiki sur son épaule. Lorsque celui-ci se mit à parler, la jeune fille se remémora des instants qu'elle préférait oublier, et en même temps, il était vrai que la situation la forçait à se les rappeler. Deokin avait été très présent pour elle, au moment de l'incident mais aussi à l'hôpital et il était vrai qu'elle lui était très reconnaissante. Mais son affection pour lui était plus grande que juste un retour de la gentillesse. Ryoko avait tout fait pour oublier cet événement, et de ce fait même, elle en avait peut-être oublié tout ce que Deokin avait fait pour elle. La jeune Hikaru se disait que trop souvent, on oubliait ou négligeait les gestes et actions tendres et attentionnées de Deokin, et ceci en était un exemple parfait. Puis, Eiki lui parlait des procédures à suivre pour la sécurité et la santé du malade, et Ryoko ramena rapidement le regard vers le père de Deokin. Elle acquiesca sans hésitation et s'assura que les informations étaient ancrées dans sa tête.*

H-hai! Oui, j'vais prendre toutes les précautions qu'il faut. Arigato, Eiki-san, arigato!

*Visiblement très reconnaissante, Ryoko offrit un sourire plein de tendresse et un regard rempli de détermination. Elle pouvait être là pour Deokin. Elle devait être là pour lui. Elle retourna vers l'intérieur et s'empressa d'aller se laver les mains, et de faire attention de ne rien re-toucher par la suite. Puis, Oseki avait laissé un paquet de masque sur le chemin vers la section où se trouvait Deokin, pour être certain qu'ils n'oublient jamais d'en mettre. Ryoko en prit donc un et se l'installa sur le visage. Une fois prête, elle attendit l'approbation de Eiki, ou d'Oseki, devant la porte. Il n'était pas question qu'elle prenne de risques ou qu'elle mette Deokin en danger.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiki Anahiki

avatar

Messages : 814
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 21:12

* Eiki avait suivi Ryoko silencieusement durant la procédure. En vérité, les masques n'étaient pas toujours nécessaires, mais la neutropénie de Deokin avait demandé un certain ajustement. Lorsque la piqure de Neupogen fera effet, les précautions ne seront plus autant nécessaires. Eiki s'arrêta prèes de Ryoko et la regarda mettre le petit masque. Il lui fit un petit sourire et pencha la tête sur le côté. *

Je ne sais pas comment il va réagir. Il ne voulait pas de visiteurs. Sois avertie, d'accord?

* Eiki ferma les yeux un instant, poussa un soupire, puis offrit à Ryoko un chaleureux sourire. Il n'allait pas entrer avec elle. *

Oseki et moi t'attendrons au salon, tu nous diras comment cela a été, après, ne? Tu... as déjà été près de quelqu'un de sévèrement malade? Ne te laisse pas suffoquer par tes sens. Les visions. Les odeurs. Les bruits. L'apparence. Tout ceci peut te déstabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 21:24

*Bien uq'il était évident que Deokin était sévèrement malade, le fait de l'entendre dire par Eiki lui faisait ressentir toute l'importance et la gravité de la situation. Ryoko tentait d'être plus courageuse que ce qu'elle était réellement, mais elle savait qu'il n'y avait pas d'autre façon de faire que de se mettre dans une situation inconnue. Peu importe si elle avait peur ou si elle était inquiète, ça ne changerait rien à la situation de Deokin, et ça ne changerait rien à ce qu'elle pouvait faire pour lui. Il n'y avait que par sa présence qu'elle pouvait apporter un quelconque changement sur lui. Il ne restait qu'à découvrir si ce changement serait bon ou mauvais. Ryoko acquiesca aux propos de Eiki, ne regardant que tout droit, là où elle serait bientôt.*

Ok, je comprends. Merci pour l'avertissement. J'ferai attention, et si jamais j'suis pas bien, j'vais sortir. Je... j'veux pas être une nuisance... ni pour lui ni pour vous. Arigato, Eiki-san, d'me faire confiance malgré tout.

*Avec le masque, la voix sonnait différement, mais ce n'était pas très grave. Ryoko acquiesca encore à Eiki, ou peut-être lui faisait-elle une légère révérance. Elle prit aussi une bonne respiration et se lança dans la pièce où était Deokin. Elle ouvrit doucement la porte, ne voulant pas le réveiller ou le faire sursauter. En ouvrant la porte, elle se mit à se remttre en question. Peut-être que Deokin allait lui en vouloir, peut-être allait-il l'ignorer, peut-être allait-il la détester pour toujours? Mais Ryoko entra tout de même, et referma doucement la porte derrière elle. Deokin serait content de la voir, content que quelqu'un s'inquiète pour lui, content que quelqu'un tienne assez à lui pour chercher plus loin et fasse les efforts de le trouver et de passer du temps avec lui.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:07

* Lorsque Ryoko entra dans la pièce, Deokin crut que c'était son pèere. Il n'avait pas eu conscience de leur discussion de l'autre côté de la porte. Deokin poussa un petit soupir. Il se serra dans son hoodie gris, qui était d'ailleurs sur sa tête et qui en faisait un gros saucisson pour le moment. Il portait aussi un bas de pyjama tel que décrit précdemment. *

Papa, tantôt à la fenêtre qu'est-ce que..

* La voix de Deokin avait prononcé ces paroles, mais elle était méconnaissable. Se remettant d,une pneumonie, celle-ci était rauque et crasseuse. Il toussa d'ailleurs grassement aprèes ces mots. Malgré la maladie, il avait toujours son instinct, il réalisait que la présence n'Métait pas son pèere. Il se dressa sur ses bras puis fronca les sourcils. Il descendit vivement son chapeau de hood sur ses yeux en s'asseyant dans le lit, et pris un coussin dans ses bras, repliant ses genoux. Il toussa une autre fois mais ne dit rien. *

---------------------------------

*Observant la forme cachée sous son hoodie, Ryoko se demandait si Deokin savait que c'était elle. Ainsi, il ne pouvait pas trop la voir. Lorsqu'il commença à parler et s'arrêta, la jeune Hikaru se sentait mal à l'aise et en même temps, elle avait l'impression de faire la bonne chose. Avant qu'elle ne puisse répondre à Deokin, celui-ci s'était mis à tousser et à se relever pour l'observer à son tour. Rapidement, pour son état, il s'était recroquevillé sur lui-même, mais n'ajoutait aucun mot. Ryoko fit un pas vers lui.*

... c'était moi... je... j'te cherchais, tu répondais pas, personne savait t'étais où. Quand j'ai appelé ton père, il disait que t'étais parti étudier à l'étranger, mais j'y croyais pas alors j'ai tracé son cell... J'sais qu'tu voulais voir personne, mais j'te donne pas l'choix. J'suis là.

*Ryoko parla doucement et lentement, ne voulant pas agresser Deokin avaec une voix trop forte ou trop vive, mais il y avait clairement son ton de voix fonceur malgré tout. Après tout, il fallait bien qu'elle l'aille pour avoir agi ainsi et s'être faufillée chez Oseki, à la recherche de Deokin. Ce n'était pas maintenant qu'elle allait rebrousser chemin ou changer d'idées. Faisant un autre pas pour s'approcher, Ryoko ne chercha pas à observer les machines ou les détails de l'état de Deokin. Elle voulait juste le voir lui, poser son regard dans le sien et lui envoyer de la compassion, de l'amitié, de la tendresse, de la force.*

Tu peux rien dire si tu veux, tu peux aussi m'en vouloir. C'est vrai que j't'ai pas respecté dans ton désir d'vouloir rester invisible. Mais ça change rien, j'vais quand même être là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:38

* Deokin écouta les paroles de l'intrépide Hikaru plantée devant lui, puis s'en suivit un long silence, avant que Deokin finisse par émettre un petit rire, de quelques secondes. Il soupira a nouveau, puis leva une main qu'il placa derriere sa tête, alors qu'il s'appuya contre le mur auquel le lit était adossé. Il tenait toujours son coussin et ses genoux pliés. *

Je ne m'attendais pas à ce que ce soit toi. J'aime moins le masque que les oreilles.

* Deokin laissait entendre une voix surprise et presque amusée. Peut-être découragée. Il ne croyait pas vraiment que Ryoko aurait été celle qui aurait désiré le plus de le voir. Il était étrangement content de la voir, malgré sa volonté de fer de maintenir son secret. Auprès de Ryoko, sa masculinité n'Était pas réellement atteinte. *

** C'est toute une surprise. Imprévisible. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:39

*Durant le moment de silence, Ryoko se demandait si Deokin analysait ses paroles, préparait sa réaction ou était simplement particulièrement attentif. Puis, il eut un petit rire et cela lui fit un baume. Non seulement Deokin n'était pas mécontent, plutôt le contraire, mais en plus, il riait. Bien qu'elle ne le connaissait pas de façon aussi sombre que d'autres, Ryoko savait que Deokin n'était pas du genre à rire. Et en plus, dans sa situation, il n'y avait rien de comique. Pourtant, elle avait réussi à le faire rire. A travers son masque, Deokin ne pourrait pas voir le sourire évident de la jeune fille, mais peut-être que le reste des traits de son visage le démontrait. Bien sur, elle était consciente que le ténébreux jeune homme aurait préféré la présence de Setsuna, ou de Masashi, mais c'était elle qu'il avait obtenu. C'était quand même mieux que rien, se disait-elle. Elle eut aussi un petit rire, à la mention des oreilles.*

Mmm j'te l'donne. J'pense aussi qu'les oreilles m'allaient mieux.

*Très contente de la réaction positive de Deokin, Ryoko s'approcha jusqu'à être aux côtés du lit du malade. Elle le regarda être adossé au mur, dans son hoodie, et lui fit un petit sourire, puis se disait que Deokin ne le voyait pas alors il fallait qu'il entende ses émotions. Elle inclina un peu la tête sur le côté et lui parla avec un petit ton un peu taquin.*

J'sais que si t'avais à choisir une personne pour te t'nir compagnie, ca s'rait pas moi, mais j'suis sur que tu vas changer d'idées. Moi j'suis pas gloomy et narcissique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:40

Quelle description flatteuse de ton cousin...

* Deokin fit non de la tête, partagé entre rire à nouveau et être découragé. Il la regardait s'installer, et se disait que d'un certain sens, elle lui rappelait Setsuna, mais était tout son lot d'énergie et de problèemes complèetement différent. *

Non, je ne veux pas avoir de visiteurs. Je ne veux pas que personne d'autre ne vienne. Tu ne diras rien à personne, ok?. Spécialement Set et Masashi. Promets-moi, Ryoko.

* Deokin eut un petit toussottement, mais laissait voir facilement qu'il était plus doux quà l'habitude. C'était peut-être normal dans son état, mais c'était aussi qu'il n'avait jamais vraiment été méchant avec Ryoko. Peut-être... que ce pouvait être leur secret, à tous les deux. Mais Deokin n'avait pas parfaitement confiance au fait que Ryoko saurait tenir sa langue. UNe certaine panique lui tirailla sa poitrine. Non, jamais Set ne devait apprendre cette humiliation. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:47

*Ryoko avait voulu amuser un peu Deokin, mais n'était pas trop sur si elle avait réussie. Elle observa Deokin et sourit doucement lorsque celui-ci mentionna ne vouloir "personne d'autre" comme visiteur. Il avait souhaité n'en avoir aucun, mais Ryoko s'était faufillée et introduite malgré tout. Elle secoua la tête à la négative, puis à la positive à l'affirmation de Deokin. Sa voix était douce, elle aussi peut-être un peu plus que d'habitude.*

J'te promets, Deokin. Ca s'ra notre secret, ne?

Si les autres sont trop idiots et égoistes pour s'inquiéter pour toi, c'est qu'ils te méritent pas. T'as pas d'énergie à donner à ça.

*La jeune Hikaru s'assied sur la chaise juste à côté du lit, son regard toujours sur le visage de Deokin. Elle n'était pas là pour le questionner sur sa maladie, mais pour savoir comment lui il allait. C'était similaire et pourtant, différent. Mais Ryoko ne savait pas comment aborder le sujet sans que ce soit difficile pour Deokin, et peut-être, au fond, qu'elle préférait être sa distraction plus que d'être une personne avec qui il pourrait parler de sa condition. Surement qu'il le faisait avec Eiki et Oseki, après tout.*

T'sais, j'suis pas très proche de Masashi alors ya pas d'chances. Et Set... j'ai pas envie d'lui parler. Mais surtout, j'sais être fiable et jamais j'vais vouloir perdre ta confiance, Deokin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 22:57

Si tu n'as pas envie de parler à Set, c'est qu'il a encore fait des bêtises. Il se sent abandonné, il croit que je vais revenir s'il se tappe plein de mecs. Ca marchait, ca aurait marché, ca ne peut plus marcher.

* Deokin sembla perdre un peu de son énergie à l'entendre parler de Setsuna. Il baissa la tête, de sorte qu'on ne pouvait plus vraiment apercevoir son visage. Il étendit une jambe, puis toussa à nouveau, ce coup-ci en se couvrant dans son coude. *

Est-ce que tu te sens mieux maintenant que tu sais la vérité?

* Deokin avait passé de longues heures à réfléchir à la vie. Ill restait rarement longtemps sans voir Eiki ou même Oseki, mais ne pouvait cacher l'intense sentiment d'humiliation et de honte qui le submergeait. Tout ce qu'il connaissait, tout ce qu'il visait était mis en péril, mis en attente. C'était comme s'il était réduit à l'instinct de base, l'instinct de survie. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Dim 1 Juin - 23:22

*Ryoko regarda comment Deokin réagissait, mais ne comprenait pas trop. Avec son peu d'expérience de relations, et dans la vie en générale, elle évaluait moins bien les réactions des gens sur le plan émotionnel. Bien sur, elle savait que l'idée de parler de Setsuna, ou de ne pas vouloir en parler, laissait sous-entendre certaines choses. Mais comme le malade changeait lui-même de sujet, Ryoko ne fit que le suivre.*

Mmm... oui et non. J'aime savoir la vérité, et j'suis contente d'avoir persévéré. Mais j'aime pas qu'tu sois dans une situation comme ça. Je.. t'sais, j'veux pas que tu t'sentes mal avec moi, Deokin. Tantôt, quand ton père m'a vu, j'avais encore l'choix de v'nir te voir ou pas. J'suis venue parce que j'm'ennuyais d'toi, j'avais l'goût d'te voir, d'passer du temps avec toi. Pour moi, t'es toujours le même Deokin. J'sais que tu peux parler d'ta condition avec ton père ou Oseki si t'en as envie ou t'en as besoin. Mais ya pas juste ça. Ya ton coeur aussi, et tes émotions, et toutes sortes d'choses. Et j'veux pas qu'tu oublies toutes ces autres choses-là.

*En voulant parler en termes plus vagues et plus adultes, Ryoko commençait un peu à se perdre elle-même. Elle avait voulu avoir l'air mature, mais réalisait que ses paroles sortaient un peu toutes croches, comme si elle perdait le fil de l'ordre de ses idées. Elle voulut se gratter l'arrière de la tête, mais s'arrêta avant que sa main n'entre en contact avec sa tête pour ne pas se contaminer ou quoique ce soit du genre.*

... En tout cas, j'espère que tu comprends c'que j'veux dire... j'm'exprime pas super bien, gomen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 2 Juin - 19:28

Aie pas peur, je ne suis pas contagieux. Tu peux te gratter.

* Deokin observa Ryoko lui apprendre qu'elle désirait le distraire de sa condition. Deokin ne s'attendait pas à moins de sa part, aprèes tout, se tenait devant lui une jeune fille qu'il considérait encore comme une enfant, et elle lui offrait la réaction à un choc la plus archaique qui soit, soit de nier et d'éviter la situation en la contournant pour ne pas y faire face. Deokin était satisfait de voir que cette réaction prédite était la bonne. Il ne se serait pas attendu à moins de la part de Ryoko. Toutefois il n'avait pas voulu de visiteurs, il n'avait pas cherché à être distrait. Il était terre à terre avec sa situation. *

Moi je ne crois pas être le même, mais tu es libre de penser ce qui te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 2 Juin - 19:56

*Tôt ou tard, Ryoko allait surement ressentir le choc d'avoir appris que Deokin était gravement malade. En fait, elle ne savait même pas ce qu'il avait, quelles étaient ses chances de survie, son pronostic. Elle ne savait rien. Mais elle savait qu'il était là, et qu'il n'était pas contagieux. Alors les précautions étaient pour éviter qu'il tombe malade, plus que l'inverse. La jeune fille eut un petit rire masi elle avait déjà enlevé sa main de sa tête.*

Peut-être que t'es le même, peut-être pas. Ca dépend de sur quel critère on s'base, ne? ^^'

*Même si elle était convaincue que d'être là était la bonne chose, Ryoko réalisait qu'elle ne savait pas trop comment le distraire sans l'ennuyer ou avoir l'air narcissique à son tour. Elle regarda le malade un moment, puis lui parla d'une voix calme et posée.*

T'sais... quand ... qunad j'étais à l'hôpital, t'es celui qui a passé l'plus de temps avec moi. En plus c'est toi qui m'y a amené. On s'connaissait pas tant que ça. Moi j'te connaissais, ben, j'te voyais. Grand, sombre, ténébreux, mystérieux, sexy. Ca a pas pris d'temps que j'ai eu un kick sur toi =^-^=''

*Avec un petit rire timide, cette fois Ryoko se gratta l'arrière de la tête. Elle s'aventurait sur un terrain risqué, mais elle avait l'impression que de partager ce secret avec Deokin les rapprochaient. Après tout, elle venait d'entrer dans le jardin secret de Deokin, et elle sentait que de se confier à lui allait lui montrer qu'elle était sérieuse et qu'elle prenait la situation à coeur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 2 Juin - 22:21

* Deokin l'Écoutait pensivement lorsqu'elle lui sortit toute une nouvelle. Il fronça les sourcils et eut un petit mouvement de surprise (pas aussi évident que celui de lloyd bien sur). Il se pencha un peu vers Ryoko et lui lança un regard questionneur *

Sur moi?! Set m'avait déjà glissé un mot là-dessus mais je ne l'avais pas cru.

* Deokin sembla avoir beaucoup de difficulté à assimiler cette nouvelle information. Il était surpris et intéressé par comprendre pourquoi davantage que gêné ou troublé. Il avait l'impression d'apprendre simplement un fait divers sur quelque chose, aussi typique que d'apprendre une couleur favorite. Il n'avait pas quitté RYoko du regard pour autant. *

As-tu encore un kick sur moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Ryoko

avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 2 Juin - 22:34

*La réaction de Deokin était évidente, malgré son état et malgré qu'il était généralement assez peu réactif. Cela rendait Ryoko un peu plus nerveuse, qui croyait que le jeune homme se moquerait peut-être d'elle. Après tout, il était évident que Deokin n'était pas intéressé par les femmes, ou du moins, pas intéressé par personne d'autre que Setsuna. Elle eut un petit rire à la mention que le principal intéressé n'avait pas cru son frère à ce sujet, puis elle inclina la tête. Deokin s'était un peu penché vers elle alors c'était un peu intimidant. Ryoko reconnaissait cette façon directe, curieuse mais sans aucune gêne de parler et d'agir. Elle se sentit un peu plus à l'aise lorsqu'il la questionna, même si elle avait encore un peu une légère rougeur sur les joues.*

Je.. j'sais pas trop, pour être bien honnête. J'm'imaginais pas avec d'autres gars que toi, même si tu étais tout c'qu'il y a de plus inaccessible. Mais j'ai commencé à m'faire à l'idée, t'sais, que ca pourrait jamais arriver ^^' et puis j'ai commencé à m'poser ben des questions. J'aime être avec toi, j'aime qui t'es mais... j'peux pas vraiment m'imaginer avec toi, tu comprends?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deokin Anahiki

avatar

Messages : 779
Date d'inscription : 07/10/2012

MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   Lun 2 Juin - 22:46

Non. Je ne comprends pas.

* Deokin fronça encore plus les sourcils. Il avait tenté d'assimiler les informations données par Ryoko, mais n'était pas trop sur de suivre. Garcon qu'elle aimait le plus, ok? Pas s'imaginer avec d'autres gars ok? Pas s'imaginer avec lui non plus? Deokin secoua la tête et se redressa, appuyant sa tête contre le mur et posant son coussin a côté de lui, étendant les jambes. Ryoko avait employé les mots mystérieux et sexy. Il ne l'était pas du tout, et maintenant, il était bien au plus bas. Il posa ses mains sur son ventre après avoir toussé dans son coude. *

J'aime passer du temps avec toi, comme au Dissidia Halloween. J'aime te protéger aussi. J'aime veiller sur toi. J'aime tes oreilles de Prishe et ton rire. Mais je n'aime pas particulièrement t'imaginer. C'est ca que tu essaies de dire?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux soins d'un malade solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux soins d'un malade solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sakuraba :: Les demeures :: Villa de Serre d'Hikaru Oseki-
Sauter vers: